«

»

Imprimer ce Article

En mai sur Console Virtuelle

Une skin Famicom pour le Wii U GamePad

J’avais anticipé un bilan mensuel imposant, mais il s’est avéré d’autant plus long que j’y ai incorporé les titres du line-up de la Console Virtuelle de la Wii U, arrivés le 27 avril mais non inclus dans mon bilan précédent : Ice Climber, Donkey Kong Jr. et Excitebike (NES, 4,99 €), ainsi que Super Mario World et Mario’s Super Picross (Super Nintendo, 7,99 €), auxquels il faut ajouter F-Zero, Punch-Out!! et Kirby’s Adventure déjà présentés (Balloon Fight n’est donc plus disponible). De plus, la 3DS a étrangement choisi ce mois de mai pour accueillir un peu plus de jeux que ces derniers temps  : Balloon Fight, Ice Climber, Mario & Yoshi, Super C, Wrecking Crew et Mega Man 5 sur NES (entre 3,99 € et 4,99 € pièce), mais aussi les très attendus Oracle of Ages¹ et Oracle of Seasons¹ (Game Boy Color, 5,99 €). Même la Wii a eu droit à son chant du cygne avec le fabuleux King of Fighters ’98 et le plus dispensable World Heroes 2 Jet (Neo·Geo, 900 points) ! Mais la révolution ne s’arrête pas là, car non seulement on peut à présent jouer en multi à certains titres 3DS via le download play, mais tous les jeux Wii U sont eux aussi en version américaine (en 60Hz) ou optimisés : Pac-Man, Mega Man, Solomon’s Key, Xevious, Super Mario Bros. 2 et Ghosts’n Goblins¹ (NES, 4,99 €) ainsi que Super Ghouls’n Ghosts, Super Metroid¹, Kirby’s Dream Course¹ et enfin Kirby Super Star¹ (Super Nintendo, 7,99 €). Et dernière petite révolution : les jeux marqués d’un ¹ ci-dessus font l’objet d’une promo ! Enfin, pour être réellement complet, mentionnons les sorties du très bon Color Commando (200 points), déjà évoqué en février, et du mauvais Retro Pocket (500 points) sur le DSiWare.


Super Mario World (Super Nintendo, 7,99 €)SUPER MARIO WORLD (WII U)
(Super Nintendo, 21/11/90 au Japon, 11/04/92 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 27/04/2013
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Mario World]

Quoi de mieux pour lancer officiellement le service que l’un des tous meilleurs jeux de la Super Nintendo, si ce n’est le meilleur, et aussi le meilleur épisode de la plus célèbre série de jeux vidéo, même si ce dernier point est contesté par ceux qui lui préfèrent Super Mario Bros. 3. Sorti au lancement de la 16-bit, et d’ailleurs pas aussi abouti que Shigeru Miyamoto l’aurait souhaité, ce volet voyait l’apparition de la plume et de la cape associée, mais aussi et surtout de Yoshi, posant ainsi les bases du tout aussi excellent Yoshi’s Island quelques années plus tard…

Ice Climber (NES, 4,99 €)ICE CLIMBER (WII U) (3DS)
(NES, 30 janvier 1985 au Japon, 1er septembre 1986 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 27/04/201302/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Ice-Climber-752113.html

Jeu quelque peu oublié des débuts de la Famicom, même si ses protagonistes Popo et Nana sont revenus sur le devant de la scène avec le dernier Smash Bros., il a hélas assez mal vieilli. Il faut dire que son gameplay laisse particulièrement à désirer de la part de l’éditeur des meilleurs jeux de plateforme, qui allait publier un certain Super Mario Bros. quelques mois plus tard… Le titre est également arrivé en arcade dans le cadre des VS. Series, mais cette version console propose tout de même du jeu en deux en simultané, y compris sur 3DS où il est désormais possible de passer par le download play (une seule copie du jeu est donc nécessaire).

