«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour le Tokyo Game Show

La collection Cospa au Tokyo Game Show

La collection Cospa au Tokyo Game Show – via Tiny Cartridge

Notre sélection dédiée à la Pico-8 ayant été retardée le temps de mettre la main sur une PocketCHIP, cette nouvelle fournée arrive très vite, comme prévu. On n’a d’ailleurs même pas attendu le lancement du Tokyo Game Show la semaine prochaine pour lui dédier cet article !  Non pas que cette édition 2016 nous intrigue particulièrement, mais c’est là que l’on trouvera les goodies ci-dessus, qui font partie du line-up de la société Cospa. Il y a des T-shirts, des hoodies, des sacs, et même des gants et des bagues aux couleurs de la Mega Drive, de la Neo·Geo, de la série Ys… Et puis il y a ce masque NiGHTS pour faire de beaux rêves ! En bref, je ne sais pas s’il faut vraiment envier ceux qui auront la chance d’être présents sur le salon cette année, ou les plaindre de devoir faire un choix parmi tous ces trésors… Mais place aux freeware à présent :


On commence par de la bonne vieille plateforme masocore avec Blake Strongflank, qui ne cherche pas à cacher ses emprunts à Super Meat Boy… Le jeu de Ben Burns (@almostgames) n’est toutefois pas terminé et il manque encore dix niveaux sur un total de cent dans la version finale, mais il y a déjà de quoi s’arracher les cheveux accompagné d’une bonne chiptune.

Source : Indie Retro News


On passe à un tout autre style avec Atlantic Crisis, un petit jeu d’arcade qui rappelle aussi bien par sa réalisation austère que par son gameplay basique les jeux des premières consoles 8-bit. Le but est de secourir les plongeurs à bord d’un sous-marin, en attaquant les ennemis et en remontant à la surface de temps à autre pour remplir votre jauge d’oxygène. Simple mais efficace, le jeu de Gar Benjamin se joue directement de votre navigateur ou se télécharge sur Game Jolt.

Source : Indie Retro News


Saturn Icarus fait partie de ces nombreux projets qui tentent, à la manière de 8bit Killer de Locomalito, de retrouver la simplicité des tout premiers jeux de tirs en vue subjective comme Wolfenstein 3D. Le jeu du Néerlandais Mischa van der Goes n’est qu’en « early access » mais a déjà fait l’objet de plusieurs mises à jour depuis sa publication initiale sur Game Jolt en mai.

Source : Indie Retro News


Autre jeu en accès anticipé sur Game Jolt et où l’on tire beaucoup également, même si c’est sous un autre angle de vue, DreadStar est un shoot ’em up vertical teinté de RPG inspiré par Raiden et Xenon II, dont il reprend le principe de la boutique, mais aussi par des manic shooters comme DonPachi (1995). Et en plus d’arborer un pixelart soigné, le jeu du duo français Augmented Irreality baigne dans des musiques composées sur Atari ST et ZX Spectrum ! La version finale est attendue pour la fin de l’année si tout va bien, vraisemblablement via Steam.

Source : Indie Retro News


They Started It (Joe Trewin)

They Started It (Joe Trewin)

Je vous avais prévenus qu’il y aurait sans encore des jeux Pico-8 dans nos sélections, et en voilà déjà un nouveau, They Started It. Bien que présentant un décor de fond qui scrolle, ce shoot ’em up vertical se déroule par vagues successives, évoquant plutôt Galaga. Moins laborieux que 194-8, il n’en demeure pas moins difficile, malgré la présence de boucliers évitant de perdre une vie au premier tir sournois d’un ennemi. Créé par l’Anglais Joe Trewin, qui officie sur Fistful of Squid, le titre peut se jouer comme d’habitude de votre navigateur ou sur PocketCHIP.

Source : Indie Retro News


Silver Trigger 64 (Marcus Horn)

Silver Trigger 64 (Marcus Horn)

Réalisé dans le cadre de la One Button Jam, Silver Trigger 64 est un jeu de tir sur rails rendant un hommage assez évident à GoldenEye 007 d’autant que ce dernier, comme on le rappelait dans notre podcast, devait en être un initialement ! Jouable de votre navigateur sur itch.io, le jeu a été développé par Marcus Horn (SIACTRO) dont on n’avait pas évoqué le travail depuis plus de deux ans, et qui compte sortir cet automne Macbat 64, un hommage à un autre hit de Rare

Source : IndieGames


The House Abandon est un court jeu d’aventure textuel (tout en anglais, hélas), qui joue la carte de la mise en abyme puisque vous voyez l’écran cathodique affiché sur votre propre moniteur… Comme vous pouvez vous en douter, No Code Studio en profite pour créer davantage de tension en jouant sur l’interaction entre le jeu dans le jeu et l’environnement, mais sans en abuser pour autant. Le jeu et sa bande originale rappelant Stranger Things se récupèrent sur itch.io.

Source : Kotaku


Et on termine avec MiniDoom qui revisite, comme son nom l’indique, le classique d’id Software sous forme d’un court jeu d’action/plateformes en 2D. Réalisé dans le cadre d’un cours de programmation pour enseigner l’utilisation de l’outil de création Game Maker, ce demake signé par les frères Porcel officiant en tant que Calavera Studio se télécharge à cette adresse.

Source : Rom-Game

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/101751/une-selection-de-freeware-inde-pour-le-tokyo-game-show/