TEST EXPRESS : Bomb Chicken

Bomb Chicken (Switch)BOMB CHICKEN
Switch
Catégorie : plateformes/réflexion
Joueurs : 1
Développeur : Nitrome
Éditeur : Nitrome
Date de sortie : 12/07/2018
Prix : 13,49 €
Site Officiel : http://www.nitrome.com/

Jusqu’ici cantonné aux jeux mobiles et flash, Nitrome signe son premier jeu sur console et on retrouve la recette habituelle du studio londonien mais sublimée : un pixelart superbement animé et truffé de petits détails, et un concept astucieux comme toujours servi par un level design peut-être académique parfois, mais diablement efficace. Il s’agit en l’occurrence d’un jeu de plateformes avec une poule qui ne peut pas sauter – sans doute un héritage du projet Flightless, où les échelles offensives sont remplacées par des bombes que l’on peut pondre à répétition pour monter en altitude, et que l’on peut projeter en les poussant façon Bomberman. On ne gagnera d’ailleurs pas la moindre capacité durant les vingt-neuf niveaux qui s’enchaînent de manière linéaire ; c’est le level design qui se chargera d’introduire de nouvelles mécaniques. Outre atteindre la sortie, on pourra essayer de ramasser les gemmes bleues disséminées, parfois encastrées dans des blocs à détruire ou gardées par des coffres dans des passages secrets. Et entre chaque stage, un totem nous permettra de les échanger contre une vie de plus pour notre jauge. Car en dehors de la première salle, le moindre choc avec un pic, un ennemi (sauf par le dessus) ou l’une de ses propres bombes en fait perdre une ; on doit alors recommencer la salle courante. Et lorsque l’on n’a plus de vies, on doit réessayer le niveau du début, mais tous les items (gemmes comme clés) des salles déjà franchies sont conservés, ce qui rend la tentative suivante bien plus facile… Or la difficulté grimpe vite et le dernier tiers de l’aventure est particulièrement éprouvant (surtout si l’on veut ramasser toutes les gemmes), même si les niveaux sont courts pour compenser. Quand un passage nous résiste, on peut toujours refaire un vieux niveau pour récupérer quelques gemmes oubliées, mais on aurait quand même bien aimé d’autres modes (du multijoueur ?) pour varier les plaisirs.

On aime :On aime moins :
  • Le pixelart très joli…
  • …et superbement animé
  • Le level design soigné avec un bon équilibre entre adresse et réflexion
  • Qu’il ne faille pas tout ramasser à nouveau quand on refait un stage
  • L’absence d’autres modes de jeu
  • Le manque de variété dans les décors par rapport aux mécaniques
  • Certains ennemis invulnérables…
  • Quelques ralentissements qui peuvent impacter le gameplay (mais qui seront bientôt corrigés)

Verdict : Aussi ingénieux qu’il est brillamment réalisé, Bomb Chicken révèle enfin au grand jour le talent du studio Nitrome, mais ce petit poulet nous laisse du coup un peu sur notre faim !

90hbpm

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/143787/test-express-bomb-chicken/