Mario's Super Picross (Super Famicom, 7,99 €)MARIO’S SUPER PICROSS (WII U)
(Super Nintendo, 14 septembre 1995 au Japon)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 27/04/2013
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-s-Super-Picross-752112.html

C’est la petite surprise du line-up de la Console Virtuelle de la Wii U, d’autant qu’il s’agit d’un jeu japonais inédit en Occident. Enfin, pas tout à fait, puisqu’il fait partie de la première fournée de jeux d’import arrivés sur Wii en septembre 2007 lors de la toute première édition du Hanabi Festival. Il faut dire que le premier jeu de cette série de puzzle games, paru sur Game Boy et disponible sur 3DS depuis juillet 2011, n’avait pas bien marché en dehors du Japon. C’est donc une bonne occasion de (re)découvrir cet excellent jeu, même si l’on ne pourra pas profiter de la compatibilité avec la souris Super Famicom avec cette version dématérialisée…

Donkey Kong Jr. (NES, 4,99 €)DONKEY KONG Jr. (WII U)
(NES, 15 juillet 83 au Japon, 15 juin 87 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 27/04/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Donkey-Kong-Jr–523767.html

Cette suite au classique Donkey Kong continue de tenir une place particulière dans l’histoire de Nintendo, puisque c’est probablement le seul jeu dans lequel Mario tient le rôle du méchant. En dehors de cette curiosité, le jeu paraît très léger aujourd’hui avec ses quatre tableaux, certes très variés, et ses deux modes de difficulté. À moins d’être un Ambassadeur et de disposer ainsi gratuitement de la version 3DS (publiée en août dernier), celle-ci paraît bien dispensable.

Excitebike (NES, 4,99 €)EXCITEBIKE (WII U)
(NES, 30 novembre 1984 au Japon, 6 septembre 1986 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 27/04/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Excitebike-751574.html

Excitebike demeure encore aujourd’hui un classique, c’est indéniable, et il suffit de voir le succès d’un jeu comme Trials pour s’en assurer. Avec son gameplay simple à comprendre mais (très) difficile à maîtriser, il désarçonnera sûrement, au sens propre comme au figuré, les joueurs d’aujourd’hui. Et on pourra facilement les excuser de faire l’impasse sur cette version, comparée à la réédition 3D parue en juin 2011 sur 3DS (et que certains ont pu acquérir gratuitement) ou, encore mieux, au remake Excitebike: World Challenge sorti sur le WiiWare en février 2010.

Pac-Man (NES, 4,99 €)PAC-MAN (WII U)
(NES, 11 février 1984 au Japon)
Catégorie : arcade
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Namco Bandai
Date de sortie VC : 02/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/PAC-MAN–726036.html

On ne vous fera pas l’insulte de vous présenter Pac-Man et on ira droit au but : cette version NES vaut-elle le coup comparée aux autres ? En gros, oui, à condition d’être un fan. Ce portage est particulièrement fidèle, mais n’apporte aucun contenu supplémentaire par rapport à l’original en arcade. C’est le même que celui disponible sur Wii depuis 2007, et au même prix (à un centime près). Votre choix dépendra donc si vous préférez jouer sur l’écran familial ou en nomade. En revanche, cette version surpasse clairement l’opus Game Boy réédité en août 2011, car elle affiche le labyrinthe en entier et conserve son mode deux joueurs, même s’il est alterné.

Mega Man (NES, 4,99 €)MEGA MAN (WII U)
(NES, 17 décembre 87 au Japon, novembre 89 en France)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 02/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mega-Man–653727.html

Est-il nécessaire de présenter le tout premier volet d’une série aussi mythique qui a célébré ses 25 ans fin 2012 ? Sans doute pas, mais on peut rappeler qu’il ne comporte que six Robot Masters au lieu de huit, et que son gameplay n’était pas encore totalement affiné. De manière générale, cet épisode est un peu plus difficile que les suivants, avec des épreuves de plateformes assez ardues. C’est là que le point de récupération de cette version Wii U montre tout son intérêt, comparée à celle sortie sur Wii en juin 2007. C’est peut-être donc l’occasion pour les profanes de découvrir la saga de Capcom depuis le début sans s’arracher trop de cheveux, du moins ceux qui ne l’auraient pas déjà fait à son arrivée sur 3DS en octobre dernier

Balloon Fight (NES, 3,99 €)BALLOON FIGHT (3DS)
(NES, 22 janvier 1985 au Japon, 12 mars 1987 en Europe
)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (download play)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 02/05/2013
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Balloon-Fight–276291.html

Offert aux Ambassadeurs 3DS, il a été techniquement en janvier le premier titre de la Console Virtuelle sur Wii U, et revient avec son mode 2 joueurs en download play (ce qui permet de jouer avec quelqu’un qui ne possède pas le jeu). Programmé par l’actuel président de Nintendo, Satoru Iwata, et fortement influencé par Joust, le but est de faire chuter ses adversaires en crevant sadiquement leurs ballons, tout en évitant qu’ils en fassent autant. Simple mais terriblement fun, le jeu propose sur console le mode Balloon Trip (repris dans l’une des épreuves de Nintendo Land) qui vous défie de voler le plus loin possible en évitant les obstacles.

