«

»

Imprimer ce Article

En septembre sur Console Virtuelle

Dungeons & Dragons: Chronicles of Mystara (Windows, Xbox 360, PlayStation 3, Wii U)

Après un été riche en surprises, que ce soit en juillet ou en août, la Console Virtuelle revient à un rythme moins trépidant et une sélection plus sage. C’est un peu le moment pour chaque console de rattraper leur retard sur leurs consœurs. Sur Wii U, on retrouve des grands classiques assez incontournables comme Breath of Fire II et Mega Man X (Super NES, 7,99 €) ainsi que Super Mario Bros., Zelda II et Gradius (NES, 4,99 €). On ne peut pas en dire autant sur 3DS puisque la portable n’accueille que les anecdotiques Pinball: Revenge of the Gator (Game Boy, 2,99 €) et Milon’s Secret Castle (NES, 3,99 €). Enfin, la Wii a droit à son jeu Neo·Geo mensuel avec Sengoku 3 (900 points) dont l’arrivée était assez prévisible. Mais ce n’est pas tout, car quatre jeux PC Engine retirés du service sont de nouveau disponibles : R·Type, Vigilante, Ninja Spirit et Legend of Hero Tonma. En ce qui concerne les autres sorties sur l’eShop, c’est également un peu plus calme avec l’arrivée tardive de Dungeons & Dragons: Chronicles of Mystara (14,99 €) et de la version téléchargeable de Myst (19,99 €) sorti sur cartouche l’année dernière.


Breath of Fire II (Super NES, 7,99 €)BREATH OF FIRE II (WII U)
(Super NES, 02/12/94 au Japon, 25/04/96 en Europe)
Catégorie : JRPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 05/09/2013
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Breath-of-Fire-II.html

C’est évidemment le deuxième épisode (et le dernier sur la console) de la série de RPG de Capcom, traitée dans IG n°23 et dont chaque aventure se déroule dans le même monde mais à une époque différente. Comme souvent sur Wii U, il s’agit de la version américaine, sortie un an après l’original au Japon, mais cela ne change rien à la qualité de la traduction, hélas médiocre, qui gâche une narration soignée. La réalisation est solide malgré des musiques oubliables, mais c’est surtout la difficulté mal dosée, avec des rencontres aléatoires aux conséquences parfois fatales, qui gênera les joueurs d’aujourd’hui. La possibilité de sauvegarder à tout moment, déjà incluse dans la réédition Game Boy Advance, est donc bienvenue.

Pinball: Revenge of the Gator (Game Boy, 2,99 €)PINBALL: REVENGE OF THE GATOR (3DS)
(Game Boy, 18 octobre 1989 au Japon, 1990 en Europe)
Catégorie : flipper
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 05/09/2013
Prix : 2,99 €
Page du jeu : [Pinball: Revenge of the Gator]

C’est probablement l’un des tous premiers, sinon le premier jeu développé par HAL Laboratory sur Game Boy. Le studio allait bien sûr se faire connaître avec Kirby sur la portable, d’ailleurs lui-même décliné en jeu de flipper. Le titre n’est pas mauvais en soi – surtout dans le contexte de l’époque – avec une physique de balle très correcte, mais avec son unique table, répartie sur quatre écrans mais assez sommaire, il ne soutient pas la comparaison avec les simulations étonnantes qui ont fleuri ces dernières années. On regrettera surtout la disparition du mode Match Play, qui nécessitait un câble link à l’époque mais constituait le réel intérêt de la cartouche, et il faudra ici se contenter du mode multijoueur alterné.

Sengoku 3 (Neo·Geo, 900 points)SENGOKU 3 (WII)
(Neo·Geo, 18/07/2001)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK/D4 Enterprise
Date de sortie VC : 05/09/2013
Prix : 900 points (9 €)
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NEOGEO/SENGOKU-3-798954.html

Même s’il n’aurait pas été catastrophique d’acquérir le second volet paru en février, on vous avait bien recommandé à l’arrivée du premier en juillet de patienter encore un peu… Voici donc l’épisode final de la trilogie, et le dernier beat ’em up sorti sur Neo·Geo ! Il combine d’une certaine manière le meilleur des deux épisodes précédents et profite surtout des avancées technologiques des derniers jeux sortis sur la console. Néanmoins, certains regretteront peut-être l’univers différent, cette fois totalement médiéval à la manière d’un Samurai Shodown. Cela se traduit également en terme de gameplay avec la disparition des transformations, au profit de projectiles et de super-attaques qui rendent l’ensemble plus varié.

