Indiana Jones and the Infernal Machine de retour sur Good Old Games

Indiana Jones and the Infernal Machine (Windows)

Lara Croft ayant autant pillé Indiana Jones que les temples perdus dans la jungle, c’était un juste retour des choses que LucasArts crée un jeu vidéo dans le style de Tomb Raider. Davantage orienté sur la réflexion, Indiana Jones and the Infernal Machine (1999) a du coup été comparé à la série de Core Design à l’époque, en partie favorablement mais pas entièrement, notamment en termes de maniabilité… Et si une version PlayStation a été rapidement annulée, le jeu a pour rappel fait l’objet d’un portage Nintendo 64 par Factor 5, hélas inédit en Europe jusqu’à ce que la version PAL soit exhumée il y a quatre ans. Mais c’est de l’original PC qu’il est question ici, sans les ajustements de gameplay ni les musiques de Chris Hülsbeck, désormais disponible à 5,19 € en exclusivité sur Good Old Games, rejoignant ainsi d’autres titres de la licence sur la plateforme qui fête ses dix ans. Et pour l’occasion, celle-ci accueille également la trilogie de FPS Soldier of Fortune, dont les deux premiers volets sont signés Raven Software (Heretic, Hexen) : Soldier of Fortune (2000), Soldier of Fortune II (2002) et Soldier of Fortune: Payback (2007) pour 8,69 € pièce. Basée sur le magazine éponyme, la série se voulait plus réaliste que les jeux du genre à l’époque, même si son fameux moteur GHOUL gérant le démembrement des ennemis a logiquement créé la controverse. Raven Software le réutilisera cependant dans une version améliorée (et évidement édulcorée) pour Star Wars: Jedi Knight II – Jedi Outcast (2002), et a ainsi obtenu la crédibilité nécessaire pour développer Quake 4 (2005) et travailler sur la série Call of Duty depuis 2010.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/148434/indiana-jones-and-the-infernal-machine-de-retour-sur-good-old-games/