Aperçu des manettes NES pour Switch

Manettes Nintendo Entertainment System

Lorsque les manettes NES destinées au Nintendo Switch Online ont été dévoilées dans le cadre d’un Nintendo Direct mi-septembre, l’accueil des joueurs a été quelque peu mitigé. D’un côté, ces répliques de pads sont bien jolies dans leur coffret mais, outre le fait que les abonnés souhaitent sans doute d’autres avantages que la possibilité de précommander des goodies assez chers – mais c’est un autre débat –, il y avait surtout la crainte qu’elles soient difficiles à rentabiliser. À 59,99 € sur le My Nintendo Store, elles affichent un tarif certes moins élevé qu’une paire de Joy-cons, mais elles ne servent a priori qu’à s’adonner qu’aux classiques NES disponibles via l’application dédiée, réservée aux abonnés. Le nombre de jeux ne cesse évidemment d’augmenter (déjà près de trente sans compter les versions SP), mais cela reste léger… Or la bonne nouvelle, depuis que l’on a eu l’occasion de les tester, c’est qu’elles peuvent servir à un peu plus qu’à ça, et potentiellement à bien plus encore. Après tout, on vit dans l’ère du dématérialisé et des mises à jour, qui ne constitue peut-être pas la période favorite des retrogamers, mais qui présente quelques avantages…

Tout d’abord, sur le plan purement cosmétique, ces manettes reproduisent fidèlement l’apparence et le feeling de celles de d’époque, mais vous allez sans doute me rétorquer que c’est la moindre des choses, et que c’était aussi valable pour la PlayStation Classic… Outre le fait d’être sans fil, la seule différence avec les originales réside dans la présence (discrète) de deux boutons de tranche L et R – on y reviendra. Mais qu’en est-il en utilisation pratique, via l’application NES ? Déjà, petit détail typiquement Nintendo donc aussi inutile qu’adorable, on est accueilli par des sonorités 8-bit dès que les manettes sont détectées. Et surtout, au risque de dire une évidence, elles sont parfaites pour jouer aux classiques proposés. Il faut dire que les Joy-cons, en plus de ne pas avoir de croix directionnelle, imposent une disposition de boutons peu pratique. Comme on l’avait fait remarquer au lancement de l’appli, c’est surtout vrai quand on les utilise détachés, à l’horizontale, où il faut alors réaliser des combinaisons de touches étranges pour remplacer Select et Start… Là, on retrouve immédiatement ses marques et, contrairement à la Mini NES, il n’est même pas nécessaire de rester près de la console, car appuyer sur L et R en simultané donne accès au menu pour charger et sauvegarder sa partie. Séparément, ces deux gâchettes permettent de faire une capture d’écran (ou une vidéo) et de retourner au menu de la console, respectivement.

Les manettes se rechargent comme des Joy-cons
Les manettes se rechargent comme des Joy-cons

Toutefois, ces fonctions ne sont valables qu’au sein de cette appli et les manettes ne sont pas conçues pour d’autres jeux, même rétro. Cependant, pour que les joueurs puissent quand même naviguer dans les menus de la Switch avec, qu’elles soient attachées ou non, Nintendo les a rendues potentiellement compatibles avec n’importe quel jeu, à condition qu’il n’utilise pas trop de boutons et qu’on puisse configurer les contrôles ; c’est par exemple le cas du futur New Super Mario Bros. U Deluxe. Elles n’offrent certes pas toutes les fonctionnalités des Joy-cons (infrarouge, NFC, capteur de mouvement et Cie) mais quand les pads sont insérés comme ci-dessus, les boutons de la manette gauche font alors office de capture et la croix de la manette droite de bouton Home. Mais surtout, on se retrouve alors avec une vraie croix directionnelle, quoiqu’un peu haute. Et comme la plupart des jeux utilisent B et Y plutôt que A et B, rien n’empêche alors d’insérer un Joy-con côté droit (voir la photo réalisée par Chris Kohler) pour profiter du meilleur des deux mondes – à condition que le jeu ne nécessite pas la ou les boutons de tranche gauche cela dit… Et bien sûr, l’inverse est possible, mais l’intérêt en est tout de suite moins évident à part peut-être pour les joueurs qui aiment les défis du genre terminer Dark Souls au tapis de danse.

Et puis, comme on le rappelait en introduction, on vit dans l’ère des mises à jour et rien n’empêche théoriquement un développeur de rendre son jeu compatible avec ces manettes. Il serait même franchement étonnant que les créateurs de jeux (néo)rétro, en particulier ceux qui arborent un look NES comme Shovel Knight ou Alwa’s Awakening pour citer nos préférés, ne sautent pas sur l’occasion pour marquer encore quelques points auprès des joueurs… Enfin, quand Nintendo aura écoulé le stock de classiques NES qu’il peut rééditer via cette application, le constructeur devra sans doute trouver autre chose pour attirer les abonnés comme une appli Super Nintendo – au hasard ! – qui pourrait s’accompagner de nouvelles manettes… Bref, vous comprenez l’idée.

Merci à Nintendo Life.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/153884/apercu-des-manettes-nes-pour-switch/