Alien Field, le nouveau trip nippon et rétro de Mindware

Alien Field (Windows)

Après Cosmic Snake, celui qui est devenu entretemps membre d’honneur de l’association, Mikito Ichikawa, est de retour avec Alien Field, qui revisite un titre obscur de la micro-informatique japonaise comme son studio Mindware l’avait fait pour Heiankyō Alien (1979), entre autres. Cette fois, il s’agit d’un programme conçu par Keita Mizukami (SEGA Worldwide Soccer ’98) pour le PC-8001 de NEC et publié sous forme de listing dans le tout premier numéro de Micom BASIC Magazine en mai 1981. Inclus en bonus avec une version Arrange qui le rend plus accessible, il s’agit d’un jeu de labyrinthe à la Pac-Man (1980) mais avec un aspect roguelike… Le joueur doit éliminer un nombre d’aliens donné (ou manger toutes les « + » à l’écran – bon courage !), ce qui nécessite de maintenir un niveau d’énergie élevé en ramassant régulièrement des pastilles jaunes. Mais la génération aléatoire fait que certains tableaux semblent impossibles, même s’ils sont redessinés à chaque vie perdue et que le jeu s’avère assez généreux côté score. Micky G. Albert a toutefois complètement repensé le concept ; les vies sont illimitées mais on ne dispose que de trois minutes, l’énergie détenue apparaît plus clairement sous la forme de cercles concentriques autour du joueur, il est désormais possible de tirer sur les ennemis, de dasher à travers eux et on peut jouer à deux en coopération ! Autant dire que, comme on peut le vérifier en vidéo ci-dessous, l’action se transforme rapidement en course au scoring psychédélique typique du studio…

Édition physique d'Alien Field (Windows)

En outre, le jeu est comme d’habitude accompagné de quatre bandes originales au choix, dont l’une est l’œuvre de Junko Ozawa (Gaplus, The Tower of Druaga, Dig Dug 2), et une autre de Hideki Awata, que Mikito Ichikawa avait embauché au sein de son studio M.N.M Software où il a notamment travaillé sur les versions X68000 d’After Burner (1987) et Shufflepuck Cafe (1988) – la meilleure selon le patron de Brøderbund à l’époque. Son driver sonore a été réutilisé par la société et a même de nouveau servi pour Alien Field, puisque la musique qu’il a composée reprend le son du X68000. D’ailleurs, le jeu a fait l’objet d’une édition physique disponible à 6480 yens (51 €) via trois boutiques japonaises, BEEP, 1983 et Kaden no Ken-chan et cette dernière est la seule à proposer une version, hélas en rupture de stock, incluant en bonus la bande originale sur disquette 5″¼ pour X68000 comme on le voit ci-dessus. Sinon, on a droit entre autres à un facsimilé partiel du fameux premier numéro de Micom BASIC Magazine, au programme de 1981 en version originale et Arrange sur une cassette pour PC-8001, à l’interview de Keita Mizukami en DVD et à une clé Steam où le jeu est proposé à 10,43 € pour sa semaine de lancement.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/154083/alien-field-le-nouveau-trip-nippon-et-retro-de-mindware/