En mars sur l’eShop Nintendo

Mini Borne Neo·Geo imprimée en 3D pour Switch

Mini Borne Neo·Geo imprimée en 3D pour Switch (via Tiny Cartridge)

La Console Virtuelle n’étant pas encore programmée sur Switch, on ignorait si elle figurerait dans ce bilan côté rééditions, mais c’était sans compter sur la gamme Arcade Archives en force au lancement avec cinq jeux Neo·Geo pas encore disponibles chez la concurrence ! La machine hybride a en plus rattrapé une partie de son retard en parallèle, et on a donc déjà droit à The King of Fighters ’94 et 98, Metal Slug 1 et 3, Waku Waku 7, Shock Troopers, World Heroes Perfect, NAM-1975 et Neo Turf Masters (6,99 € chacun). À noter que l’émulation a connu quelques ratés initialement, notamment au niveau des couleurs délavées, mais le problème a été corrigé dès la mi-mars par le studio Hamster Corporation. Et du coup, ces jeux nous ont décidés à revoir enfin le nom de cette rubrique… Mais alors que certains commencent déjà à enterrer la Wii U, la grande sœur a fait de la résistance en mars en accueillant, comme le mois dernier, des jeux PC Engine et Nintendo 64, à savoir respectivement Dungeon Explorer et Neutopia (5,99 €) ainsi que Bomberman 64 (9,99 €). Et côté néorétro, elle a quand même eu droit à Ghost Blade HD (8,99 €), tandis que sa petite sœur a accueilli Shovel Knight: Treasure Trove  (24,99 €) avec la primeur de la nouvelle campagne Specter of Torment (9,99 €), Super Bomberman R (49,99 €) qui a été patché depuis et enfin Blaster Master Zero (9,99 €), également disponible sur 3DS qui bénéficie quant à elle de l’exclusivité de Brave Dungeon (4,99 €) et de Go! Go! Kokopolo 3D (5,99 €). Et pour être complet, signalons enfin une palanquée de DLC pour Azure Striker Gunvolt 2


Waku Waku 7 (Neo·Geo MVS, 6,99 €)WAKU WAKU 7 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 21 novembre 1996 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 03/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…WAKU-WAKU-7-1200480.html

Jusqu’ici réservé à la Console Virtuelle japonaise de la Wii, ce jeu de combat atypique nous parvient dès le lancement de la Switch, peut-être parce que sa tonalité se prête bien à l’évènement – « waku waku » est une onomatopée décrivant l’excitation ! Sur une Neo·Geo déjà très bien servie côté jeux de combat, le studio Sunsoft, dont ce n’était que la troisième tentative en la matière, a fait le pari d’un univers délirant, sorte d’équivalent pour la baston du cute ’em up puisque chaque combattant parodie des personnages d’autres jeux ou de la culture populaire. Mais son gameplay et sa réalisation n’ont rien de risible et le jeu n’a pas grand-chose à envier aux ténors du genre, si ce n’est son nombre de personnages limité comme son titre l’indique ; il y en a neuf en tout, en comptant deux combattants uniquement disponibles en Versus en version AES, les biens débiles Bonus-kun et Fernandeath… Néanmoins, ils sont sans doute plus différenciés que dans les autres jeux du genre, amenant une variété et une fraîcheur bienvenues.


Shock Troopers (Neo·Geo MVS, 6,99 €)SHOCK TROOPERS (Switch)
(Neo·Geo MVS, 11 novembre 1997 au Japon)
Catégorie : run and gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 03/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…SHOCK-TROOPERS-1200414.html

Comme je le rappelais au moment de sa sortie sur Wii en novembre 2012, Shock Troopers a longtemps été moins connu que d’autres classiques de la Neo·Geo, parce qu’il n’avait été publié à l’origine qu’au format MVS réservé (théoriquement) à l’arcade. Heureusement, il a depuis été réédité plusieurs fois, notamment sur l’anthologie SNK, et il le mérite car c’est un run and gun vu du dessus à la Mercs – ou à la Ikari Warriors (1986) pour rester chez le même développeur – très réussi, quoique tardif. Mais comme souvent dans le genre, l’absence de double stick oblige à trouver une combine ; il suffit ici de maintenir le bouton de tir appuyé pour strafer en faisant feu dans la même direction, quitte à effectuer une roulade en cas de danger. En plus, pour les joueurs hésitent entre plusieurs personnages, un Team Mode permet d’en prendre trois parmi huit et de passer de l’un à l’autre à tout moment. Et pour une fois, il n’est pas nécessaire d’attendre Shock Troopers: 2nd Squad (1999), plus cartoon et que certains jugent inférieur.