Mario & Yoshi (NES, 4,99 €)MARIO & YOSHI (3DS)
(NES, 14 décembre 1991 au Japon, 10 décembre 1992 en Europe
)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1-2 (download play)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 02/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mario-Yoshi-752891.html

Comme Ice Climber, Balloon Fight, Donkey Kong Jr. et Wrecking Crew, Mario & Yoshi fait partie de la fournée de dix jeux offerts aux Ambassadeurs 3DS, et lui aussi bénéficie donc du multi en download play. Connu sous le nom de Yoshi aux États-Unis et de Yoshi no Tamago (« L’Œuf de Yoshi ») au Japon, il s’agit d’un puzzle game développé par Game Freak bien avant qu’ils ne soient associés à Pokémon. Hélas, le petit studio n’a pas su réitérer l’exploit de Dr. Mario et son jeu s’avère nettement moins accrocheur que sa bande-son, et surtout rapidement répétitif.

Super C (NES, 4,99 €)SUPER C (3DS)
(NES, 2 février 1990 au Japon, 1992 en Europe
)
Catégorie : run ‘n gun
Joueurs : 1-2 (download play)
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 02/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Super-C-746943.html

Sous ce titre un peu curieux se cache le portage console de Super Contra, la suite du classique de Konami en arcade qui voit l’arrivée de séquences vues du dessus à la Ikari Warriors. Sur NES, le jeu profite de quelques niveaux supplémentaires même si graphiquement, il est plus proche de son prédécesseur. Court et intense mais plus accessible que ce dernier, il est sorti en Europe sous le titre Probotector II: Return of the Evil Forces, avec des robots pour protagonistes. Les puristes le trouveront trop facile, mais les novices ont là un bon jeu pour découvrir la saga.

Solomon's Key (NES, 4,99 €)SOLOMON’S KEY (WII U)
(NES, 1987)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1
Éditeur : Tecmo Koei
Date de sortie VC : 09/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Solomon-s-Key-754125.html

Portage du classique de l’arcade développé en 1986 par Tecmo, il n’est pas étonnant de le voir arriver si tôt car il fut également le tout premier jeu d’un éditeur tiers (Sega et Hudson ayant fourni des jeux pour leurs machines) sur la Console Virtuelle de la Wii. Ce puzzle game mâtiné de plateformes est d’une très grande difficulté, d’autant qu’il faut utiliser le haut du pad pour sauter, les boutons servant respectivement à créer/détruire des blocs et à lancer des boules de feu. Et comme il faudra finir les 50 niveaux au level design alambiqué d’une traite et en temps limité, le point de sauvegarde, et même l’aide de la communauté Miiverse sont plus que bienvenus.

Xevious (NES, 4,99 €)XEVIOUS (WII U)
(NES, 8 novembre 1984 au Japon, septembre 1988 en Europe)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Namco Bandai
Date de sortie VC : 09/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Xevious–754678.html

Le shoot ‘em up de Masanobu Endo, édité par Namco en 1982, est un jeu mythique à plus d’un titre. C’est le premier de son genre à proposer de décors colorés et qui varient au gré des déplacements, donnant en permanence l’envie au joueur de l’époque de découvrir la suite… Il est aussi notoirement truffé de secrets. Mais surtout, on y trouve ce qui va devenir récurrent dans les shoots de l’éditeur : la possibilité de larguer des bombes sur les ennemis en contrebas. Sauvegarder en cours de partie est bienvenu dans un jeu qui boucle à l’infini, mais on conseillera peut-être de se tourner vers le remake en relief sorti sur 3DS en juillet 2011.

Wrecking Crew (NES, 3,99 €)WRECKING CREW (3DS)
(NES, 18 juin 1985 au Japon, octobre 1985 en Europe
)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 09/05/2013
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Wrecking-Crew-754676.html

Lui aussi offert aux Ambassadeurs 3DS, ce puzzle game signé Yoshio Sakamoto (Monsieur Metroid) est d’autant plus méconnu que les joueurs d’aujourd’hui seraient choqués de voir Mario incapable de sauter dans un jeu vu de côté ! Il a pourtant eu droit à une suite, Wrecking Crew ’98, hélas réservée au service de téléchargement de la Super Famicom. Curiosité mise à part, ce jeu de lancement de la NES en Occident est très plaisant, offrant cent niveaux qui s’avèrent rapidement difficiles. Heureusement, on peut choisir celui par lequel on commence, et un mode Design permet de concevoir quatre niveaux via un éditeur facile d’accès.

