Dragon Quest à la fête sur Switch

Dragon Quest XII S : Les Combattants de la destinée – Édition ultime (Switch)

C’est une grosse journée pour les fans de Dragon Quest en possession d’une Switch, tout d’abord parce qu’elle marque la sortie tant attendue du onzième épisode canonique d’une série longtemps ignorée en Occident. On n’avait toutefois pas eu l’occasion d’aborder ici le nouveau jeu depuis l’été 2015, car il ne relevait de notre ligne éditoriale que pour son mode 2D jusqu’ici exclusif à la version 3DS qui n’est finalement jamais sortie en Europe… Or il est de nouveau inclus dans cette « Édition Ultime » sur Switch, disponible en boîte ou via l’eShop pour 59,99 €, comme on le voit ci-dessus. Et il est important de rappeler que si l’on peut basculer d’un mode à l’autre à tout moment (ou presque), il ne s’agit pas d’une simple refonte graphique façon 16-bit ; comme le producteur Hokuto Okamoto l’a expliqué à RPG Site, la carte du jeu n’est pas tout à fait la même et on retrouvera d’ailleurs les rencontres aléatoires « à l’ancienne » en 2D. Et ce n’est pas la seule sortie à caractère rétro du jour, car elle s’accompagne des rééditions sur la console de Nintendo de Dragon Quest (1986, 4,99 €), Dragon Quest II: Luminaries of the Legendary Line (1987, 6,49 €) et Dragon Quest III: The Seeds of Salvation (1988, 12,49 €), sachant qu’elles sont également réunies dans une édition physique en précommande chez Play-Asia. Elles ne coûtent donc pour une fois pas trop cher pour du Square Enix, même si elles demeurent tout en anglais et arborent un vilain filtre graphique qu’on espère optionnel – il ne semblait pas présent dans les versions mobiles publiées en septembre, octobre et décembre 2014 respectivement. Enfin, on ignore si la récente réédition de Dragon Quest Monsters: Terry’s Wonderland (1998) quittera elle aussi le Japon.

Dragon Quest I, II & III (Switch)

Sources : Kotaku & Nintendo Life

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/170913/dragon-quest-a-la-fete-sur-switch/