En juin sur l’eShop Nintendo

Manettes bluetooth SNES30Pro et SFC30 Pro

Le service en ligne de la Switch ayant été repoussé à 2018 et une éventuelle Console Virtuelle avec, il faudra donc plutôt batailler pour dénicher une Nintendo Classic Mini: Super NES afin de rejouer aux classiques Super Nintendo cette année – si l’on n’a pas conservé l’originale dans son grenier bien sûr ! Mais 8Bitdo, dont les manettes bluetooth sont compatibles avec la Switch depuis la dernière mise à jour de firmware, va nous aider à faire semblant. Le fabricant a en effet annoncé trois accessoires à l’E3 : les SNES30Pro et SFC30 Pro ci-dessus, compatibles USB-C et incluant vibrations et capteur de mouvement, le stick arcade NES30 sans fil et les adorables haut-parleurs TwinCube surmontés d’une croix directionnelle !… Mais pour en revenir aux sorties du mois sur l’eShop, après la surprise des jeux Rayman sur Game Boy Advance le mois dernier, juin s’est montré plus classique avec le mélange habituel mais pour une fois très équilibré de classiques Neo·Geo sur Switch d’une part, et PC Engine sur Wii U d’autre part. Dans la première catégorie, on a eu Last Resort, Shock Troopers 2nd Squad, Sengoku, Fatal Fury 2 et Magical Drop II (6,99 € chacun), et les excellents Bonk’s Revenge, Blazing Lazers, Alien Crush et Neutopia II (5,99 € pièce) dans la seconde. Côté néorétro, la qualité a aussi été au rendez-vous avec Shantae: Half-Genie Hero (16,99 €) sur Switch et River City: Knights of Justice (14,99 €) sur 3DS, sachant que les deux machines ont aussi eu droit à Mighty Gunvolt Burst (9,99 €). Enfin, citons l’ersatz de jeu NES Space Hunted (2,99 €) disponible depuis peu sur Wii U.


Last Resort (Neo·Geo MVS, 6,99 €)LAST RESORT (Switch)
(Neo·Geo MVS, 23 mars 1992 au Japon)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 01/06/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…LAST-RESORT-1228880.html

Troisième shoot ’em up de la console après Ghost Pilots et Alpha Mission II (1991), mais le premier à scrolling horizontal, Last Resort puise principalement son inspiration dans l’infatigable R-Type, dont il reprend le tir chargé et le module que l’on peut toutefois déplacer et orienter plus librement. Ce dernier se décline en deux versions, selon que l’on ramasse le bonus idoine quand il est rouge ou bleu, qui se comportent différemment quand on les lance contre une paroi. Mais hormis la présence peu commune de bonus qui ralentissent le vaisseau, le jeu se révèle plutôt classique comme en témoigne son introduction très minimaliste, mais qui pose efficacement son ambiance à la manière d’un Metroid. Et surtout, il profite d’une réalisation qui fait vraiment honneur à la Neo·Geo, contrairement aux deux premières tentatives sur la machine. Il n’est certes pas très long, mais il faudra parcourir deux fois ses cinq niveaux pour voir le vrai générique de fin, et mourir renvoie au dernier check point, ce qui le réserve quand même aux joueurs chevronnés.


Bonk's Revenge (PC Engine, 5,99 €)BONK’S REVENGE (WII U)
(PC Engine, 19 juillet 1991 au Japon, 1991 aux États-Unis)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 01/06/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Bonk-s-Revenge-276478.html

Après le premier épisode disponible depuis juillet au sein de la première série de classiques PC Engine sur Wii U, voici le deuxième volet des aventures de PC Genjin, le petit homme préhistorique amateur de coups de boule. Si son prédécesseur demeure une valeur sûre de la console, ses graphismes manquaient de couleur, ce que corrige admirablement cette suite truffée de détails. Le gameplay reste lui inchangé mais voit l’arrivée de nouvelles transformations (en mangeant de la viande) dont l’une donne au héros une vraie tête de… derrière, mais lui permet de cracher des flammes destructrices. Et ces bonus seront bien utiles dans cette aventure plus longue et plus corsée, où l’on doit retrouver rien de moins que la seconde moitié de la lune dérobée par King Drool III ! Considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la série, il est donc hautement recommandable même si certains préfèreront peut-être encore attendre le troisième et dernier volet, moins réussi par certains aspects mais jouable à deux.


