En décembre sur le PlayStation Store

The Jak and Daxter Collection (PlayStation 4)

2017 se termine de manière assez festive sur PlayStation, avec en plus un mois de décembre symboliquement placé sous le signe des rééditions et autres remasters : The Jak and Daxter Collection (39,99 €), LocoRoco 2 Remastered (14,99 €), Ōkami HD (19,99 €), Romancing SaGa 2 (24,99 €), Wonder Boy Returns (16,99 €) ou encore Dragon’s Lair Trilogy (19,99 €)… On en oublierait presque les titres Arcade Archives (6,99 € chacun) peu nombreux ce mois-ci avec Soccer Brawl et Karnov’s Revenge côté Neo·Geo et Traverse USA côté Irem. Et sur le plan du néorétro, la Vita a confirmé son retour en grâce du mois dernier en accueillant The Count Lucanor (14,99 €) et Xenon Valkyrie+ (9,99 €), mais en bénéficiant également du cross-buy pour 99Vidas – The Game (9,99 €) – également sur PlayStation 3 ! –, Super Hydorah (19,99 €) et Revenant Saga (14,99 €), tandis que seul Hammerwatch (9,99 €) n’est sorti que sur PlayStation 4 ce mois-ci… Toutefois, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le PlayStation Blog n’a toujours pas publié son bulletin hebdomadaire (habituellement mis en ligne le lundi, férié cette semaine), et il est donc possible que ce bilan se révèle incomplet ; on tâchera donc de le mettre à jour s’il y a d’autres sorties d’ici la fin du mois.


Soccer Brawl (Neo·Geo MVS, 6,99 €)SOCCER BRAWL (PS4)
(Neo·Geo MVS, 14 février 1992 au Japon)
Catégorie : football
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK
Date de sortie PSN : 01/12/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Soccer Brawl]

Comme on l’avait rappelé à l’occasion de la réédition de Super Sidekicks, Soccer Brawl a techniquement été le tout premier jeu de football de la Neo·Geo, bien qu’il présente un univers futuriste à la manière de Super Baseball 2020 sorti quelques mois plus tôt. Néanmoins, il se démarque davantage de ce dernier du sport dont il s’inspire ; non seulement le gameplay est typé arcade, mais il n’y a même pas d’arbitre ! Le jeu encourage donc les mandales et autres tacles en défense, et une jauge de puissance à charger permet de lancer des frappes surpuissantes, même si les gardiens cybernétiques y résistent bien. Limité en solo avec seulement deux terrains et huit équipes (représentant différents pays mais hélas pas la France), Soccer Brawl demeure très amusant à deux et offre des détails amusants, comme les petits saynètes rigolotes à la mi-temps ou la fumée s’échappant des joueurs durant la seconde moitié des matches…


Karnov's Revenge (Neo·Geo MVS, 6,99 €)KARNOV’S REVENGE (PS4)
(Neo·Geo MVS, 17 mars 1994 au Japon)
Catégorie : combat
Joueurs : 1-2
Éditeur : Data East
Date de sortie PSN : 04/12/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Karnov’s Revenge]

Troisième cartouche de Data East sur Neo·Geo après Spinmaster et Windjammers, et avant Street Hoop traité le mois dernier, c’est aussi son premier jeu de combat sur une machine dont c’est (hélas pour lui) la spécialité. Connu sous le nom de Fighter’s History Dynamite au Japon, il s’agit de la suite d’un jeu d’arcade et Super Nintendo qui avait valu à Data East un procès de Capcom, lassé de voir autant de clones de son Street Fighter II… Mais Capcom a été débouté et, bien que le gameplay soit désormais adapté à quatre boutons, on retrouve ici le casting de l’original au complet, avec les deux boss désormais jouables dont le fameux Karnov, athlète de cirque apparu dans le jeu de plateformes éponyme de 1987, et qui a fait des apparitions dans d’autres jeux de l’éditeur comme Bad Dudes (1988). Ajoutant en plus deux nouveaux venus pour un total de treize personnages, Karnov’s Revenge peine quand même à s’imposer sur ce support, malgré sa réalisation soignée et son univers décalé, quoique très stéréotypé… Il tente de se démarquer avec son système de points faibles, sous la forme de vêtements que l’on peut faire tomber pour étourdir son adversaire avec trois attaques bien placées, mais cela reste léger… À noter que son prédécesseur et son successeur, Fighter’s History (1994) et Fighter’s History Mizoguchi Kiki Ippatsu!! (1995), sont inclus dans la compilation Retro Revival sur Super Nintendo.


