«

»

Imprimer ce Article

En janvier sur Console Virtuelle

Ninja Gaiden III: The Ancient Ship of Doom et Contra III: The Alien Wars

Noël passé et avec lui un beau cadeau pour les fans de Sega, la Console Virtuelle conserve son rythme habituel, avec peu de jeux certes, mais avec comme chaque mois un ou deux incontournables à (re)découvrir. Après A Link to the Past et Super Mario Bros. 3 le mois dernier, c’est au tour de Contra III: The Alien Wars (Super NES, 7,99 €) de mener la danse sur Wii U aux côtés de The Legend of the Mystical Ninja (Super Nintendo, 7,99 €) et de Super Mario Bros.: The Lost Levels (NES, 4,99 €). Et la 3DS ne s’en sort pas trop mal non plus avec l’excellent Ninja Gaiden III: The Ancient Ship of Doom (NES, 3,99 €), mais aussi Mario Tennis (Game Boy Color, 4,99 €), Mario Bros. (NES, 4,99 €) et Castlevania II: Simon’s Quest (NES, 3,99 €). Le mois de janvier a également été l’occasion de soldes, avec notamment dès aujourd’hui Giana Sisters (5,99 € au lieu de 14,99 €), Mighty Switch Force (3,99 € au lieu de 9,99 €) ou encore Runner 2 (4,79 € au lieu de 11,99 €), sachant que ces trois promotions sont valables jusqu’au 13 février.

Mario Tennis (Game Boy Color, 4,99 €)MARIO TENNIS (3DS)
(Game Boy Color, 01/11/2000 au Japon, 02/02/2001 en Europe)
Catégorie : sport
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 02/01/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-Tennis-265988.html

C’est un fait suffisamment rare et méconnu pour être rappelé : la franchise Mario Tennis est née en 1995 sur Virtual Boy (sous le nom Mario’s Tennis) ! Mais c’est évidement ce double-épisode, sorti conjointement sur Nintendo 64, qui a véritablement lancé cette série de spin-off. Développés tous deux par Camelot, un studio également connu pour sa saga Shining Force, ils se montraient particulièrement complémentaires ; la mouture console de salon misait avant tout sur la convivialité du multi à quatre joueurs, tandis que cette version portable disposait d’un mode solo aux accents de RPG, sachant que l’on pouvait transférer son personnage d’une machine à l’autre via le Transfer Pak ce qui, vous vous en doutez, n’est plus possible ici. Le multi en link est également passé à la trappe, mais le solo est encore une fois suffisamment réussi pour valoir le coup et après tout, Tennis n’est lui aussi uniquement jouable qu’en solitaire sur 3DS.

Contra III: The Alien Wars (Super NES, 7,99 €)CONTRA III: THE ALIEN WARS (WII U)
(Super NES, 28/02/92 au Japon, 06/04/92 aux États-Unis)
Catégorie : run ‘n gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 09/01/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Contra III: The Alien Wars]

Il s’agit bien évidemment de la version US du jeu, puisque c’est sous le titre Super Probotector: Alien Rebels, et avec des méchas paradoxalement très nippons qu’il était sorti en Europe. Après le second volet sur 3DS en mai dernier, c’est au tour de la Wii U d’accueillir le troisième épisode de la série, et sans doute l’un des plus populaires. Sorti au début du cycle de vie de la Super Nintendo, et même avant l’arrivée de la console en Europe, Contra III fait partie de ces jeux qui faisaient office de véritable vitrine technologique pour la 16-bit, avec sa mise en scène grandiose et ses effets visuels novateurs. C’est d’ailleurs surtout sur cet aspect que le jeu a vieilli, puisque les niveaux 2 et 5, vus du dessus pour tirer profit du fameux mode 7, sont aujourd’hui loin d’être aussi convaincants que les phases de run ‘n gun plus traditionnelles. Mais en dehors de cela, le jeu a de très beaux restes et demeure une valeur sûre, bien qu’il soit court et évidemment ardu.

Mario Bros. (NES, 4,99 €)MARIO BROS. (3DS)
(NES, 9 septembre 1983 au Japon)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (download play)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 09/01/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mario-Bros–768392.html

Si Mario Bros. n’est pas particulièrement impressionnant lorsqu’il sort dans les salles d’arcade, ce n’est pas un hasard si la date choisie, le 14 juillet 1983, correspond à la veille de la sortie de la Famicom… En effet, le jeu avait été bridé pour être adapté à la perfection sur la console qui accueillait ainsi, deux mois plus tard, son premier titre jouable à deux simultanément. C’est d’ailleurs ce mode Versus très fun même aujourd’hui qui en fait tout l’intérêt. Mais dans la mesure où on le retrouve inclus dans Super Mario Bros. 3 par exemple, l’original a surtout une valeur historique, puisque c’est le jeu où le plombier se voit enfin doté d’un nom, et d’un frère dont a justement fêté les 30 ans l’année dernière ! Le jeu est disponible sur Wii U depuis juin.