Shock Troopers 2nd Squad (Neo·Geo MVS, 6,99 €)SHOCK TROOPERS 2ND SQUAD (Switch)
(Neo·Geo MVS, 6 novembre 1998 au Japon)
Catégorie : run and gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 08/06/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…SHOCK-TROOPERS-2nd-Squad.html

S’il s’agit d’une des rares « séries » (ici juste un diptyque) à avoir débuté par son épisode inaugural sur Switch au lancement de la console, il faut dire que pour une fois, le premier est sans doute le meilleur ! Sortie sur cartouche AES cette fois, cette suite n’est pas mauvaise mais déçoit par son côté plus linéaire, la disparition du Team Mode et le nombre de personnages qui tombe de huit à quatre… Et surtout, même s’il s’agit toujours d’un run and gun à la Commando, on y incarne d’autres protagonistes et l’identité visuelle et sonore est très différente. Le design général est plus cartoon et a recours aux graphismes en 3D précalculée à l’instar de Blazing Star sorti quelques mois plus tôt, qui ne vieillissent hélas pas toujours très bien… En revanche, le jeu a un côté « Metal Slug vu du dessus » encore plus marqué du fait de ses affrontements plus intenses et violents, et par la présence de véhicules que l’on peut piloter en sautant dedans via un salto ! Or le premier est justement un tank rondouillard tout droit sorti du classique de Nazca


Blazing Lazers (PC Engine, 5,99 €)BLAZING LAZERS (WII U)
(PC Engine, 7 juillet 1989 au Japon, novembre 1989 aux États-Unis)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 08/06/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Blazing-Lazers–276390.html

Développé par Hudson avec l’appui du spécialiste du genre Compile, principalement connu pour la série des Aleste en la matière, Blazing Lazers est en réalité basé sur le film Gunhed, dont il porte le nom en version japonaise. Et pourtant, loin d’être un jeu à licence bâclé, il a au contraire contribué à la réputation de la PC Engine pour les shoot ’em ups ; Super Star Soldier sorti l’année suivante a failli s’appeler Blazing Lazers 2 ! Certes, la console avait déjà prouvé son potentiel dans ce registre avec un solide portage de R-Type, mais on passe ici littéralement à la vitesse supérieure, avec un scrolling d’une fluidité indécente. Et en dépit de son côté conventionnel, il n’a pas été beaucoup surpassé depuis sur une console pourtant très bien fournie en la matière. Cela étant, certaines sommités comme Paul Weller de la Sunteam estiment qu’il est hélas un peu lent au démarrage et que ses musiques ne sont pas aussi inoubliables que celles des Soldier.


Sengoku (Neo·Geo, 6,99 €)SENGOKU (Switch)
(Neo·Geo MVS, 12 février 1991 au Japon)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 15/06/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : https://www.nintendo.fr/…SENGOKU-1231570.html

Sorti à une époque où le beat ’em up était le genre numéro un en arcade, Sengoku essayait de se démarquer par son univers mystique et son gameplay basé sur les transformations, qui n’est d’ailleurs pas sans évoquer Magician Lord. Et comme il tournait sur Neo·Geo, il en mettait plein la vue avec ses ennemis qui arrivent en zoom et sa réalisation sonore bluffante. Hélas, son unique bouton d’attaque lui confère un gameplay assez basique et répétitif en comparaison avec les ténors du genre sur des machines pourtant moins performantes, et les transformations ne parviennent pas totalement à lui insuffler plus de variété. Résultat : 19/40 dans Famitsu. Heureusement, il dispose d’une suite plus réussie et déjà rééditée sur la Console Virtuelle de la Wii, d’ailleurs avant l’original en juillet 2013. Et le service avait également accueilli, en septembre de la même année, un troisième épisode encore meilleur ! Encore un peu patience, donc.


Fatal Fury 2 (Neo·Geo MVS, 6,99 €)FATAL FURY 2 (Switch)
(Neo·Geo MVS, 10 décembre 1992 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie eShop : 22/06/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…FATAL-FURY-2-1237840.html

Après un épisode inaugural à l’intérêt historique évident mais ampoulé par son faible nombre de personnages jouables, Fatal Fury 2 est le jeu qui impose SNK comme un rival sérieux de Capcom en matière de jeux de combat. Sorti entre Art of Fighting et World Heroes 2, il dépasse lui aussi les 100 Mb et offre ainsi huit personnages jouables (dont la populaire Mai Shiranui) et tire parti des quatre boutons de la manette Neo·Geo, tout en conservant la mécanique des changements de plan de son prédécesseur, que le joueur contrôle même librement désormais. Reprenant aussi l’idée des Desperation Moves passés inaperçus dans Art of Fighting, le jeu marque donc un progrès évident par rapport à son prédécesseur, quitte à s’aligner sur la concurrence… Et à ce sujet, il sera une nouvelle fois judicieux d’attendre Fatal Fury Special, une « mise à jour » à la fois plus rapide et qui permet d’incarner cette fois les quatre boss, à l’instar d’un certain Street Fighter II Turbo. Mais il ajoute aussi trois personnages et des nouveautés de gameplay, dont un véritable système de combos alors qu’il n’y en a ici quasiment aucun !