Metal Slug 3 (Neo·Geo, 6,99 €)METAL SLUG 3 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 23 mars 2000 au Japon)
Catégorie : run and gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 03/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…METAL-SLUG-3-1200431.html

Un an après l’excellent Metal Slug X, SNK sortait un dernier épisode de son run and gun fétiche avant de rencontrer de gros problèmes financiers, qui allaient mener au rachat par  le fabricant de pachinko Aruze (cf. notre podcast sur la Neo·Geo). C’est donc un véritable chant du cygne que nous offre Nazca Corporation, le volet le plus riche sur le plan créatif. Il cumule toutes les idées des jeux précédents en y ajoutant des embranchements dans les niveaux, des passages sous-marins, l’hilarante transformation en zombi et pas moins de sept nouveaux slugs. Cela dit, il faut bien avouer que cette surenchère se retrouve dans la difficulté du jeu, avec un dernier niveau tout bonnement ahurissant… Par la suite, la licence allait être acquise par Mega Enterprise qui a hélas livré un quatrième volet indigne de la série. Celle-ci est revenue ensuite dans le giron de SNK Playmore, mais sans jamais vraiment retrouver le niveau d’excellence d’autrefois…


World Heroes Perfect (Neo·Geo MVS, 6,99 €)WORLD HEROES PERFECT (Switch)
(Neo·Geo MVS, 25 mai 1995 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 03/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…WORLD-HEROES-PERFECT.html

Réédité sur Wii en octobre 2012 face à un intimidant Real Bout Fatal Fury 2, ce quatrième et dernier World Heroes tendait le bâton pour se faire battre avec un suffixe pareil, mais il n’en demeure pas moins le plus abouti de la série d’ADK, sympathique mais assez moyenne globalement. Pour convaincre les amateurs du genre, cet épisode n’a pas hésité à se mettre à la page en passant à un système de quatre boutons plus classique, plutôt que deux boutons d’attaque à niveaux de pression. Et l’emblématique mode Deathmatch, déjà passé à la trappe dans World Heroes 2 Jet (1994), n’est pas de retour, ni à vrai dire aucun des anciens modes de jeu… Mais le nombre de personnages augmente encore et passe à seize (plus trois autres à débloquer), et la plupart des défauts de gameplay des prédécesseurs sont corrigés, sans compter l’ajout des coups spéciaux « ABC » qui amènent plus de stratégie dans les affrontements. Ce n’est donc pas un grand jeu mais c’est bien le « World Heroes parfait »…


The King of Fighters '98 (Neo·Geo MVS, 6,99 €)THE KING OF FIGHTERS ’98 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 23 juillet 1998 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 03/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…THE-KING-OF-FIGHTERS-98.html

Symboliquement, The King of Fighters ’98 avait été l’un des derniers jeux Neo·Geo à faire son arrivée sur Wii ; il était sorti en mai 2013, au lancement de la Console Virtuelle de la Wii U ! Cette fois, il nous arrive donc parmi les premiers jeux disponibles sur Switch alors qu’il est considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la série ! Il faut dire que de manière cette fois très objective, il s’agit de l’un des deux volets best of avec The King of Fighters 2002. Non seulement il reprend à quelques subtilités près le gameplay de son prédécesseur, qui avait amené le choix entre les styles Extra et Advanced, mais il réunit presque tous les personnages apparus jusque là, hormis quelques boss ajoutés dans le remake Ultimate Match en 2008 sur PlayStation 2. Rééquilibrée deux ans plus tard, cette version a servi notamment de base à la réédition Steam de fin 2014. C’est donc là encore une valeur sûre, d’autant qu’il faudra sans doute patienter pour les épisodes plus récents puisque l’on aura d’abord droit à ses prédécesseurs – cf. ci-après…


NAM-1975 (Neo·Geo MVS, 6,99 €)NAM-1975 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 26 avril 1990 au Japon)
Catégorie : tir
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 09/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…NAM-1975-1204760.html

Bien que présent au lancement de la Neo·Geo et même techniquement le tout premier jeu de la console, NAM-1975 avait fait une arrivée bien tardive sur la Console Virtuelle de la Wii en août 2013. Et c’était d’autant plus dommage que, contrairement à pas mal de titres des débuts de la machine, ce jeu de tir sur rails à la Cabal (1988) a plutôt bien vieilli. Également proche d’un Wild Guns (1994) pour prendre un exemple plus frais dans les mémoires, il s’agit donc d’un ancêtre du TPS où, en l’absence d’un second stick, on contrôle le personnage et son réticule en simultané, sachant que maintenir le bouton de tir immobilise votre soldat. Toute la difficulté est donc de détruire tout ce qui bouge comme on le ferait dans un Operation Wolf (1987), tout en protégeant votre troufion qui a cependant la possibilité, avec un bouton, de courir et même d’effectuer des roulades bien utiles contre les boss. L’arme de base et les grenades peuvent être upgradées, mais l’ensemble demeure un peu répétitif et gagne surtout à être pratiqué à deux joueurs. À noter, pour l’anecdote, que les jaquettes en Europe ont parfois été censurées au marqueur noir (!) pour cacher le décolleté et la cuisse apparente de la femme au premier plan…


