Streets of Red, un beat ’em up sans merci sur PlayStation 4 et Switch

Streets of Red – Devil’s Dare Deluxe (PlayStation 4, Switch)

Initialement attendu fin février – on l’avait même évoqué dans un bilan mensuel – le beat ’em up Streets of Red – Devil’s Dare Deluxe est disponible aujourd’hui sur PlayStation 4 et Switch, avec une tarification variant selon la machine. Chez Sony, c’est 7,99 € à moins de bénéficier de la réduction des abonnés, tandis que chez Nintendo, c’est 5,59 € pour tout le monde pendant deux semaines, puis ce sera 6,99 €. Créé par le studio Secret Base localisé à Singapour et jusque-là surtout connu pour la série Tobe, le jeu est comme son nom l’indique une nouvelle version de Devil’s Dare, publié sur Steam pour Halloween 2014. Si l’ancien titre faisait moins référence au genre, il s’agissait déjà d’un beat ’em up truffé de clins d’œil au cinéma et aux jeux vidéo, et se caractérisant par des morts permanentes. Ce côté roguelike pourra rappeler les nouveaux modes annexes du récent Gekido Kintaro’s Revenge qui ne fonctionnent hélas pas très bien comme on le verra dans notre test imminent, mais l’idée est plutôt ici de retrouver l’adrénaline du crédit unique en arcade. Et avec ses nombreux embranchements et la possibilité d’acheter des résurrections via l’argent amassé en éliminant les ennemis, le jeu encourage à répéter les parties… Toujours jouable jusqu’à quatre avec une difficulté adaptative, le beat ’em up se dote sur consoles de deux nouveaux personnages à débloquer pour un total de six, et on espère que les quelques soucis d’équilibrage de l’original ont été corrigés. On notera aussi que l’un des protagonistes, Kingston, ressemble désormais plus à Arthur de Ghosts’n Goblins (mais avec la pelle de Shovel Knight) qu’à Gilius de Golden Axe, et que l’un des boss ne fait plus ouvertement référence à la série Rick & Morty

Merci à Gamekult.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/136321/streets-of-red-un-beat-em-up-sans-merci-sur-playstation-4-et-switch/