Les dessins animés Metroid et Castlevania auxquels on a échappé…

Artworks promotionnels de Super Mario Bros. Power Hour

Si beaucoup d’entre vous doivent garder un souvenir ému de la société DIC qui a produit des dessins animés cultes comme Ulysse 31, Les Mystérieuses Cités d’or ou Inspecteur Gadget, sa filiale américaine fondée en 1982 s’est montrée bien plus inégale, en particulier avec ses adaptations de jeux vidéo. On pense en particulier à l’émission The Super Mario Bros. Super Show! (1989-1990) avec son hybride de sitcom et de dessin animé consacré au plombier, et surtout l’horrible série Zelda… Eh bien visiblement, la compagnie avait en projet un autre show télévisé dans le même esprit, d’ailleurs baptisé Super Mario Bros. Power Hour. Une vente aux enchères actuellement sur eBay propose en effet d’acquérir quatre illustrations promotionnelles donnant un aperçu des autres adaptations de classiques NES prévues. Pour être honnête, celle dédiée à Double Dragon (1987) était plutôt alléchante, en tout cas bien plus que le dessin animé que la société a réellement diffusé dans les années 1993-1994. Celle de California Games (1987) semble aussi fidèle à l’esprit du jeu d’Epyx, mais on ne peut pas en dire autant de Castlevania qui revisite apparemment la série de Konami en mode Scooby-Doo. D’un autre côté, on pouvait difficilement imaginer un traitement à la Netflix à une heure de grande écoute… Mais l’artwork le plus cocasse est sans doute celui de Metroid (1986), car il nous rappelle une époque où les concepteurs de jeux ne fournissaient pas toujours de « bibles » pour guider les adaptations et, en outre, il fallait avoir fini le premier épisode en moins de cinq heures pour savoir que Samus était en fait une femme !

Artworks promotionnels de Super Mario Bros. Power Hour

Sources : Kotaku & Nintendo Life

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/164331/les-dessins-animes-metroid-et-castlevania-auxquels-on-a-echappe/