«

»

Imprimer ce Article

Faut-il avoir peur des flashcarts ?

La gamme de flashcarts EverDrive

Vous ne le savez pas encore, mais ces consoles sont déjà mortes… Ou pas ?

Déjà que le téléchargement de ROMs, hors abandonware et homebrew, reste illégal, les utilisateurs de flashcarts vont avoir une nouvelle raison de culpabiliser… Ou pas, en fonction du modèle qu’ils utilisent ! C’est un article de db Electronics, le fabricant d’accessoires comme le FM Power Base Converter ou le db Grafx Booster, qui a semé un véritable vent de panique au sein de la communauté… Il faut dire que le choix d’une image d’explosion pour l’illustrer n’a pas aidé. Sans entrer dans les détails techniques, René Richard explique que la plupart des flashcarts sont conçues pour recevoir une tension de 3,3 V, alors que beaucoup de vieilles consoles (mais pas la Nintendo 64 et la Game Boy Advance, pour lesquelles il n’y a donc pas de danger) en emploient une de 5V, et il faut bien évacuer le surplus d’énergie… L’idéal est de convertir la tension, ce que la SD2NES, le bon élève de la classe des flashcarts, fait parfaitement. À l’opposé, les multicarts chinoises pour NES et Neo·Geo emploient des diodes censées protéger de décharges ponctuelles, mais pas d’une surtension continue ! D’ailleurs, il y a déjà eu des témoignages de consoles vraisemblablement décédées suite à l’utilisation de ces cartouches…

Enfin, entre deux, il y a le cas délicat des populaires EverDrive, ce qui a d’ailleurs poussé son fabricant, Igor « krikzz » Golubovskiy, à mener ses propres tests. Certaines de ses cartes, plutôt celles de première génération même si la Mega EverDrive x5 semble préférable à la x7 plus récente, par exemple, ont une résistance pour dissiper l’énergie mais de manière insuffisante selon René Richard. Cela étant, peu d’utilisateurs d’EverDrive ont rencontré de problèmes jusqu’à présent et un spécialiste sur AtariAge estime, sans nier le problème, qu’il est sans doute moins grave que ce qui est suggéré. Néanmoins, comme le souligne très justement Richard, on peut très bien fumer pendant deux ans (et même dix) sans attraper de cancer pour autant, et il est sans doute préférable de prévenir que guérir. Le ton de l’article, d’ailleurs mis à jour depuis, était certes alarmiste mais son objectif était surtout de mettre en garde les utilisateurs sur le fait que certaines flashcarts peuvent fatiguer les consoles sur le long terme, et les moins fiables d’entre elles peuvent parfois même se retrouver dans des cartouches de homebrew à l’insu de son acquéreur. Après, vous faites ce que vous voulez, mais il ne faudra pas venir vous plaindre si vous déclenchez un incident diplomatique sur Twitter en faisant l’idiot avec votre console morte…

Via NintendoLife

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/119197/faut-il-avoir-peur-des-flashcarts/

  • jop

    Sujet super intéressant , merci beaucoup !

  • sdekaar

    en ce qui concerne les multicart neogeo la fameuse 161in1 utilise bien un regulateur de tension et non seulement des diodes. le vrai risque selon moi est de fatiguer les puces flash de ces cartouches puisque ce sont elle qui subissent cette surtension de l’ordre de 0.25v au dessus de leur max theorique plus que les consoles.

  • C’est un peu technique pour moi, mais j’ai cru comprendre que c’était plus l’accès à la RAM qui posait problème : http://atariage.com/forums/topic/267626-how-big-a-deal-is-this-really-33v-flash-in-retro-consoles/?p=3804894

  • Merci, n’étant pas inscrit au forum, je ne pouvais pas m’en rendre compte. Cela dit, je ne trouve pas que l’affaire soit si négative pour krikzz, vu que ça me donnerait bien envie d’acheter un Turbo EverDrive v2 (j’ai la v1)… 😉

  • Grégoire Voskoboïnikoff

    Les tests d’Igor, au passage, sont fallacieux, ainsi que l’a ensuite fait remarqué René.
    Il n’empêche, vu comment il gère ses cartes et son SAV, Igor a clairement besoin d’un compétiteur pour le remettre en place.