Traverse USA (arcade, 6,99 €)TRAVERSE USA (PS4)
(arcade, 1983)
Catégorie : course
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Irem
Date de sortie PSN : 06/12/2017
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Traverse USA]

Sans doute plus connu sous le nom pourtant moins évocateur de Zippy Race, ce jeu de course est avec Moon Patrol (1982) l’un des premiers succès qui ont fait la renommée d’Irem. Ces deux jeux ont aussi comme point commun de tourner sur le système M52, le quatrième de la société et le premier à délaisser le processeur 6502 des précédents modèles pour le désormais plus populaire Z80. Exploité par Williams aux États-Unis en tant que MotoRace USA, ce jeu de moto a la particularité très étonnante d’alterner entre deux angles de vue ! En effet, afin de nous faire traverser les États-Unis de Los Angeles jusqu’à New York, le parcours est composé de cinq niveaux divisés en deux phases, la première vue du dessus à l’ancienne, et durant laquelle il faut dépasser un maximum de voitures pour améliorer son classement, et la seconde, vue de derrière à la Hang-On (1985) avant l’heure, dans laquelle il faut simplement éviter de percuter les autres véhicules et les obstacles. C’est peut-être ce côté à cheval entre deux générations qui a fait quelque peu oublier sur la durée ce titre, uniquement porté à l’époque sur Famicom et SG-1000.


Jak II : Hors-la-loi (PlayStation 2, 14,99 €)JAK II : HORS-LA-LOI (PS4)
(PlayStation 2, 14 octobre 2003 aux États-Unis, 17 octobre 2003 en Europe)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Sony
Date de sortie PSN : 06/12/2017
Prix : 14,99 €
Page du jeu : [Jak II : Hors-la-loi]

Fort du succès commercial et critique du premier épisode, véritable tour de force technique réédité seul en août, Naughty Dog ne s’est reposé pas sur ses lauriers avec cette suite très différente… On pourra toutefois lui reprocher (selon les goûts) d’avoir sacrifié son âme aux tendances du moment, Grand Theft Auto III étant sorti peu avant son prédécesseur, ainsi que Vice City entretemps. Si la disparition de Daxter dans le titre (et uniquement là, rassurez-vous) n’était pas assez clair, un sous-titre a été ajouté en Europe pour marquer la tonalité plus sombre de cet épisode en monde ouvert et nettement plus orienté sur le tir que la plateforme. En se mettant à parler, Jak gagne au moins une personnalité, même revancharde, qui lui faisait défaut auparavant, et la réalisation demeure exceptionnelle en dépit d’une palette un peu moins colorée. Et bien que le genre ait beaucoup évolué en quinze ans, la ville reste bien construite et les transitions entre exploration et missions sans chargement ; ces dernières ont aussi le bon goût d’être variées, offrant une bonne durée de vie. En revanche, on peut regretter que le titre ait aussi « emprunté » à GTA le vol de véhicules, d’autant que la conduite est ici bien plus laborieuse.


Jak 3 (PlayStation 2, 14,99 €)JAK 3 (PS4)
(PlayStation 2, 09/11/2004 aux États-Unis, 26/11/2004 en Europe)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Sony
Date de sortie PSN : 06/12/2017
Prix : 14,99 €
Page du jeu : [Jak 3]

Ratchet & Clank (2002) ayant de toute façon repris le flambeau dans le registre plus léger, ce troisième volet enfonce le clou planté par son prédécesseur, c’est-à-dire un monde ouvert mêlant plateforme, tir et course, et offrant surtout davantage de véhicules et trois fois plus d’armes… Avec l’ajout d’une seconde ville et d’un monde désertique, la zone de jeu est aussi bien plus grande, mais les défis annexes sont hélas peu intéressants en comparaison de la quête principale. L’arsenal est également sous-exploité, ainsi que les nouveaux pouvoirs de la transformation en Light Jak, et la seconde partie de l’aventure, qui marque un retour à la ville de Jak II, a fatalement un sérieux goût de déjà vu quand ce n’est pas la concurrence qu’elle plagie… Avec le recul, on peut se demander si Naughty Dog n’avait pas déjà des envies de revenir à des titres plus linéaires et mieux rythmés comme Uncharted. C’est d’ailleurs le développement de ce dernier qui poussera le studio à confier Jak and Daxter: The Lost Frontier (2009) à High Impact Games, ultime volet de la série qui renoue avec ses origines, orientées plus vers la plateforme.


