Amico, la nouvelle console Intellivision en 2020

Intellivision Amico

Cela pourrait ressembler à un poisson d’avril mais la date ne colle pas et on avait été prévenu ; Intellivision Entertainment, sous la houlette de son nouveau président Tommy Tallarico, compte bien ressusciter la marque avec une nouvelle console dévoilée ce week-end à la Portland Retro Gaming Expo. Lors d’une conférence qui n’aurait pas vraiment soulevé les foules d’après les témoins, on a donc pu en apprendre davantage sur l’Amico, une machine au positionnement original mais peut-être casse-gueule, puisqu’elle cherche à la fois à séduire le retrogamer, avec des jeux purement 2D qui revisitent des classiques (cf. les listes en fin d’article) et l’absence garantie de DLC ou micro-transactions, mais aussi le grand public avec des éléments clairement inspirés par la Wii – on retrouve d’ailleurs des anciens de Nintendo dans l’équipe, aux côtés de David Perry, ancien complice de Tallarico sur Earthworm Jim notamment. Or le musicien (qui n’avait pourtant pas été conquis par la Wiimote à l’époque) a fustigé les consoles modernes et revendique des jeux tout public, ainsi qu’une manette sans fil qui reprend certes en partie le concept de celle de l’Intellivision avec son disque de contrôle et son rechargement sur la console elle-même, mais qui remplace le pavé numérique par un écran tactile, et ajoute micro, haut-parleur et gyroscope… Et, au risque de choquer le hardcore gamer, on pourra même se contenter de son smartphone, via une application dédiée, pour faire office de manette supplémentaire !

Mais ce qui a surtout brisé le cœur de certains fans de la marque (outre son positionnement familial alors que certains estiment que l’Intellivision fut la première console s’adressant aux gamers justement), c’est l’absence d’un port cartouche car tous les jeux, hormis ceux qui sont préinstallés sachant qu’une vingtaine d’autres devraient être disponibles au lancement, se téléchargeront sur une boutique en ligne entre $2.99 et $7.99 (3-7 €). Tallarico a aussi réaffirmé qu’ils seraient tous exclusifs (ou du moins présentés dans une version exclusive à l’Amico) et tous « de qualité » via un contrôle rigoureux. De même, ils bénéficieront de succès et de classements en ligne, avec également l’organisation de tournois. La console elle-même, dont on ne connaît pas les spécifications mais qui promet une 2D de pointe compatible HDMI, disposera aussi d’un éclairage d’ambiance pour le coup bien gadget, et ne coûtera pas trop chère comme prévu, entre $149 (130 €) et $179 (156 €). Mais tout ça a largement le temps d’évoluer, puisque la console doit sortir à la date symbolique du 10 octobre 2020 – 10/10/2020 au cas où vous n’auriez pas remarqué.

Classiques Intellivision repensés pour l’Amico

  • Astrosmash (1981)
  • Shark! Shark! (1982)
  • Baseball (1980)
  • Night Stalker (1982)
  • Skiing (1980)
  • Math Fun (1980)
  • SNAFU (1981)
  • Utopia (1981)
  • Frog Bog (1982)
  • Boxing (1981)
  • Bowling (1981)
  • Triple Action (1981)
  • Tron Deadly Discs (1982)
  • Cloudy Mountain : Crown of Kings (1982)
  • Star Strike (1981)
  • Horse Racing (1980)
  • Auto Racing (1980)
  • B-17 Bomber (1982)

Classiques Atari repensés pour l’Amico

  • Pong (1972)
  • Asteroids (1979)
  • Centipede (1980)
  • Tempest (1981)
  • Adventure (1979)
  • Missile Command (1980)
  • Yars’ Revenge (1982)
  • Breakout (1976)
  • Lunar Lander (1979)
  • Night Driver (1976)
  • Sky Diver (1978)
  • Warlords (1980)

Classiques Imagic repensés pour l’Amico

  • Microsurgeon (1982)
  • Atlantis (1982)
  • Demon Attack (1982)
  • Dracula (1982)
  • Beauty and the Beast (1982)
  • Ice Trek (1983)
  • Swords & Serpents (1982)
  • Dragonfire (1982)
  • Truckin’ (1983)

Autres classiques repensés pour l’Amico

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/149870/amico-la-nouvelle-console-intellivision-en-2020/