TEST EXPRESS : Diablo

Diablo (Windows)DIABLO
Windows
Catégorie : hack and slash
Joueurs : 1-4 (en LAN ou en ligne)
Développeur : Blizzard
Éditeur : Blizzard/GOG.com
Date de sortie (réédition) : 07/03/2019
Prix : 8,89 €
Site Officiel : https://www.gog.com/game/diablo
(copie fournie par GOG.com)

Initialement, Diablo est sorti en janvier 1997 puis Blizzard l’avait publié l’année suivante sur Mac et PlayStation. Mais ce jeu n’a jamais été disponible en dématérialisé jusqu’à maintenant. En effet, autant Blizzard a toujours maintenu Diablo II (2000) avec des technologies à jour, autant le premier ne l’a pas vraiment été. Ainsi, après des années de discussions, GOG.com a réussi à convaincre Blizzard de travailler ensemble pour restaurer Diablo et le faire fonctionner sur les machines modernes. Ils ont notamment dû adapter Battle.net afin qu’il soit compatible pour le multijoueur. Néanmoins, il sera toujours possible aux joueurs de passer par le peer-to-peer. On retrouve sinon les trois classes de personnages, les seize niveaux et la pléthore d’ennemis – l’extension Diablo: Hellfire (1997) de Sierra (racheté par Activision-Blizzard) doit être ajoutée à terme – et aussi les graphismes en SVGA (640×480 en 256 couleurs) sans les effets visuels introduits par Diablo II, ou encore le système de clics incessants qui usent les doigts des joueurs comme les boutons des souris… Cependant, il vous sera toujours possible d’ajouter les textures HD avec cette version (NdR : des filtres sont proposés et elle est compatible avec les mods). Ici, vous retrouverez ou découvrirez les origines ludiques et scénaristiques de Diablo dans son écrin original. Certes, il a moins bien vieilli que sa suite sortie trois ans plus tard mais il est toujours intéressant pour les fans de se rendre compte du chemin parcouru et de combler leurs lacunes historiques. Les classes de personnages ont vraiment des gameplays différents, les musiques de Matt Uelmen étaient déjà magnifiques (le thème de Tristram#enoughsaid) et surtout, le cœur du gameplay est toujours aussi addictif, simple et efficace.

On aime :

  • Le gameplay, toujours efficace
  • Les musiques de Matt Uelmen
  • Les classes de personnages, très différentes

On aime moins :

  • La musculation de l’index
  • Les graphismes (mais vous pouvez y remédier)
  • Cet épisode que son successeur !

Verdict : S’il est toujours aussi efficace, Diablo conserve ses défauts de jeunesse. À conseiller aux joueurs qui aiment le genre ou à ceux qui veulent en savoir plus sur l’origine de la saga.

80 hbpm

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/159284/test-express-diablo/