Romancing SaGa 2 disponible sur PC, Xbox One, PS4, Vita et Switch !

Romancing SaGa 2 (Windows, iOS, Android, Xbox One, PlayStation 4, Vita, Switch)

Créée par Akitoshi Kawazu après avoir travaillé sur les deux premiers Final Fantasy, la série Sa·Ga a débuté en 1989 sur Game Boy sous la forme d’une première trilogie connue en Occident en tant que Final Fantasy Legend. Mais elle se distingue clairement de la licence phare de Squaresoft par son monde plus ouvert, sa progression moins linéaire et davantage construite autour de quêtes et de micro-récits. La difficulté est aussi plus relevée, d’autant que les compétences s’améliorent en les utilisant plutôt qu’en reposant sur un système d’expérience classique. Visant donc un public plus restreint, la deuxième trilogie sur Super Famicom n’avait pas quitté le Japon, et il a fallu attendre l’été 2015 pour avoir droit à une traduction amateur du premier Romancing Sa·Ga (1992). Quant à son successeur de 1993, il avait fait son retour sur mobiles au printemps de l’année dernière, ainsi que sur Vita mais uniquement au Japon où cette version avait tout de même franchi la barre des 200 000 téléchargements. Sous la pression des fans, une localisation avait finalement été annoncée mais – ô surprise – la portable n’est finalement pas la seule à accueillir cette réédition signée ArtePiazza qui enrichit l’original avec des classes et donjons inédit·e·s ainsi qu’un « New Game + » ; le RPG est en effet disponible aujourd’hui sur Steam, Xbox One (et Windows 10), PlayStation 4, Vita et Switch au tarif de 19,99 € au lieu de 24,99 € jusqu’au 8 janvier, même s’il semble que cette promotion soit réservée aux abonnés sur consoles Sony. À noter que Romancing SaGa 3 avait été annoncé lui aussi sur mobiles et Vita dès la fin mars…

Merci à Gamekult.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/128417/romancing-saga-2-disponible-sur-pc-xbox-one-ps4-vita-et-switch/

  • Bernard Pippeau

    Et il est beauuuuuuuuuuu, c’est pas la 2D HD de Octopath Traveller, le SaGa-like, mais pas loin. La BO est phénoménale dès l’intro. Par contre, on peut encore un peu voir les scories de l’interface mobile…