TEST EXPRESS : Bud Spencer & Terence Hill – Slaps And Beans

Bud Spencer & Terence Hill – Slaps And Beans (Windows, Mac OS X, Linux, Xbox One, PlayStation 4, Switch)BUD SPENCER & TERENCE HILL
– SLAPS AND BEANS
Windows, Mac OS X, Linux, Xbox One, PlayStation 4, Switch
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1-2
Développeur : Trinity Team
Éditeur : Buddy Productions
Date de sortie : 20/04/2018 (Steam), 24/07/2018 (consoles)
Prix : 19,99-26,99 €
Site Officiel : http://www.slapsandbeans.com/
(testé sur Switch)

Très beau succès sur KickstarterSlaps And Beans doit sans doute sa popularité à celle des deux acteurs (du moins en Europe), qui renforce l’aspect nostalgie de l’ensemble. Depuis sa sortie en accès anticipé sur Steam en fin d’année dernière, le beat ’em up de la Trinity Team s’est fait une excellente réputation qui s’explique avant tout par une réalisation exceptionnelle pour un jeu indé. Au-delà du pixelart soigné et des animations très détaillées, c’est surtout le nombre de décors différents qui impressionne ; cela a dû représenter un travail de titans. De manière générale, le jeu transpire la passion et multiplie les références, jusque dans le gameplay qui cherche à retranscrire les célèbres bastons du duo, mettant ainsi l’accent sur l’interaction avec le décor et l’utilisation d’objets qu’on peut même tenir par deux – une première dans le genre ? Et puis le jeu est pensé pour la coopération, quitte à faire contrôler l’autre personnage par l’IA (non sans quelques ratés), sachant que l’on peut passer de l’un à l’autre (presque) à tout moment. Hélas, les forces de ce beat ’em up « cinématographique » deviennent aussi ses limites, donnant parfois l’impression au joueur d’être simple spectateur, d’autant que le titre est souvent interrompu par des dialogues (que l’on peut accélérer), ainsi que des QTE et des mini-jeux très inégaux. Autant le concours de bouffe, sous forme de jeu de rythme, se révèle intéressant dès que l’on a compris sa dimension stratégique, autant le jeu de course vu du dessus est laid et pas très agréable, du moins sur Switch où le portage semble mal optimisé (*). La difficulté s’en retrouve mal dosée, globalement très basse puis très élevée sans crier gare, lors de certaines épreuves. Ce n’est heureusement pas gênant la plupart du temps mais, pour un jeu à ce point nostalgeek, on ne s’attendait pas forcément à une expérience souffrant de problèmes de productions modernes… Au moins, ça a le mérite de donner envie de distribuer des baffes !

On aime :On aime moins :
  • La réalisation d’une grande générosité
  • Les nombreuses références aux films, dont les vraies musiques !
  • Le jeu pensé pour la coopération
  • L’effort remarquable pour varier les situations et le gameplay
  • Le côté scripté de l’aventure
  • Certains QTE et mini-jeux plutôt ratés
  • La chanson Whistle & Bells surutilisée
  • Le portage Switch mal optimisé (configuration des touches, vibrations et ralentissements)

Verdict : Cet hommage à Terence Hill et à feu-Bud Spencer force souvent le respect, mais Slaps And Beans est hélas un beat ’em up bien inégal et se réserve donc aux « cinéphiles » avant tout.

70hbpm

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/144340/test-express-bud-spencer-terence-hill-slaps-and-beans/