Les noms qu’auraient pu porter King K. Rool et Donkey Kong Country

King K. Rool dans Super Smash Bros. Ultimate (Switch)

Si l’arrivée des Belmont dans Super Smash Bros. Ultimate nous a semblé plus retentissante comme ils proviennent d’une série d’un éditeur tiers, l’annonce de King K. Rool a aussi fait son petit effet… Quand votre serviteur militait pour le héros de Castlevania il y a trois ans, le studio Playtonic Games (Yooka-Laylee), composé d’anciens de Rare pour mémoire, faisait lui du lobbying pour le boss final de Donkey Kong Country (1994) via sa page Facebook. On imagine qu’ils ont dû être très satisfaits de ce Nintendo Direct, qui a provoqué une réaction plus inattendue de la part du concepteur du personnage. Toujours employé chez Rare, Gregg Mayles a ainsi avoué sur Twitter qu’il était très surpris que sa création soit apparue dans plus qu’un jeu (K. Rool reviendra une quatrième fois dans Donkey Kong 64 (1999)), et qu’il regrettait de ne pas avoir pris « plus de cinq minutes pour lui trouver un nom moins pourri » ! Face aux réactions de la twittosphère (23 000 favoris et 6 000 retweets quand même), le développeur a donc dévoilé une liste de noms alternatifs pour les personnages du jeu, mais aussi pour le jeu-lui-même. Ainsi, le chef des Kremlings aurait pu s’appeler « Kommander K. Rool » et le classique de la Super Nintendo, « Monkey Mayhem » ! Et dans la foulée, quelques jours plus tard, Mayles mettait en ligne quelques illustrations de versions très différentes du personnage, dont certaines beaucoup plus sérieuses que le design final :

Illustrations conceptuelles des Kremlings et King K. Rool

Illustrations conceptuelles des Kremlings et King K. Rool

Source : Nintendo Life

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/145471/les-noms-quauraient-pu-porter-king-k-rool-et-donkey-kong-country/