En août sur le PlayStation Store

The King of Fighters

Après un regain de forme en juillet, le PlayStation Store garde à peu près le rythme avec un jeu PlayStation 2 et deux jeux d’arcade en août : Fahrenheit (13,49 €) ainsi que Vulcan Venture et Kid’s Hore Hore Daisakusen (6,99 € chacun). Toutefois, le service a également accueilli ce mois-ci des rééditions plus élaborées qui ont déjà fait l’objet d’articles dédiés et que nous ne retraiterons pas ici : The King of Fighters 2000 (9,99 €) et Resident Evil 4 (19,99 €). Et du côté du néorétro, la livraison a aussi été généreuse, même si seul Mutant Mudds Super Challenge (9,99 €) a eu le bon goût d’être proposé en cross-buy sur PlayStation 4 et Vita. Car sinon, c’est hélas comme d’habitude la console de salon qui a tout raflé : Dead Island Retro Revenge (4,99 €), Brut@l (14,99 €), Moon Hunters (14,99 €), sans oublier l’exclusivité de The King of Fighters XIV (59,99 €), qui place décidément ce mois d’août sous le signe de la série de SNK.


Fahrenheit (PlayStation 2, 13,49 €)FAHRENHEIT (PS4)
(PlayStation 2, 16 septembre 2005 en Europe)

Catégorie : aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Atari/Quantic Dream
Date de sortie PSN : 10/08/2016
Prix : 13,49 €
Page du jeu : [Fahrenheit]

Ayant connu une gestation difficile, David Cage ayant passé un an à rédiger le document de design et le script final atteignant les 2000 pages, Fahrenheit a en plus changé d’éditeur en cours de route. Mais à sa sortie, il a marqué un véritable tournant pour le studio Quantic Dream et son créateur, jusque-là connus pour Nomad Soul, et qui vont devenir aussi célèbres que controversés. Il faut dire que cette première « fiction interactive » a pas mal chamboulé le monde du jeu d’aventure. Accompagné des musiques d’Angelo Badalamenti, le compositeur attitré de David Lynch, et influencé par le cinéma mais aussi la série 24, le jeu alterne le point de vue de trois personnages et recourt à divers effets de mise en scène comme le split-screen. Mais aussi cinématographique soit-elle, l’aventure n’est pas si linéaire puisqu’elle laisse souvent au joueur le choix de la méthode, et des mécaniques comme la santé mentale ou le système de dialogues influent sur le déroulement du jeu, qui offre trois fins différentes. Hélas, il ne parvient pas à maintenir jusqu’au bout le niveau de son ouverture magistrale. Alors que le scénario délaisse le thriller pour les aliens, le jeu perd en subtilité et multiplie les QTE finalement peu immersifs et qui détournent l’attention des images. Et on se rend vite compte que les différentes manières de jouer offertes servent surtout à nous ramener sur les rails d’une aventure dont le final déçoit.


Vulcan Venture (arcade, 6,99 €)VULCAN VENTURE (PS4)
(arcade, 24 mars 1988 au Japon)

Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Konami
Date de sortie PSN : 23/08/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Vulcan Venture]

Après Flak Attack en juillet, août amène encore avec lui un shoot ’em up signé Konami, mais cette fois bien plus fameux – du moins sous un autre nom : Gradius II: Gofer no Yabō ! À ne pas confondre avec Salamander, disponible depuis avril, il s’agit de la véritable suite de Gradius mais, comme on l’expliquait à propos de son portage en cours sur Mega Drive, elle a été éclipsée par son spin-off dans nos contrées parce que ses différents portages sur consoles et micros (Famicom en décembre 1988, X68000 et PC Engine Super CD-ROM² en 1992, Saturn et PlayStation en 1996) n’ont jamais quitté le Japon, à part Gradius Collection (2014) sur PSP ! Et c’est bien dommage, car c’est un excellent épisode même s’il est très difficile. Car s’il reprend pas mal d’éléments de ses deux prédécesseurs, dont le classique système de power-ups, il ajoute le choix entre quatre types d’armes disposant de leurs propres évolutions, et entre deux types de boucliers, le premier étant plus résistant mais ne protégeant que l’avant du Vic Viper.


Kid's Hore Hore Daisakusen (arcade, 6,99 €)KID’S HORE HORE DAISAKUSEN (PS4)
(arcade, 1987 au Japon)

Catégorie : labyrinthe
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nichibutsu
Date de sortie PSN : 30/08/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Kid’s Hore Hore Daisakusen]

À l’instar du jeu précédent, Kid no Hore Hore Daisakusen est plus connu sous le nom Booby Kids qu’il devait porter à l’origine en arcade, comme le suggère le flyer ci-dessus, et qu’il retrouvera dans son portage sur Famicom en juillet 1987. Ce dernier n’a toutefois pas quitté le Japon, de même que le similaire Booby Boys (1993) sur Game Boy. Mais entretemps, le jeu a été adapté sur PC Engine, flanqué de la licence Doraemon au Japon et sous sa forme originale aux États-Unis, en tant que Cratermaze. Souvent comparé à Bomberman puisqu’il se déroule dans un labyrinthe vu du dessus, c’est en fait un remake de l’antique Heiankyō Alien (1979) dont Nichibutsu détenait les droits. Créé à l’origine sur micro PC-8001 par des étudiants, ce dernier consiste à contenir une invasion extra-terrestre à l’aide d’une simple pelle, en creusant des trous pour y faire tomber les aliens ! Mais contrairement à Lode Runner, qui en a repris le principe, il faut bien penser à les reboucher pour qu’ils ne ressortent pas… On retrouve ce concept ici, mais enrichi par de nombreux power-ups et se déroulant cette fois à travers plusieurs époques.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier mardi de septembre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/100799/en-aout-sur-le-playstation-store-4/