Jak X: Combat Racing (PlayStation 2, 14,99 €)JAK X: COMBAT RACING (PS4)
(PlayStation 2, 18 octobre 2005 aux États-Unis, 4 novembre 2005 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1-2
Éditeur : Sony
Date de sortie PSN : 06/12/2017
Prix : 14,99 €
Page du jeu : [Jak X: Combat Racing]

Bien que d’autres mascottes se soient converties au karting, ce Jak X conserve la tonalité des deux épisodes ci-dessus et on a donc plutôt affaire à un jeu de course futuriste à la WipEout, avec des effets de flou à chaque coup de boost… Tout de même développé en interne par Naughty Dog, ce spin-off s’inspire des fameux buggies apparus dans le troisième volet qui améliorait justement l’aspect conduite, et il conserve un mode Aventure narratif et à l’humour caractéristique où l’on incarne forcément Jak. Variant les épreuves et offrant pas moins de vingt-quatre pistes, le titre propose aussi pas mal de véhicules qui se distinguent surtout sur le plan cosmétique toutefois, même si de nombreuses possibilités de personnalisation compensent cela. Limité à deux joueurs en local, il disposait en revanche d’un multijoueur en ligne qui semble hélas absent de cette réédition. C’est d’autant plus dommage qu’en solo, le jeu peut s’avérer lassant car en dépit d’une réalisation très solide, son gameplay et son IA manquent de subtilité.


LocoRoco 2 (PSP, 14,99 €)LOCOROCO 2 (PS4)
(PSP, 21 novembre 2008 en Europe)
Catégorie : plateformes/réflexion
Joueurs : 1
Éditeur : Sony
Date de sortie PSN : 09/12/2017
Prix : 14,99 €
Page du jeu : [LocoRoco 2]

Bien que son prédécesseur n’ait pas connu un gros succès commercial comme on l’expliquait au moment de sa réédition en mai, il faut croire que son originalité a suffi à motiver ce LocoRoco 2 qui en reprend le principe tout en ajoutant de nouveaux pouvoirs et la possibilité de nager. Toujours aussi courte en ligne droite, cette suite offre cependant beaucoup d’à-côtés comme des mini-jeux (dont un jouable à quatre), une réalisation encore plus charmante et un level design encore plus inventif. À découvrir d’urgence à moins d’être allergique à la bonne humeur.


Romancing SaGa 2 (Super Famicom, 24,99 €)ROMANCING SAGA 2 (PS4)
(Super Famicom, 10 décembre 1993 au Japon)
Catégorie : RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Squaresoft/Square Enix
Date de sortie PSN : 15/12/2017
Prix : 24,99 €
Page du jeu : [Romancing SaGa 2]

Si Romancing SaGa 2 est bien le deuxième épisode sorti sur Super Famicom comme son nom l’indique, c’est en fait le cinquième de la série Sa·Ga qui a débuté en 1989 par une première trilogie sur Game Boy, connue en Occident en tant que Final Fantasy Legend. Elle avait été justement créée par Akitoshi Kawazu, game designer sur les deux premiers Final Fantasy, afin d’offrir un RPG à la portable de Nintendo. Mais, s’il avait fait le choix judicieux sur ce format de privilégier les micro-récits au détriment d’une narration de longue haleine, il a aussi fait ceux plus discutables d’un monde ouvert, de davantage de personnalisation et d’une difficulté bien plus relevée ! Les morts sont en effet permanentes et les compétences s’améliorent en les utilisant plutôt que via un système d’expérience classique. Une formule qui ne sera pas du goût de chacun puisque, si cet épisode s’est quand même écoulé à 1,5 millions d’exemplaires sur la 16-bit, il n’a obtenu qu’un modeste 26/40 dans le très consensuel Famitsu. Pourtant, il met davantage l’accent sur la narration cette fois, qui s’étend sur plusieurs générations ; cela rappelle d’ailleurs Dragon Quest V sorti l’année précédente bien que l’on change ici à chaque génération de protagoniste et d’équipiers – un autre aspect qui pourra rebuter…


Je vous donne donc rendez-vous le dernier mardi de janvier pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/128944/en-decembre-sur-le-playstation-store-6/