La console rétro modulaire Retroblox devient Polymega !

Polymega avec module Mega Drive

Depuis son annonce en début d’année, celle que l’on appelait alors la Retroblox a fait couler beaucoup d’encre. En pleine guerre des consoles rétro, toutefois centrée sur la NES ces derniers temps, la mystérieuse machine se présente en effet comme la solution ultime. Disposant d’un lecteur CD pouvant émuler les titres Mega CD, PC Engine CD-ROM² et PlayStation, elle peut surtout accueillir divers modules (vendus séparément) dotés de ports cartouches et manettes : un pour la NES, un autre pour la Super Nintendo (PAL et NTSC), celui pour la Mega Drive et la 32X ci-dessus ou encore un autre pour la PC Engine et la SuperGrafx ! Néanmoins, le projet a suscité beaucoup de méfiance, la communauté ayant été échaudée par le fiasco Coleco Chameleon, et la promesse d’une « émulation hybride » restant floue… Et alors que l’on attendait le lancement d’une campagne de financement en avril, celle-ci n’a pas eu lieu, l’équipe en charge du projet prétextant la nécessité de changer de nom. Cela n’a fait qu’attiser les suspicions, mais ça y est, la machine est de retour avec un site flambant neuf et un nouveau nom, très débattu cela dit parce qu’il rappelle une gamme fameuse de clones : Polymega. Le concept n’a pas changé et il est toujours possible de dumper ses jeux pour se construire une bibliothèque virtuelle, de partager captures d’écran et vidéos en ligne, et la machine ne lit toujours pas les ROMs pour rester dans la légalité. Par ailleurs, si elle peut accueillir des manettes d’origine via ses modules, un pad sans fil spécifique sera aussi disponible. En attendant de pouvoir la précommander « plus tard cette année », le fabricant nous invite à échanger sur les forums où à jeter un œil à son interface :

Source : NintendoLife

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/116186/la-console-retro-modulaire-retroblox-devient-polymega/