World Heroes 2 Jet (Neo·Geo, 900 points)WORLD HEROES 2 JET (WII)
(Neo·Geo, 26 avril 1994)
Catégorie : baston
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK/D4 Enterprise
Date de sortie VC : 09/05/2013
Prix : 900 points (9 €)
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/WORLD-HEROES-2-JET-754672.html

On avait laissé la série en 2012 avec le deuxième volet, et comme l’épisode ultime était lui-même déjà disponible, on n’attendait plus vraiment ce World Heroes 2 Jet… Sorti quatre mois avant le tout premier King of Fighters (c’est dire !), ce jeu de baston symbolise assez bien la rivalité de l’époque entre SNK et Capcom, et la profusion de rééditions « Turbo ». Ainsi on retrouve le contenu du précédent jeu de la série, mais en (un peu) plus rapide d’autant qu’un dash (avec deux fois avant ou arrière) fait son apparition. Hormis trois nouveaux personnages et deux nouveaux modes de jeu (qui remplacent hélas ceux de l’opus précédent), rien à signaler.

Super Mario Bros. 2 (NES, 4,99 €)SUPER MARIO BROS. 2 (WII U)
(NES, 1er septembre 1988 aux États-Unis, 28 avril 1989 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 16/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Super-Mario-Bros-2-755879.html

On connaît l’histoire : Nintendo ayant émis un doute pertinent à sortir en Occident la vraie suite de son hit, trop proche de l’original et très difficile, ils lui auront préféré une version modifiée de Yume Kōjō: Doki Doki Panic, un jeu de plateformes supervisé par Miyamoto mais édité sur Famicom Disk par Fuji TV. Il en résulte l’une des suites les plus étranges qui soient avec Adventure of Link, puisqu’on ne retrouve presque aucune convention de la série ; on ne peut même pas écraser les ennemis ! Le jeu n’est pas déplaisant, bien au contraire, et demeure même dans le cœur de nombreux joueurs qui louent sa richesse, assez intimidante d’ailleurs.

Super Ghouls'n Ghosts (Super Nintendo, 7,99 €)SUPER GHOULS’N GHOSTS (WII U)
(Super Nintendo, 04/10/91 au Japon, 10/12/92 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 16/05/2013
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Ghouls’n Ghosts]

Troisième volet de la série débutée par Ghosts’n Goblins également disponible, c’est aussi le premier à ne pas être sorti en arcade. Et Chohmakaimura (« Le super village de l’enfer », Choh étant un superlatif encore plus fort que le Dai de son prédécesseur) porte bien son titre. Véritable perle technique des débuts de la Super Nintendo malgré quelques ralentissements, cet épisode est surtout connu pour sa difficulté extrême, étant souvent classé dans les plus durs de l’Histoire (5ème chez IGN par exemple). En effet, si Arthur peut cette fois bénéficier de l’armure dorée et du double saut, il perd sa faculté de tirer vers le haut et le bas, déjà qu’il était incapable de viser en diagonale… Le point de sauvegarde sera donc appréciable pour profiter de ce chef d’œuvre.

Super Metroid (Super Nintendo, 7,99 €)SUPER METROID (WII U)
(Super Nintendo, 19/03/94 au Japon, 28/07/94 en Europe)
Catégorie : aventure/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 16/05/2013
Prix : 7,99 € (0,30 € jusqu’au 13 juin)
Page du jeu : [Super Metroid]

Puisque vous avez sûrement déjà profité de la promotion, il ne me reste qu’à vous convaincre de jouer à ce chef d’œuvre de la Super Nintendo, ici en version européenne mais optimisée (ratio de l’image compris). Si le style visuel de la série peut diviser, il est indéniable que le level design est excellent et l’atmosphère unique, soulignée par une ambiance sonore inoubliable. Nettement plus jouable et moins austère que les deux premiers, cet épisode peut sembler hermétique par sa manière de suggérer son gameplay par l’observation plutôt que via un didacticiel. Le jeu, déjà très téléchargé, à créé une réelle effervescence sur le Miiverse où l’on compte un grand nombre de joueurs déboussolés, dont certains font peut-être semblant. Ajoutons qu’il est préférable de profiter de la configuration des contrôles pour rendre plus accessible la touche Select.