Magical Drop II (Neo·Geo MVS, 6,99 €)MAGICAL DROP II (Switch)
(Neo·Geo MVS, 21 mars 1996 au Japon)
Catégorie : réflexion/adresse
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK/Data East
Date de sortie eShop : 29/06/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…MAGICAL-DROP-II-1239585.html

Bien que la série n’ait pas fait ses débuts sur Neo·Geo et sous le titre Chain Reaction en Occident, cette suite spécialement conçue sur le hardware de SNK retrouve son nom d’origine. Ressemblant beaucoup à Puzzle Bobble (1994) au premier abord, le jeu de Data East s’en distingue par des bulles arrangées différemment et surtout, s’il s’agit également de créer des groupes de trois pour les éliminer, cela ne se fait pas de la même manière. Pas de visée à maîtriser ; on dirige librement un petit clown de gauche à droite, qui peut même se téléporter d’une extrémité à l’autre en solo où l’aire de jeu est plus large. On peut alors attraper une ou plusieurs bulles (si elles sont de même couleur) avec un bouton, et les relancer à une autre position avec une seconde touche. Si son successeur est encore plus réussi, ce deuxième volet demeure une valeur sûre de la console, même si l’on pourra trouver que ses illustrations ont un style curieusement amateur – mais ce n’est pas très important. À noter que la version japonaise offre un mode de jeu supplémentaire (un Time Attack) et un troisième niveau de difficulté en solo.


Alien Crush (PC Engine, 5,99 €)ALIEN CRUSH (WII U)
(PC Engine, 14/09/1988 au Japon, 29 août 1989 aux États-Unis)
Catégorie : flipper
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 29/06/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Alien-Crush–276203.html

Les jeux de flipper ne sont déjà pas légion sur consoles et micros, mais les titres cultes en la matière se comptent carrément sur les doigts de la main, et Alien Crush en fait partie ! Développé par le défunt studio Naxat Soft, il appartient plus précisément à ce sous-ensemble du genre qui ne cherche pas à adapter un flipper de manière réaliste, mais plutôt à profiter de l’apport du jeu vidéo pour enrichir la formule avec des monstres évoluant sur la table, par exemple. Petite révolution à sa sortie, le titre ne se montre toutefois pas très généreux avec le recul, avec seulement une table composée de deux écrans, le choix entre deux vitesses et deux musiques. Et puis bien entendu, son successeur Devil’s Crush/Devil Crash (1990) est sans doute encore meilleur, mais l’original demeure une valeur sûre pour les aficionados du genre – et les autres.


Neutopia II (PC Engine, 5,99 €)NEUTOPIA II (WII U)
(PC Engine, 27 septembre 1991 au Japon, 1992 aux États-Unis)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie eShop : 29/06/2017
Prix : 5,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Neutopia-II–278326.html

Unique suite du volet inaugural réédité en mars dernier sur Wii U, il s’agit à nouveau d’un clone de The Legend of Zelda mais encore plus soigné et moins linéaire que son aîné, le monde paraissant moins vide, et la maniabilité plus souple gérant huit directions désormais. Abordé dans l’épisode n°33 des Oubliés de la Playhistoire (saison 1), le jeu est effectivement passé injustement inaperçu à l’époque, éclipsé par un certain A Link to the Past arrivé quelques semaines plus tard, et jouissant lui aussi d’une réalisation 16-bit. En comparaison, l’aventure manque de quêtes secondaires et se révèle assez courte malgré ses dix donjons, et les musiques ne sont évidemment pas du niveau d’un Kōji Kondō. Mais, sans atteindre donc celui qui reste aujourd’hui considéré comme le meilleur jeu du genre, du moins en 2D, Neutopia II n’en reste pas moins un très bon représentant, et sans doute le meilleur sur PC Engine !


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de juillet pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/117431/en-juin-sur-leshop-nintendo/