Raging Justice, un beat ’em up bien kitsch sur PC, Mac et consoles

Raging Justice (Windows, Mac OS X, Xbox One, PlayStation 4, Switch)

Laissé en friche avec l’essor du jeu de combat au début des années 1990, le beat ’em up profite du vent de nostalgie qui souffle sur le jeu vidéo pour revenir sur le devant de la scène, avec des titres comme Fight’N Rage, Gekido Kintaro’s Revenge, Slaps And Beans, Streets of Red ou encore Coffee Crisis en l’espace de quelques mois… Tous ne sont pas réussis hélas, trahissant souvent une vision caricaturale du genre, et on restera donc prudent avec ce Raging Justice qui divise avant même d’avoir été pris en main, du fait de son style visuel très particulier ! MakinGames a en effet opté pour des graphismes en 3D précalculée très en vogue au milieu des années 1990 mais rendus caducs par les progrès de la 3D temps réel. Le but est peut-être de séduire les nostalgiques de Donkey Kong Country et de Killer Instinct, ce qui ne serait pas surprenant de la part d’un studio cofondé par un ancien de Rare, Nicholas Makin, bien que ce dernier soit arrivé bien plus tard au sein du studio britannique, en 2005. Il a néanmoins recruté d’anciens collègues pour créer ce jeu qui cite Double Dragon (1987), Final Fight (1989) et Streets of Rage (1991) comme références, mais emprunte aussi à l’excellent Die Hard Arcade (1996) la possibilité de menotter les ennemis. Il est donc disponible depuis hier via l’éditeur Team17 sur Steam, Xbox One, PlayStation 4 et Switch pour 11,69 € au lieu de 12,99 € pendant une semaine, sauf sur la console de Sony où cette réduction est réservée aux abonnés. Cette dernière a aussi accueilli aujourd’hui Phantom Trigger (24,99 €), cité brièvement dans notre dernier bilan Xbox mais évoqué en détail l’été dernier.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/138155/raging-justice-un-beat-em-up-bien-kitsch-sur-pc-mac-et-consoles/