Mega Man 5 (NES, 4,99 €)MEGA MAN 5 (3DS)
(NES,
4 décembre 92 au Japon, 18 novembre 93 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 16/05/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mega-Man-5-756335.html

Moins d’un mois après son controversé prédécesseur (alors qu’il avait fallu attendre près de deux ans sur Wii), Mega Man 5 offre une aventure de qualité sans égaler les épisodes 2 et 3. Même si la formule commence à s’essouffler (d’où l’arrivée de Mega Man X l’année suivante), cet épisode est nettement plus accessible que d’habitude, ce qui séduira les profanes qui n’ont jamais osé s’essayer à la série de Capcom. Et les fans de la première heure apprécieront certains grands moments comme le stage en jetski, ou bien le niveau où la gravité s’inverse fréquemment.

Kirby's Dream Course (Super Nintendo, 7,99 €)KIRBY’S DREAM COURSE (WII U)
(Super Nintendo, 21/09/94 au Japon, 24/08/96 en Europe)
Catégorie : golf
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 23/05/2013
Prix : 7,99 € (5,99 € jusqu’au 30 mai¹)
Page du jeu : [Kirby’s Dream Course]
¹(si vous possédez Kirby’s Adventure)

Déjà apparue sous forme de balle de flipper (Kirby’s Pinball Land) et plus tard de casse-briques (Kirby’s Block Ball), on ne se choquera pas outre mesure de voir la boule rose au golf. Et pourtant, c’était un jeu de mini-golf plus traditionnel appelé Special Tee Shot sur lequel planchait HAL Laboratory avant de décider à mi-parcours (neuf trous ?) d’en faire un jeu dédié à leur mascotte Kirby. Et il ne s’agit pas que d’un simple habillage puisqu’on retrouve la possibilité de voler leurs pouvoirs aux ennemis, ce qui rend le multijoueur très fun. Les huit mondes ne seront pas très longs à parcourir, mais la quête des médailles d’or confère au jeu une bonne durée de vie.

Kirby Super Star (Super Nintendo, 7,99 €)KIRBY SUPER STAR (WII U)
(Super Nintendo, 1996)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 23/05/2013
Prix : 7,99 € (5,99 € jusqu’au 30 mai¹)
Page du jeu : [Kirby Super Star]
¹(si vous possédez Kirby’s Adventure)

Pot-pourri de six jeux inédits et jouables en coop, auquels il faut ajouter quelques mini-jeux excellents, Kirby’s Fun Pak (titre européen du jeu, sous lequel il a été publié sur Wii en mai 2010) est considéré à juste titre comme le meilleur épisode de la franchise à la boule rose. Il a d’ailleurs fait l’objet d’un remake hautement recommandable sur Nintendo DS. Ce dernier est bien entendu encore meilleur, mais aussi beaucoup plus cher, donc les puristes préfèreront peut-être se tourner vers l’original qui bénéficie en plus d’une promotion jusqu’à ce soir !

Ghosts 'N Goblins (NES, 4,99 €)GHOSTS’N GOBLINS (WII U)
(NES, juin 1986 au Japon, février 1989 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 30/05/2013
Prix : 4,99 € (2,49 € jusqu’au 6 juin¹)
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Ghosts-n-Goblins–698076.html
¹(si vous possédez Super Ghouls’n Ghosts)

Sorti sur Famicom un an après la version d’arcade (déjà disponible sur Wii depuis deux ans), Makaimura conserve sa difficulté élevée et propose une réalisation honnête. Il faut dire que Capcom livre ainsi la toute première cartouche de 1Mb de la console, premier clou dans le cercueil du Famicom Disk System. Il n’en demeure que le jeu n’est pas à mettre entre toutes les mains, et que le point de sauvegarde offert par la Wii U ne le rendra pas facile pour autant. Il faut savoir que le sadisme du jeu va jusqu’à mettre sur votre chemin des items qu’il ne faut surtout pas ramasser, comme nous l’explique jovialement l’Angry Video Game Nerd