Bomberman 64 (Nintendo 64, 9,99 €)BOMBERMAN 64 (WII U)
(Nintendo 64, 26/09/97 au Japon, 01/11/97 en Europe)
Catégorie : party game
Joueurs : 1-4
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 09/03/2017
Prix : 9,99 €
Page du jeu : [Bomberman 64]

Si la Switch a eu droit au premier épisode officiel de la série sur console depuis bien longtemps, la Wii U a pu se consoler le mois dernier avec le très bon Bomberman ’94 sur PC Engine, et ce mois-ci avec un épisode Nintendo 64 accueilli à l’époque de manière plus mitigée… Il faut dire déjà qu’il n’est jouable qu’à quatre, ce qui n’a déjà rien d’exceptionnel sur une console réputée pour sa convivialité, et ce qui est en outre moins que ce qu’offrent la plupart des autres machines pour la série, même si elles ont besoin de quadrupleurs voire sextupleurs pour ce faire. Mais surtout, c’est le premier volet de la série en 3D, ce qui a créé un véritable schisme chez les fans, d’autant que les explosions ont désormais des déflagrations sphériques et non en croix – blasphème ! Et au-delà du fait que les personnages peuvent se déplacer dans huit directions, les animations gagnent en détail ce que la jouabilité perd en vitesse et précision, indispensable pour ce type de jeu. Du coup, la presse de l’époque a plutôt salué son mode solo, plus développé qu’à l’accoutumée et qui se base notamment sur une amusante mécanique de « bomb jump ».


The King of Fighters '94 (Neo·Geo MVS, 6,99 €)THE KING OF FIGHTERS ’94 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 25 août 1994 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 16/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…THE-KING-OF-FIGHTERS-94.html

Cette réédition peut sembler superflue après The King of Fighters ’98 ci-dessus, hormis pour les « collectionneurs » pas assez fortunés pour se faire la complète en édition physique – on les comprend ! Mais il s’agit ici d’un simple rattrapage puisqu’il a été le premier titre de la gamme sur PlayStation 4. Or non seulement nous n’avions pas pu l’intégrer à notre bilan mensuel d’octobre, mais on ne l’avait déjà pas chroniqué sur Wii car il était sorti fin 2007, plusieurs années avant The King of Fighters ’95, le premier traité dans nos colonnes… Rappelons que le jeu est né de l’idée de réunir les deux principales séries de jeux de combat de SNK, à savoir Fatal Fury et Art of Fighting, mais dans un beat ’em up initialement, dont Robert Garcia et Terry Bogard devaient être les protagonistes ! Finalement, ce sera un jeu de baston reprenant globalement le gameplay de Fatal Fury 2 (1992), au casting complété par des personnages d’anciens classiques de l’éditeur tels que Psycho Soldier ou Ikari Warriors (1986). À noter que le concept emblématique des équipes de trois combattants, dont on ne pourra choisir librement les membres qu’à partir de l’épisode suivant, avait déjà été envisagé du temps où le titre devait être un beat ’em up


Dungeon Explorer (PC Engine, 5,99 €)DUNGEON EXPLORER (WII U)
(PC Engine, 4 mars 1989 au Japon, 1989 aux États-Unis)
Catégorie : action-RPG
Joueurs : 1-5
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 16/03/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Dungeon-Explorer–277039.html

Développé par Atlus pour le compte de Hudson Soft, ce clone de Gauntlet est en apparence aussi générique que son titre, et ne brille pas non plus par sa réalisation, plutôt austère pour le support. Néanmoins, si l’on ne se laisse pas distraire par l’une des jaquettes américaines les plus laides de l’Histoire du jeu vidéo, on découvrira un action-RPG relativement riche, offrant pas moins de huit classes différentes sachant que d’autres peuvent être débloquées par la suite. Mais la particularité du titre est surtout d’être jouable à cinq simultanément, ce qui était certes courant sur PC Engine mais pas vraiment dans le genre, quatre ans avant Secret of Mana (1993) ! Le jeu fera l’objet d’une suite cette année-là sur CD-ROM², qui sera à son tour portée dans une version largement modifiée sur Super Famicom, deux ans plus tard. Un épisode, développé par Westone et plus proche de Gauntlet, est également sorti sur Mega CD, et la série connaîtra un comeback inattendu en 2007, à la fois via la réédition de l’original sur Console Virtuelle, mais aussi avec la sortie de deux nouveaux jeux, toutefois très différents, sur DS et PSP.


