Le champion de Donkey Kong lui aussi dans la tourmente !

Billy Mitchell en 2009 (photo : David Greedy/Getty Images)

Billy Mitchell en 2009 (photo : David Greedy/Getty Images)

Samedi dernier, on évoquait le fait que Todd Rogers, le premier joueur professionnel de l’Histoire, avait été banni de Twin Galaxies et avait vu tous ses scores supprimés auprès de cet organisme de référence. Eh bien c’est maintenant une autre légende dont les records sont contestés, Billy Mitchell, « l’antagoniste » du célèbre documentaire The King of Kong (2007). L’accusation vient cette fois de Donkey Kong Forum, et plus précisément de Jeremy Young qui doute de deux records établis le 31 juillet 2010 dans Donkey Kong et Donkey Kong Jr. sur une même borne, en échangeant la PCB. Après analyse des captures vidéo des parties (notamment la manière dont se charge l’écran de jeu), le spécialiste affirme qu’il ne s’agit pas des originaux mais de versions émulées sous MAME. Or si les scores réalisés via (certains) émulateurs sont reconnus, ils doivent être identifiés comme tels d’autant qu’ils sont plus faciles à trafiquer ; l’ex-champion Wes Copeland note par exemple sur Twitter que Mitchell a gagné beaucoup de points en détruisant des barils bleus, dont le degré d’apparition est aléatoire et ici supérieur à la normale selon lui… Mais Billy Mitchell a contesté cette théorie dans un récent épisode de l’émission East Side Dave Show, affirmant qu’il n’a jamais utilisé MAME. Cela sous-entendrait que les captures vidéo reçues par Young ne soient pas authentiques, ce qui selon ce dernier paraît peu vraisemblable. Le souci est que Mitchell prétend qu’il existe une vidéo filmant l’écran, hélas introuvable ; elle n’avait d’ailleurs même pas pu être visionnée par les officiels de Twin Galaxies à l’époque, qui avaient dû voter pour prendre une décision… De toute façon, le record de Donkey Kong Jr. avait été battu avant même que Mitchell ne l’annonce en août 2010 (en vidéo ci-dessous), et celui de Donkey Kong l’avait été un mois plus tard par Steve Wiebe, le protagoniste de The King of Kong justement ! Mais ce qui donne du piment à l’affaire, c’est que l’arbitre présent pour homologuer les scores de Mitchell n’était autre que… Todd Rogers, et que l’autre témoin de la performance serait Pete Bouvier, l’ancien propriétaire de Twin Galaxies. Or celui-ci est décédé il y a quelques mois…

Source : Kotaku

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/132128/le-champion-de-donkey-kong-lui-aussi-dans-la-tourmente/