The Legend of the Mystical Ninja (Super Nintendo, 7,99 €)THE LEGEND OF THE MYSTICAL NINJA (WII U)
(Super Nintendo, 17/07/91 au Japon, 1994 en Europe)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 16/01/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [The Legend of the Mystical Ninja]

Disponible aux débuts du service Console Virtuelle sur Wii, il s’agit de la version européenne de Ganbare Goemon: Yukihime Kyūshutsu Emaki, le sixième jeu de la série si l’on ne compte pas le jeu de société et le jeu électronique, et en tout cas le premier à être sorti en Occident, avec une localisation peu subtile qui transforme Goemon et son acolyte Ebisumaru en Kid Ying et Dr. Yang… Débuté en 1986 en arcade avec Mr. Goemon (dispo dans la Game Room), les jeux sont librement inspirés des aventures de Ishikawa Goemon, un bandit légendaire du Japon du 16ème siècle. C’est ce qui donne son cachet exotique à la série qui ne se prend pas au sérieux pour autant, multipliant les anachronismes et les genres. Et cet épisode n’échappe pas à la règle en alternant dans la plupart des niveaux deux gameplays. La première partie est une phase à la Pocky & Rocky avec des éléments d’exploration puisque l’on peut parler aux personnages ou acheter des upgrades, tandis que la seconde correspond à de l’action/plateforme achevée par un boss. À cela s’ajoute de nombreux mini-jeux dont la recréation du premier niveau de Gradius !

Castlevania II: Simon's Quest (NES, 3,99 €)CASTLEVANIA II: SIMON’S QUEST (3DS)
(NES, 28 août 1987 au Japon, 27 avril 1990 en Europe)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 16/01/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Castlevania-II-Simon-s-Quest.html

Près d’un an après le premier jeu de la série, voici enfin cette suite controversée, sans doute plus encore que la deuxième aventure de Link. En effet, dix ans avant que la saga ne bascule durablement dans le Metroidvania, Simon’s Quest optait déjà pour une quête moins linéaire où il faut réunir les morceaux du cadavre de Dracula, histoire de le tuer une seconde fois et ainsi lever la malédiction qui pèse sur le pauvre Belmont. Si le gameplay reste à peu près le même, le jeu comporte des éléments de RPG (induisant hélas du grinding) et surtout la fameuse alternance jour/nuit… De jour, vous pouvez accéder aux boutiques et parler aux villageois, sachant que certains peuvent mentir, même si on peut leur laisser le bénéficie du doute compte tenu de la traduction très mauvaise… De nuit, les ennemis sont plus redoutables mais donnent aussi de meilleures récompenses. Parfois injuste avec ses trappes invisibles et surtout très obscur, le jeu est sans doute à réserver aux fans et aux curieux quitte à demander de l’aide sur le Miiverse

Super Mario Bros.: The Lost Levels (NES, 4,99 €)SUPER MARIO BROS.: THE LOST LEVELS (WII U)
(Famicom Disk System, 3 mai 1986 au Japon)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 23/01/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : [Super Mario Bros.: The Lost Levels]

Disponible depuis plus d’un an sur 3DS, mais aussi sur Wii à l’occasion du tout premier Hanabi Festival, cette « vraie suite » de Super Mario n’est plus bien mystérieuse aujourd’hui ! À l’heure où certains reprochent à Nintendo d’enchaîner les aventures du plombier moustachu sans faire évoluer la formule, il est bon de rappeler que ce « data disk » à la difficulté frustrante était sorti moins d’un an après l’original. Il avait toutefois été distribué au Japon sur Famicom Disk System, et donc à prix doux. Et si nombreux sont ceux qui aiment sortir leur science en rappelant que notre Super Mario Bros. 2 n’est pas canonique, on pourra quand même préférer à la suite officielle la version occidentale de Doki Doki Panic, après tout lui aussi réalisé par Shigeru Miyamoto.

Ninja Gaiden III: The Ancient Ship of Doom (NES, 3,99 €)NINJA GAIDEN III: THE ANCIENT SHIP OF DOOM (3DS)
(NES, 21 juin 1991 au Japon, août 1991 aux États-Unis)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Tecmo Koei
Date de sortie VC : 23/01/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : [Ninja Gaiden III: The Ancient Ship of Doom

Les deux premiers volets disponibles depuis novembre 2012 et août 2013, la trilogie peut enfin se clore avec le seul épisode inédit en Europe ! Se déroulant entre les deux jeux précédents, cette nouvelle aventure – au sous-titre un poil ridicule – reprend la recette de la série, avec son level design varié, ses cinématiques élaborées et sa difficulté relevée. Toutefois, les collisions ont gagné en précision, mais aussi bien pour Ryu Hayabusa que ses ennemis. Heureusement, le ninja peut cette fois s’agripper à certaines plateformes, et son épée peut être upgradée par des bonus. À ce sujet, le contenu des caisses est désormais visible d’emblée. En contrepartie, la version américaine du jeu, proposée ici, a été rendue plus difficile avec des ennemis deux fois plus résistants, des continues limités et la suppression du système de mots de passe ! Mais le point de récupération de cette réédition 3DS peut compenser ces deux derniers aspects.

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de février pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/46898/en-janvier-sur-console-virtuelle-5/