Neutopia (PC Engine, 5,99 €)NEUTOPIA (WII U)
(PC Engine, 17 novembre 1989 au Japon, 1990 aux États-Unis)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 16/03/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Neutopia–278315.html

Si la PC Engine n’a sans doute pas eu droit à un jeu de plateforme de la trempe d’un Mario comme on le déplorait dans notre dernier édito, elle a accueilli un clone de The Legend of Zelda tout à fait honorable. Sorti trois ans plus tard, Neutopia était évidemment bien plus beau et se permettait quelques items originaux, mais bien que la boussole fonctionne différemment et que la carte des donjons s’obtienne en trouvant une boule de cristal, la source d’inspiration est évidente, jusque dans l’alarme qui rappelle que la jauge de vie est presque vide… Néanmoins, la presse a trouvé à l’époque que le titre n’était pas tout à fait à la hauteur du classique de Nintendo du fait d’un gameplay plus répétitif, de références étranges à la religion et à Star Wars (!), de collisions moins précises et surtout de la présence de mots de passe, bien entendu moins gênante dans cette réédition. On pourra donc préférer attendre sa suite plus réussie de 1991, moins linéaire et aux contrôles plus souples, gérant huit directions cette fois. Hélas, à l’époque celle-ci avait été éclipsée par un certain A Link to the Past, arrivé moins de deux mois plus tard !


Neo Turf Masters (Neo·Geo MVS, 6,99 €)NEO TURF MASTERS (Switch)
(Neo·Geo MVS, 29 janvier 1996 au Japon)
Catégorie : golf
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 23/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…NEO-TURF-MASTERS.html

Connu sous le nom étonnamment plus parlant de Big Tournament Golf au Japon, Neo Turf Masters a été réédité sur Wii en 2008, sur mobiles via DotEmu l’été dernier, en sortie simultanée sur PlayStation 4 et Xbox One en février et enfin sur Switch ! Abordé dans Pix’n Love #13, il s’agit curieusement du premier jeu Neo·Geo du studio Nazca Corporation, qui sort quelques mois plus tard seulement un certain Metal Slug ! Alors forcément, de la part d’anciens d’Irem, le golf prend une dimension arcade bien inhabituelle, où la prise en main très accessible est compensée par une météo très changeante et des parcours tortueux… Ceux-ci ne sont d’ailleurs pas très réalistes, tranchant avec le style visuel en apparence « simu » du jeu, renforcé par son rendu 3D grâce à l’utilisation du line scroll, technique rappelant le fameux mode 7. En fait, c’est plutôt le rythme vif des parties, alors que la discipline invite plutôt à la patience, et surtout la bande sonore tonitruante, en particulier ses voix digitalisées, qui nous rappellent qu’on est bien en arcade !


Metal Slug (Neo·Geo MVS, 6,99 €)METAL SLUG (Switch)
(Neo·Geo MVS, 18 avril 1996 aux États-Unis, 19 avril 1996 au Japon)
Catégorie : run and gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 30/03/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/ACA-NEOGEO-METAL-SLUG.html

C’est au milieu des années 1990, alors que la Neo∙Geo voit son aura menacée par les machines 32-bit et la 3D, et que SNK se réfugie dans les valeurs sûres des jeux de combat, que sort ce titre inattendu à l’époque. D’ailleurs, un peu plus tôt en 1994, le géant de l’arcade japonaise Irem (pour International Rental Electronics Machines), principalement connu pour la série R-Type alors vieillissante, avait vu ses ventes s’effondrer et avait mis fin à ses activités de développement. Un groupe d’employés avait ainsi quitté la société pour fonder le studio Nazca Corporation. Celui-ci débute avec Neo Turf Masters (cf. ci-dessus) pour la console de SNK, et enchaîne quelques mois plus tard avec ce run and gun dans la veine de Contra. Initialement peu mis en avant par le constructeur qui ne croit pas à son succès, ce qui explique la rareté de la version AES qui s’échange aujourd’hui à prix d’or, le jeu fait le pari osé du pixelart en plein boom de la 3D. Mais avec son ton résolument parodique et sa réalisation exceptionnelle, truffée de détails et offrant une animation digne d’un dessin animé, il s’agit alors d’un véritable chant du cygne de la 2D ! Et c’est ironiquement son portage sur PlayStation et Saturn, les deux consoles qui ont menacé la Neo∙Geo comme la 2D d’extinction, qui lui a permis de devenir culte au cours des années…


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’avril pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/111643/en-mars-sur-leshop-nintendo/