En avril sur l’eShop Nintendo

Wonder Boy: The Dragon’s Trap

Après un mois de mars bien entendu marqué par l’agitation autour du lancement de la Switch, le rythme des sorties s’est quelque peu calmé… Toutefois, la nouvelle-née de Nintendo a continué d’accueillir une nouveauté Neo·Geo par semaine, alternant rattrapages de la concurrence et prise d’avance avec Alpha Mission II, Samurai Shodown IV, Fatal Fury et Over Top (6,99 € chacun). Et si la 3DS n’a hélas bénéficié d’aucun titre Console Virtuelle comme le mois dernier, la Wii U continue de nous surprendre en recevant la visite inattendue de World Sports Competition (5,99 €) issu de la PC Engine. En revanche, côté néorétro, il est clair que la PlayStation 4 a presque tout raflé en avril et la récente retraitée n’a rien à se mettre sous la dent. La Switch aura quand même eu droit aux chouettes Wonder Boy: The Dragon’s Trap (19,99 €) et Kamiko (4,99 €), tandis que la portable fait de la résistance avec Dragon Sinker (9,99 €) ainsi que Ascent of Kings (2,25 €) disponible depuis peu, même si ce « Metroidvania » minimaliste, que l’on a vu pour la dernière fois sur Wii U en décembre 2015, ne tourne que sur les modèles New 3DS.


Alpha Mission II (Neo·Geo MVS, 6,99 €)ALPHA MISSION II (Switch)
(Neo·Geo MVS, 25 mars 1991 au Japon)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 06/04/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…ALPHA-MISSION-II-1211780.html

Appelé ASO II: Last Guardian au Japon, sachant que ASO signifie « Armored Scrum Object », ce shoot ’em up fait partie de la première génération du catalogue Neo·Geo ; c’est même le seizième jeu publié sur le standard. Il s’agit d’une suite bien tardive d’un titre sorti en 1985, donc bien avant que SNK ne crée son format d’arcade propriétaire, porté à l’époque sur NES et réédité sur PSP dans le cadre de la gamme SNK Arcade Classics en 2011. Du coup, retrouver au début des années 1990 un gameplay basé sur l’utilisation de lasers aériens et de missiles air-sol, comme dans Xevious, avait déjà un petit côté désuet sur la « Rolls Royce des consoles 16-bit »… Mais le jeu offre cependant un mode de contrôle permettant de faire feu avec les deux types d’armes via le même bouton. Cette suite ajoute également un système d’armures que l’on peut obtenir en réunissant trois parties ou en les achetant entre les niveaux, sachant que sélectionner son armure vous rend vulnérable au feu ennemi ! Classique mais efficace, ce shoot ’em up manque de rythme mais s’avère plus accessible que la plupart des ténors du genre sur la machine.


World Sports Competition (PC Engine, 5,99 €)WORLD SPORTS COMPETITION (WII U)
(PC Engine, 10 octobre 1992 au Japon, 1993 aux États-Unis)
Catégorie : sport
Joueurs : 1-5
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 06/04/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/World-Sports-Competition.html

Connu au Japon sous le nom pas beaucoup moins générique de Power Sports, qui le rattache ainsi aux titres de sports développés par Hudson Soft entre 1988 et 1998, il s’agit bien entendu d’un jeu multi-épreuves dans la lignée d’un Track & Field. Basé sur les jeux olympiques d’été mais dépourvu de la moindre licence, il offre tout de même dix-huit disciplines différentes même si beaucoup d’entre elles se pratiqueront en matraquant les boutons – les tricheurs regretteront donc l’absence du tir automatique intégré aux manettes PC Engine… Cela dit, même si la compétition est probablement nulle dans le genre sur la machine, le jeu n’en est pas moins très correct et bien réalisé, et il permet en outre de jouer à cinq sur la même Wii U, comme à l’époque.


