L’Analogue Super Nt, le clone ultime de la Super Nintendo ?

Super Analogue Nt

Dans notre panorama des différents clones de Super Nintendo publié il y a pile une semaine, les connaisseurs auraient pu remarquer un grand absent : la société Analogue, réputée pour ses clones aussi performants que chers. Basée sur la technologie FPGA, l’Analogue Nt mini était ainsi considérée comme le meilleur clone de NES compatible HD, mais elle coûtait tout de même $449 – ce qui constituait déjà une baisse par rapport à l’Analogue Nt originale. En outre, elle avait été  jailbreakée par son propre concepteur, Kevin « Kevtris » Horton, ce qui permettait de s’adonner dessus à d’autres machines 8-bit – mais hélas pas à la Super Nintendo. Ainsi, le constructeur revient logiquement avec la Super Nt, une machine à nouveau basée sur de l’émulation hardware et qui garantit donc une compatibilité totale avec la ludothèque de la 16-bit (NTSC comme PAL), et le tout en 1080p ! Mais la vraie nouveauté est que le fabricant a laissé tomber sa coque en aluminium de luxe pour une coque plastique qui présente l’avantage de ressembler davantage à la console d’origine, en plus de faire nettement baisser la note puisque la machine est en précommande à cette adresse au tarif de $189.99 (161 €), une bagatelle en comparaison des tarifs habituels… Elle se décline en outre en quatre versions, noire, transparente, façon Super NES américaine ou Super Famicom ci-dessus, mais en dépit de la présence de deux ports manettes authentiques, les pads ne sont pas inclus. Analogue s’est toutefois de nouveau associé avec 8Bitdo, réputé pour ses manettes sans fil, pour fournir des modèles déclinés dans les mêmes coloris à $39.99 adaptateur sans fil compris. Enfin, comme par hasard, le rival Retro-Bit, jusqu’ici un peu en marge de la bataille avec sa Super Retro-Cade, vient justement d’annoncer la sortie, pour les fêtes de fin d’année, de sa Super Retro Trio Plus, qui se limite au 720p mais inclut deux manettes et dispose surtout de ports cartouches NES et Mega Drive comme son prédécesseur.

Manettes SN30 8Bitdo

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/124521/lanalogue-super-nt-le-clone-ultime-de-la-super-nintendo/

  • Shmoupf de l’Est

    Bonjour,
    Mais qu’est ce que c’est que vous appellez l’émulation hardware ?
    Merci.

  • Manu le Marcheur

    C’est le même contenu que la snes d’origine.

  • Excellente question : c’est de l’émulation réalisée à l’aide du hardware, et non d’un programme (un émulateur). En l’occurrence, la machine est basée sur la technologie FPGA, c’est-à-dire une puce programmable dont on peut modifier le comportement en reproduisant l’architecture de la machine à émuler. L’inconvénient est qu’une puce FPGA coûte cher et doit être forcément beaucoup plus performante que la machine à émuler. C’est pour cela que la Nt simple pouvait être reprogrammée pour émuler des machines 8-bit, mais pas 16-bit. Cette technologie permet une compatibilité parfaite (une fois la puce correctement programmée bien entendu), et une absence totale de lag.

  • Merci pour ces explications.
    Mais là encore (je posais la question dans l’article du panorama des clones) : pourquoi essayer de surmonter la « difficulté » d’une émulation hardware (donc via cette puce onéreuse), au lieu de reproduire « simplement » l’architecture originale…

  • Je me suis souvent posé cette question, et le problème réside sans doute dans le fait que l’architecture originale utilise des processeurs qui ne sont plus fabriqués aujourd’hui. Surtout que le CPU des consoles Nintendo est souvent une version « custom » de processeurs existants comme le 6502 dans le cas de la NES.

  • Shmoupf de l’Est

    Très intéressant, merci de cette réponse.
    (merci un peu en retard, mes excuses)