The Legend of Zelda: Oracle of Ages (Game Boy Color, 5,99 €)THE LEGEND OF ZELDA: ORACLE OF AGES (3DS)
(Game Boy Color, 27 février 2001 au Japon, 5 octobre en Europe)
Catégorie : aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 30/05/2013
Prix : 5,99 € (4,99 € jusqu’au 20 juin)
Page du jeu : [Oracle of Ages]
The Legend of Zelda: Oracle of Seasons (Game Boy Color, 5,99 €)THE LEGEND OF ZELDA: ORACLE OF SEASONS (3DS)
(Game Boy Color, 27 février 2001 au Japon, 5 octobre en Europe
)
Catégorie : aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 30/05/2013
Prix : 5,99 € (4,99 € jusqu’au 20 juin)
Page du jeu : [Oracle of Seasons]

Vu que ces deux titres sont sortis sur Game Boy Color, la console de prédilection de Pokémons, on pourrait croire que Oracle of Ages et Oracle Seasons constituent deux variantes d’un même jeu, mais ce n’est pas le cas. Il s’agit bel et bien de deux aventures différentes, au scénario similaire certes, mais offrant chacune leurs propres donjons. Et si une partie de l’équipement est commune (bracelet de force, plume, bombes), il s’agit de toute façon d’items récurrents de la série. Développés par Capcom, tout comme Minish Cap, les deux jeux ont d’ailleurs le (discutable) défaut de témoigner d’une fidélité un peu scolaire à la saga. Techniquement, ils rappellent beaucoup l’excellent Link’s Awakening DX, avec une palette plus étendue, exclusivité Color oblige. Néanmoins, outre quelques items exclusifs, comme des animaux que l’on peut appeler à la rescousse, chaque jeu est bien entendu axé sur la possibilité de modifier l’époque ou la saison respectivement, ce qui donnera lieu à des énigmes : emprunter une porte à l’époque où elle n’était pas obstruée, traverser à pied un lac gelé en hiver, etc. Enfin, les deux jeux pouvaient être connectés par câble link (ou par mots de passe) afin de débloquer de nouvelles quêtes, des mini-jeux, etc. Il faudra surtout finir les deux pour accéder au donjon final !

The King of Fighters '98 (Neo·Geo, 900 points)THE KING OF FIGHTERS ’98 (WII)
(Neo·Geo, 23 juillet 1998)
Catégorie : baston
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK/D4 Enterprise
Date de sortie VC : 30/05/2013
Prix : 900 points (9 €)
Page du jeu : [The King of Fighters ’98]

Encore récemment, on n’était pas certains de le voir arriver, la Wii étant en bout de course et SNK nous ayant « feintés » en sortant la cuvée ’96 en novembre, neuf mois après le ’97 ! Mais le voilà, celui qui est bien souvent considéré comme le meilleur épisode de la série. Il en constitue en tout cas un point fort, cumulant les nouveautés de gameplay du volet précédent et réunissant presque tous les personnages de la saga, à l’exception de quelques boss (ajoutés dans le remake Ultimate Match en 2008 sur PS2). Les épisodes suivants, sans être mauvais, allaient en effet s’adonner à quelques expérimentations (les strikers par exemple) au détriment du casting.

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de juin pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/37966/en-mai-sur-console-virtuelle-4/

  • Merci pour ce listing exhaustif et détaillé (dates des sorties, prix, genèse), cela donne envie de s’équiper « next-gen » pour profiter du rétro 🙂
    Dommage que la perennité du support ne rassure pas totalement face à la somme déboursée pour un titre : quid du jeu acheté au prochain changement de console ?

  • Guillaume Verdin

    C’est en effet une bonne question que l’on se pose souvent à l’asso, et qui a fait l’objet d’un long édito dirigé par notre président lui-même il y a quelques mois… 😉
    En ce qui me concerne, je pense qu’il faut prendre ce genre d’initiatives pour ce qu’elles sont : la possibilité de (re)découvrir des classiques, même si c’est éphémère. J’ai pu moi-même, ces dernières années, enfin jouer à plein de jeux dont j’entends parler depuis très longtemps. J’estime que c’est un confort, voire un luxe assez incroyable, et les désagréments me paraissent bien négligeables en comparaison.

  • @Guillaume : « J’estime que c’est un confort, voire un luxe assez incroyable, et les désagréments me paraissent bien négligeables en comparaison »
    => Tout à fait d’accord ; chaque titre vaut le tiers ou la moitié d’une place de ciné…

    Par ailleurs, léger bémol sur la description de Super Ghouls’n Ghosts : la difficulté est « objectivement » surmontable, bien plus que les versions arcade et NES de « Ghosts’n Goblins » et même que « Ghouls’n Ghosts » sur Megadrive 🙂