«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour supporter la chaleur

Time Travel Knight (Glitchy Pixel)

Time Travel Knight (Glitchy Pixel)

Il suffit de laisser s’écouler un peu plus d’une semaine depuis la dernière sélection et ça y est, on se retrouve avec pleins de nouveaux freeware à essayer… Cela fait donc six jeux pour cette sélection, sachant que j’en ai déjà un autre de côté pour une prochaine !

Time Travel Knight a été créé durant MolyJam Deux, en s’inspirant cette fois d’une citation du vrai Peter Molyneux : « J’aimerais avoir une machine à remonter le temps et revenir deux semaines en arrière. » Dans un petit jeu d’aventure à la Zelda imaginé par le duo colombien Glitchy Pixel, vous devez guider un chevalier amnésique et découvrir au bout de quatorze jours, qui passent très vite, le résultat de vos actions. Un concept laborieux mais dont les musiques sont remarquables. Le jeu peut se télécharger ou se jouer de votre navigateur via Game Jolt.

Safety: Life is a Maze (CARRIONBLUE)

Safety: Life is a Maze (CARRIONBLUE)

Safety: Life is a Maze est lui aussi un jeu d’aventure à la Zelda, mais plus psychologique et avec des éléments de dungeon-RPG. Son atmosphère est aussi plus sombre du fait du style monochrome de ses graphismes. Développé à l’aide de RPG Maker comme la plupart des jeux de CARRIONBLUE, il n’est du coup disponible que sous Windows, à cette adresse.

Time Squid (Lazy Brain Games)

Time Squid (Lazy Brain Games)

Il est encore question de temps dans Time Squid, un jeu de réflexes supposé ressembler au golf mais qui vous fait relier le départ à l’arrivée dans un temps très limité. Votre handicap sera du coup le nombre de morts pour y parvenir. Pas très jouable au clavier, le jeu de Lazy Brain Games charme par sa simplicité et son esthétique NES. Il se télécharge sur son site officiel.

Back Light (Kyle "Supajackle" Templeton)

Back Light (Kyle « Supajackle » Templeton)

Développé comme Espionage dans le cadre de la GameBoy JAM, Back Light ne tourne pas sur la célèbre portable mais y a trouvé l’inspiration de son gameplay. Comme son titre le suggère, il s’agit de guider un petit garçon vers une lampe allumée pour lui faire profiter des joies de sa console et de son écran dénué de rétroéclairage. Lorsque la lumière s’éteint, la source suivante est indiquée par une flèche. Si l’on ajoute la maman à éviter, le jeu de Kyle « Supajackle » Templeton évoque parfois une relecture minimaliste façon Game & Watch d’Alan Wake ! À essayer dans sa résolution d’origine ou en version « 2× » nettement plus confortable.

Public Official (Rémy Sohier)

Public Official (Rémy Sohier)

Lundi dernier était le dernier jour pour soumettre sa création pour le No Future Contest, un concours dont les gagnants verront leurs jeux présentés sur borne lors du festival Retro (No) Futur organisé cet automne par la ville de Cergy. Rémy Sohier a opté pour la cinquième des contraintes exposées un mois avant la deadline, et qui consiste à faire un jeu à l’esthétique glitchée. En résulte Public Official, un Metroidvania dans lequel son créateur exprime sa difficulté à retrouver des documents officiels. La difficulté ne tient pas tant aux obstacles qu’à la lisibilité rendue volontairement éprouvante par les bugs. Conçu avec Unity, il est compatible avec la manette Xbox 360 et se télécharge pour Windows à cette adresse.

Soteria (Folmer Kelly)

Soteria (Folmer Kelly)

Notre dernier jeu a lui aussi participé à la GameBoy JAM, et ce n’est pas étonnant de la part de Folmer Kelly, un spécialiste des jeux minimalistes (Handheld Video Game, Steel Novella 2083). En dehors d’un aspect aléatoire dans le level design, Soteria fait dans le classique avec un jeu d’action vu du dessus frénétique (gare aux explosions que l’on déclenche !) et à la musique entraînante. Il se joue directement de votre navigateur sur Game Jolt.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/40264/une-selection-de-freeware-inde-pour-supporter-la-chaleur/