Super Mario Bros. (NES, 4,99 €)SUPER MARIO BROS. (WII U)
(NES, 13 septembre 1985 au Japon, 15 mai 1987 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 12/09/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Super-Mario-Bros–803853.html

On est presque surpris de ne voir débarquer que maintenant ce classique, d’autant que sa (fausse) suite est disponible depuis mai. Sincèrement, il ne reste plus grand chose à dire sur ce jeu emblématique et indémodable. Bien évidemment, si vous ne l’avez pas déjà sous une forme ou une autre, il serait plus que grand temps de le découvrir !

Mega Man X (Super Nintendo, 7,99 €)MEGA MAN X (WII U)
(SNES, 17/12/93 au Japon, 29/12/93 aux États-Unis)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 19/09/2013
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-X.html

Je profite de la sortie de cette version US de Mega Man X (c’était la version PAL sur Wii) pour signaler que Mega Man 2, 3 et 4 sont disponibles sur la console depuis le 11 juin, le même jour que Mega Man 6 sur 3DS afin de célébrer l’arrivée de Mega Man au casting du prochain Smash Bros. À ne pas confondre avec Mega Man 10, Mega Man X est le premier jeu d’une nouvelle série et la première aventure du robot bleu sur Super Nintendo, Mega Man 7 arrivant sur cette machine deux ans plus tard. Pourtant, le jeu reprend la formule traditionnelle avec ses niveaux qu’il faut aborder dans le bon ordre, même s’il comporte un stage introductif et de nouveaux éléments de gameplay, comme le tir chargé, le saut mural et des upgrades à découvrir pour étoffer cette palette de mouvements. Chef d’œuvre du genre, il est encore admiré pour son level design.

Zelda II: The Adventure of Link (NES, 4,99 €)ZELDA II: THE ADVENTURE OF LINK (WII U)
(NES, 14 janvier 87 au Japon, 26 septembre 88 en Europe)
Catégorie : action-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 26/09/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Zelda-II-The-Adventure-of-Link.html

À l’heure où certains reprochent à la série son immobilisme, il serait bon de rappeler quel accueil a reçu cet épisode radicalement différent. Véritable action-RPG (points d’expérience compris), ce volet démarre en vue aérienne bien plus éloignée que dans son prédécesseur, à la manière d’un overworld de Dragon Quest où se déclenche un combat lorsque l’on croise un monstre. On passe alors aux phases d’action vues de côté, comme on en trouvait dans Faxanadu ou Wonder Boy. De plus, le jeu délaisse les items habituels au profit de nombreux sorts magiques. Avec ses secrets aussi bien planqués que dans l’original, et des phases de plateforme ardues en plus, l’aventure ne sera pas de tout repos et les points de récupération sont les bienvenus.

Gradius (NES, 4,99 €)GRADIUS (WII U)
(NES, 25 avril 86 au Japon, 30 novembre 88 en Europe)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 26/09/2013
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Gradius–277534.html

Voilà un autre rattrapage de la 3DS avec un sacré monument de la NES, puisqu’il s’agit sans doute aux côtés d’R·Type du shoot ‘em up le plus influent du milieu des années 80. Avec son système de power up qui impose des choix tactiques au joueur (conseil d’ami : donnez priorité à la vitesse tout de même), le titre a marqué les esprits même s’il fait partie de ces jeux où la moindre vie perdue est fatale puisque vous perdez tout votre armement. Premier jeu à intégrer le célèbre Konami Code, il se classe parmi les titres indémodables, toujours plaisants à jouer.

Milon's Secret Castle (NES, 3,99 €)MILON’S SECRET CASTLE (3DS)
(NES, 13 novembre 1986 au Japon, septembre 1988 en Europe)
Catégorie : aventure/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie VC : 26/09/2013
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Milon-s-Secret-Castle-812431.html

Meikyū Kumikyoku: Milon no Daibōken marque la tentative de Hudson Soft de surfer sur les succès de Super Mario Bros. et de Bubble Bobble. Il fait du coup partie de ces titres qui ont tenté de fédérer les jeunes possesseurs de Famicom en jouant la carte des secrets bien cachés à échanger dans la cour de récré. Mais si le jeu est effectivement culte, sa maniabilité approximative, ses ennemis quasi-invincibles et surtout ses objets et ses portes invisibles mettront sérieusement votre patience à l’épreuve. Cela lui a valu l’une des plus mauvaises notes décernées par Gamespot, sachant que le testeur n’a d’indulgence que pour les graphismes et la musique, que d’autres trouvent respectivement effroyables et irritante.

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’octobre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/42471/en-septembre-sur-console-virtuelle-4/