Samurai Shodown IV (Neo·Geo MVS, 6,99 €)SAMURAI SHODOWN IV: AMAKUSA’S REVENGE (Switch)
(Neo·Geo, 25 octobre 1996 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 13/04/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…SAMURAI-SHODOWN-IV-1213905.html

Après Metal Slug 3, The King of Fighters 98 ou encore World Heroes Perfect le mois dernier, une autre série phare de la Neo·Geo débute sur Switch par un épisode avancé, réédité sur Wii il y a cinq ans, et en plus l’un des meilleurs de la saga avec Samurai Shodown II. Conçue en réaction au controversé troisième volet, cette seconde (et dernière) prequel du deuxième épisode joue en effet la carte du rétropédalage en supprimant les esquives aériennes, et la possibilité de passer dans le dos de l’adversaire sournoisement est plus lente et donc plus facile à contrer. Le casting incomplet du III est aussi corrigé par trois revenants et deux nouveaux venus, sachant que chaque personnage se décline toujours en deux versions, slash et bust. De plus, la jauge de Rage ne progresse plus manuellement mais de manière classique, en prenant des dégâts, et on peut même débuter un round avec une jauge pleine si l’on se suicide durant la manche précédente ! Enfin, une autre particularité de cet épisode tient dans le mode Story en temps limité. Néanmoins, si les graphismes ont été retouchés pour un rendu plus cartoon, on pourra regretter par exemple la disparition des interactions avec le décor, et les musiques moins marquantes.


Fatal Fury (Neo·Geo MVS, 6,99 €)FATAL FURY (Switch)
(Neo·Geo MVS, 25 novembre 1991 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 20/04/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…FATAL-FURY-1215498.html

Fatal Fury est la création de « Piston » Takashi Nishiyama, qui a fait ses débuts chez Irem où il a été rien de moins que le game designer de Moon Patrol (1982) et Kung-Fu Master (1984) ! Arrivé chez Capcom au milieu des années 1980, il coréalise notamment un certain Street Fighter (1987), dont ce Garō Densetsu Shukumei no Tatakai se veut donc l’héritier direct. Hélas, comme chacun le sait, il sera au final éclipsé malgré ses nombreuses qualités par la suite officielle du jeu de combat… Il faut dire que si l’on recommande souvent d’attendre les épisodes ultérieurs de jeux de baston, ce conseil n’a jamais été aussi pertinent que pour ce volet inaugural qui n’offre que trois personnages jouables, les frères Bogard et Joe Higashi – c’est toujours un de plus que dans le Street Fighter original ! Néanmoins, le sous-titre « King of Fighters » nous rappelle que le titre aura droit à une belle descendance… Et puis ironiquement, Nishiyama est aujourd’hui le président du studio Dimps, en charge des deux derniers épisodes de… Street Fighter !


Over Top (Neo·Geo MVS, 6,99 €)OVER TOP (Switch)
(Neo·Geo MVS, 26 avril 1996 au Japon)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 27/04/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…OVER-TOP-1216861.html

C’est une bonne surprise de voir ce titre inédit sur Wii, vingt-et-un ans après sa sortie à un jour près ! Développé par ADK, il fait partie des rares jeux de course de la Neo·Geo et appartient à cette famille spéciale des titres vus du dessus, aux cotés de son (lointain) prédécesseur Thrash Rally (1991), moins joli mais plus technique, et de Neo Drift Out, publié un mois plus tôt par Visco et arborant le même effet de perspective que Over Top. Mais l’un comme l’autre sont bien sûr passés un peu inaperçus à l’époque, en plein boom de la 3D qui s’est imposée encore plus rapidement dans ce genre… Il faut dire que la vue rapprochée met certes en valeur le souci du détail, mais il rend aussi le pilotage hasardeux malgré l’annonce des virages et la présence d’un radar. Heureusement, on a clairement affaire à un jeu d’arcade, avec des véhicules inspirés de vrais modèles mais trop différents pour concourir ensemble dans la réalité ! Du coup, les voitures tout-terrain vont moins vite mais peuvent emprunter des raccourcis… La boîte de vitesses est aussi automatique et le titre n’utilise donc que deux boutons, le klaxon et les phares servant plus à s’amuser qu’autre chose. Et qui dit arcade dit aussi une faible durée de vie, avec une seule course composée de sept étapes, cependant variées et offrant de nombreux embranchements.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de mai pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/113851/en-avril-sur-leshop-nintendo/