Plus d’infos sur l’Ataribox et la stratégie d’Atari…

Ataribox

Depuis peu, le groupe connu aujourd’hui sous le nom d’Atari multiplie les communiqués de presse ciblant plutôt le milieu économique, ce qui leur confère une certaine franchise. Ainsi, comme on l’avait déjà su entretemps, la mystérieuse Ataribox est attendue au printemps 2018 mais fera l’objet, « pour limiter la prise de risque », d’une campagne de financement participatif – via Indiegogo en plus, comme on l’a découvert via GamesBeat. On sait aussi que la machine aura une architecture ouverte sous Linux, équipée d’un processeur AMD Radeon. On ne pourra donc pas jouer aux AAA récents mais la machine, qui devrait coûter entre $249 et $299 selon les configurations, espère attirer les jeux type Minecraft tout en permettant de surfer sur le web, de streamer, d’écouter de la musique et d’accéder aux réseaux sociaux… Bien entendu, on pourra aussi s’adonner aux classiques de la firme, mais on ne sait toujours pas lesquels. À ce sujet, la société a confirmé son partenariat qualifié d’important avec Jeff Minter pour Tempest 4000 prévu d’ici la fin de l’année, et dont on profite de l’occasion pour vous montrer la vidéo ci-dessous. En passant, le développeur légendaire serait à la recherche de rips des musiques de Tempest 2000 (1994) sur Jaguar, comme on l’a appris sur AtariAge. En outre, Atari a également annoncé la sortie, dans les prochains mois, d’une compilation Atari Flashback Classics Volume 3 qui contiendra 50 classiques comme les deux précédentes, et d’une poignée de free-to-play sur mobiles dont l’un, attendu cet hiver, est basé sur l’antique jeu de course Night Driver (1976).

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/123427/plus-dinfos-sur-lataribox-et-la-strategie-datari/