Une sélection de freeware indé pour Final Fantasy

Vin Final Fantasy 30e anniversaire

La dernière sélection remontant à près de deux mois, il devenait urgent de vous en proposer une autre d’autant que les jeux freeware s’accumulent dans nos dossiers – il est possible que l’on en publie une autre dans une semaine d’ailleurs… Alors on avait un temps songé à rendre hommage à Tobe Hooper après l’avoir fait pour George Romero, mais on avoue être resté sous le choc en découvrant l’existence de bouteilles de vin Final Fantasy ! Et le trentenaire de la série créée par notre membre d’honneur Hironobu Sakaguchi, auquel nous avions déjà consacré la moitié de notre stand à Japan Expo, méritait bien une sélection de freeware. Toutefois, sachez que ces bouteilles de « Shiva Blanc » (en fait un Château des Bois de 2015) et « d’Ifrit Rouge » (même cépage mais de 2016) sont hélas en rupture de stock. Mais n’oubliez pas de boire avec modération et qu’il y a plein d’autres goodies commémoratifs sur la boutique de Square Enix.


Et on débute justement avec un titre qui pourrait plaire à Square Enix puisqu’il s’agit d’un free-to-play sur mobiles, et plus précisément de type match three avec des éléments de RPG façon Puzzle Quest. Mais outre son pixelart bien mignon, la toute première création du studio canadien Race Cat Games ne pousse pas trop à l’achat et la nécessité de grinder ne se fera ressentir qu’au troisième monde sur cinq. Match Land est disponible sur iTunes et sur Google Play.

Source : Gamekult


Dead Horizon est un joli jeu de tir à l’ancienne ambiance Far West mais, en l’absence d’un light gun, le titre de 14 Hours Productions se joue bien entendu à la souris, à la manière d’un point & click frénétique !… Il est disponible sous Windows, Mac OS X et Linux via Steam et itch.io.

Source : IndieGames


Another World: Survival (Paul « Liquidream » Nicholas)

Another World: Survival (Paul « Liquidream » Nicholas)

On a déjà eu l’occasion d’évoquer ici la #lowrezjam qui se prête naturellement aux créations néorétro de par son concept qui consiste à créer des jeux en très basse résolution. On avait notamment cité Legend of Xenia l’année dernière, et sa suite bien mignonne – elle a fini premier côté graphismes – faisait d’ailleurs partie des 234 participants en août 2017. On vous laisse faire votre marché mais on se devait de vous signaler l’hilarant Another World: Survival signé Paul « Liquidream » Nicholas (SCUMM-8), qui réduit le classique de notre membre d’honneur Éric Chahi à une séquence de survie contre les sangsues devant le bassin qui débute l’aventure… Conçu à l’aide de Pico-8, il se joue depuis votre navigateur à cette adresse ou sur PocketCHIP.

Source : Indie Retro News


Après Ristar, le nouveau jeu de la gamme SEGA Forever n’est autre que Golden Axe (1989), visiblement dans sa version Mega Drive de 1990, la plus connue du classique de Makoto Uchida (Altered Beast). Pour mémoire, son excellente bande originale avait été rééditée en vinyle l’année dernière. Le beat ’em up, lui, est comme d’habitude disponible sur iTunes et Google Play.


On reste sur mobiles mais sous Android seulement avec Scrambler, bien évidemment un portage du shoot ’em up horizontal de Konami sorti en 1981, et publié enfin sur Atari 2600 cet été pour rappel. Compatible avec les manettes sans fil, le jeu du studio australien Chrawfish Interactive affiche toutefois des publicités lui aussi pour justifier sa gratuité sur Google Play.

Source : Indie Retro News


Et on termine cette sélection, volontairement écourtée afin d’en garder sous le coude pour une autre, avec un second jeu Mega Drive désormais gratuit sur mobiles. Space Harrier II (1988) n’est en revanche pas sorti d’abord en arcade, lui, car il s’agit d’une exclusivité de la 16-bit dont il a accompagné le lancement au Japon comme aux États-Unis. Très proche du Space Harrier original de 1985, il bénéficie surtout de niveaux totalement inédits, même si les stages bonus ont disparu au profit de séquences à cheval sur un jet, ce qui ne change hélas pas grand-chose… Les zooms sont bien sûr précalculés ici et, de manière générale, ce jeu de première génération n’exploite pas encore parfaitement les capacités de la console. C’est donc plus une curiosité, mais cela ne coûte donc littéralement rien de la redécouvrir sur iTunes et sur Google Play.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/123615/une-selection-de-freeware-inde-pour-final-fantasy/