En septembre sur Console Virtuelle

Dragon Quest VII (Nintendo 3DS)

Le mois de septembre s’est révélé encore plus calme qu’en août du côté de la Console Virtuelle, avec seulement la trilogie Final Fight (7,99 € chacun) à se mettre sous la dent sur New 3DS. En revanche, on a eu droit à une rentrée sans précédent côté néorétro avec Axiom Verge (17,99 €) et Tetraminos (4,99 €) sur Wii U ainsi que Azure Striker Gunvolt 2 (11,69 €) et River City: Tokyo Rumble (29,99 €) sur 3DS, ou encore l’excellent Noitu Love: Devolution (8,99 €) sur les deux consoles, mais cependant pas en cross-buy contrairement à Quest of Dungeons (8,99 €). Et rappelons enfin la sortie exceptionnelle, pour la première fois en Europe, de Dragon Quest VII – La Quête des vestiges du monde (39,99 €) sous la forme d’un remake soigné sur 3DS.


Final Fight (Super NES, 7,99 €)FINAL FIGHT (New 3DS)
(Super NES, 21/11/90 au Japon, 1992 en Europe)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 08/09/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Final-Fight.html

Capcom continue de diffuser ses classiques par trois avec la trilogie Final Fight rééditée sur Wii U en octobre 2013. Conçu sous le nom de Street Fighter ’89 jusqu’à sa sortie en salles et jeu de lancement de la Super Famicom au Japon, ce premier volet offre ici une réalisation bluffante qui montrait ce que la console avait dans le ventre. Cependant, il a aussi été le révélateur des limitations de mémoire des cartouches, ouvrant la voie aux 16Mb de Street Fighter II… Seulement deux personnages sont jouables (Guy aura du coup droit à sa propre version, Final Fight Guy, où il remplace Cody), le quatrième niveau est supprimé et surtout, sacrilège pour un beat ’em up, on ne peut pas jouer à deux ! Ajoutons aussi qu’il s’agit de la version américaine qui est proposée ici, ce qui ravira certes les puristes du 60 Hz mais signifie également que le titre a subi la censure (les transgenres Roxy et Poison étant remplacés par des punks). On se tournera donc plutôt vers l’original, notamment disponible via le bundle Final Fight Double Impact.


Final Fight 2 (Super NES, 7,99 €)FINAL FIGHT 2 (New 3DS)
(Super NES, 22/05/93 au Japon, 12/93 en Europe)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 08/09/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Final-Fight-2.html

Alors que le jeu de baston est en train de supplanter le beat ’em up en arcade, cette suite se retrouve donc être exclusive à la Super Nintendo. Le titre ressemble d’ailleurs plus à un mea culpa de Capcom pour le portage du premier épisode : trois personnages jouables (Maki et Carlos prêtent main forte au maire-catcheur Mike Haggar), six niveaux, jeu à deux… sauf sur 3DS ! Ils sont allés jusqu’à intégrer Rolento parmi les boss du jeu, lui qui achevait le niveau supprimé du volet précédent. Seulement voilà, le gameplay, lui, est strictement le même que dans l’original ce qui, quatre ans plus tard et surtout quelques mois après un certain Streets of Rage 2, fait un peu tache… Les détracteurs ont beau dire que le beat ’em up est un genre répétitif en soi, la pauvreté de la panoplie de coups et le level design terriblement ennuyeux n’aident pas ici.


Final Fight 3 (Super NES, 7,99 €)FINAL FIGHT 3 (New 3DS)
(Super NES, 22/12/95 au Japon, 13/03/96 en Europe)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 08/09/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Final Fight 3]

Titre tardif de la Super Nintendo, mais aussi de la Wii puisqu’il n’y est disponible que depuis février 2010, Final Fight 3 tente enfin de rattraper les erreurs de ses prédécesseurs. Guy, qui était impliqué dans le scénario mais hélas absent du deuxième volet, fait ici son retour parmi quatre personnages jouables (Lucia et Dean complètent le casting). Les combattants sont d’ailleurs mieux différenciés qu’avant, et disposent d’une panoplie bien plus étendue, avec un dash façon Captain Commando et des coups spéciaux hérités de Street Fighter II. Cet épisode incorpore en plus des chemins alternatifs et une option atypique permettant de faire contrôler le second joueur par l’IA ! La seule chose qui empêche le titre d’entrer au panthéon du genre est la présence de nombreux ralentissements, problème récurrent de la 16-bit. Ce qui n’a toutefois pas empêché cet épisode de devenir culte au fil des ans, du fait de la grande rareté de la cartouche…


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’octobre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/102855/en-septembre-sur-console-virtuelle-6/