«

»

Imprimer ce Article

La biographie de Suda51 chez Pix’n Love

SUDA51 – Le punk du jeu vidéo japonais – Killer Edition (Éd. Pix’n Love)

Moins d’un mois après L’Histoire de Tomb Raider, Pix’n Love annonce déjà un nouveau livre. SUDA51 – Le punk du jeu vidéo japonais est le huitième volume de la série Les Grands Noms du Jeu Vidéo, faisant suite à la biographie de notre membre d’honneur Aleksei Pajitnov. Et on ne pouvait peut-être pas faire plus grand écart en abordant cette fois le turbulent Suda Gōichi ! Car, s’il s’est fait surtout connaître en Occident avec les déjantés Killer 7 et No More Heroes, le développeur avait déjà imposé sa marque dès ses débuts chez Human avec Super Fire Pro Wrestling Special (1994) et sa campagne solo à la fin de laquelle le protagoniste se suicide, et plus tard au sein de son propre studio Grasshopper Manufacture avec le jeu d’aventure à double point de vue The Silver Case (1999), réédité il y a peu sur PC – et attendu sur PlayStation 4 fin avril. Et c’est sur 336 pages que Florent Gorges et Mehdi Debbabi-Zourgani reviennent sur son parcours atypique au sein de l’industrie du jeu vidéo japonais. Comme d’habitude, l’ouvrage se décline en édition classique à 25 €, et en Killer Edition à 39,90 €, limitée à 500 exemplaires, présentée dans un fourreau et accompagnée d’un certificat d’authenticité numéroté et dédicacé par Suda51 en personne ! L’une comme l’autre sont attendues en avril si tout va bien…

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/109442/la-biographie-de-suda51-chez-pixn-love/