Ted Dabney, le cofondateur d’Atari, nous a quittés

Ted Dabney, à gauche, encadre avec Nolan Bushnell, bien au centre, la borne Pong

Ted Dabney, à gauche, encadre avec Nolan Bushnell, bien au centre, la borne Pong

C’est l’historien du jeu vidéo Leonard Herman qui a annoncé la triste nouvelle via Facebook ; Ted Dabney vient de nous quitter à l’âge de 81 ans, des suites d’un cancer diagnostiqué en fin d’année dernière et qu’il n’a pas souhaité traiter. Né le 15 mai 1937 à San Francisco, Ted Dabney prend des cours d’électronique durant les trois ans qu’il passe au sein des Marines, mais n’ayant pas les moyens d’aller à l’université où il a été accepté, il travaille pour la Bank of America où il entretient le fameux ordinateur ERMA. Un an plus tard, sur les recommandations d’un collègue, il se fait embaucher chez Hewlett-Packard puis le suit chez Ampex en 1961. C’est là qu’il rencontrera Nolan Bushnell, engagé en 1969, qui partage avec lui son idée d’utiliser les ordinateurs pour créer des machines de jeux similaires aux bornes électromécaniques. Ils fondent ensemble Syzygy en 1971 (rebaptisé Atari l’année suivante) et créent leur premier jeu, Computer Space, avec l’aide du stagiaire d’Ampex Steve Bristow disparu il y a trois ans. La borne est inspirée par Spacewar! (1962) mais Dabney a l’idée d’utiliser des composants classiques et bon marché de télévision pour le recréer, plutôt que d’équiper la borne d’un ordinateur coûteux. Al Alcorn, également débauché d’Ampex, utilisera ce même circuit pour concevoir Pong (1972), cette fois inspiré par le jeu de tennis de l’Odyssey de notre membre d’honneur Ralph Baer, et qui est aujourd’hui célèbre pour être le premier jeu vidéo à succès en arcade. Dabney quitte Atari en mars 1973, en partie poussé vers la sortie par son associé avec qui il restera pourtant en bons termes, créant des jeux pour sa chaîne de restaurants Pizza Time Theater. Il travaille également pour différentes sociétés (Raytheon, Fujitsu, Teledyne) puis quitte l’industrie pour gérer une épicerie. Longtemps oublié par le monde du jeu vidéo qu’il a pourtant contribué à forger, ce n’est qu’en 2009 qu’une interview donnée à Leonard Herman dans le magazine Edge révèlera son rôle primordial. Une discrétion qu’illustre bien la photo ci-dessus, l’une des rares où il apparaît, mais à la limite du cadre…

Source : Kotaku

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/139680/ted-dabney-le-cofondateur-datari-nous-a-quittes/