Une sélection de freeware indé pour Bob Hoskins

Bob Hoskins (1942-2014)

Avec une nouvelle Ludum Dare le week-end dernier, on se doutait qu’on aurait du mal à tenir plus d’une semaine sans une nouvelle sélection. Et comme c’est maintenant notre habitude, nous avons décidé de dédier cet article à un évènement récent qui n’a pas fait l’objet d’un article jusque-là sur le Mag. Les conspirationnistes diront peut-être que Mario est maudit, avec les décès ces dernières années de Lou Albano (2009) et Danny Wells (2013) qui interprétaient les deux frangins dans Super Mario Bros. Super Show, le mélange de dessin animé et de sitcom diffusé en 1989. Comble de l’ironie, Wells est parti à la fin de « L’année de Luigi ». Et entre les deux, Denis Hopper (2010) nous a également quittés, même si on se souviendra de lui pour beaucoup d’autres choses que son rôle de Bowser dans le long-métrage de 1992. De son propre aveu, Bob Hoskins estimait qu’il s’agissait de son pire film, « un p****** de cauchemar » comme il l’a sans doute expliqué avec son accent britannique… Comme quoi, naître dans le Suffolk n’empêche pas de jouer un plombier italo-américain, ni même d’ailleurs Mussolini, Odin, Khrouchtchev ou encore Sancho Panza ! Ce grand acteur est décédé le 29 avril, à 71 ans.

You're Pulling My Leg (Draknek)

You’re Pulling My Leg (Draknek)

Le thème de la Ludum Dare étant « sous la surface », on pouvait facilement s’attendre à des casse-têtes assez cauchemardesques pour tous les claustrophobes, mais You’re Pulling My Leg se montre encore plus diabolique ! Alan « Draknek » Hazelden prouve une nouvelle fois sa maîtrise de l’outil Puzzle Script avec un jeu en apparence classique (faire rebondir la lumière sur des miroirs pour détruire des blocs) mais qui s’avère complexe avec l’utilisation de monte-charges. Heureusement, on peut comme d’habitude annuler autant d’actions qu’on le souhaite avec Z, et il semble que R ne réinitialise pas entièrement le niveau mais revient au dernier bloc détruit. Si vous avez du temps – et des cheveux – à perdre, c’est par ici que ça se passe.

Jetpack Caverns (Mental Atrophy)

Jetpack Caverns (Mental Atrophy)

Jetpack Caverns interprète le thème de manière plus classique, avec un jeu d’action se déroulant simplement dans une grotte, même s’il est possible d’en détruire les parois avec votre arme. Et comme son nom l’indique, le jeu de Mental Atrophy voit son protagoniste muni d’un jetpack, comme dans Solar Jetman sur NES. C’est d’ailleurs sans doute l’une des influences du jeu qui arbore une jolie palette 8-bit, même si ses contrôles combinant clavier et souris le rendent un peu moins old-school. Le jeu se télécharge à partir de sa page Ludum Dare.

Antichromatic (Lee Miller)

Antichromatic (Lee Miller)

Parlons un peu de la Ouya pour changer avec Antichromatic, un Metroidvania monochrome qui ravira les amateurs de challenge. En effet, non seulement le rédacteur de RGCD, apparemment rompu aux jeux de plateformes sadiques, explique qu’il est resté bloqué dans une des dernières salles malgré 679 tentatives, mais en plus il se demande si la manette de la console – et on sait à quel point l’éditeur en est un ardent défenseur – ne montre pas ses limites avec le jeu de Lee Miller qui ne laisse visiblement aucune marge d’erreur vers la fin… Bref, si l’avertissement qui s’y trouve ne vous fait pas peur, vous pouvez le télécharger sur sa page dédiée.

Spellbound Dizzy (Peter Teal)

Spellbound Dizzy (Peter Teal)

Nous avions déjà présenté sur le Mag différents hommages à la série Dizzy réalisés à l’aide du moteur DizzyAGE, mais cette fois Spellbound Dizzy est carrément un remake du cinquième volet de la saga, développé en 1991 par Big Red Software (en charge de tous les épisodes depuis le « 3,5 ») et publié sur micros 8 et 16-bit. Débuté il y a six ans, le développement avait été interrompu l’année dernière par son auteur Peter Teal qui avait carrément quitté la communauté des inconditionnels de l’œuf sur pattes, laissant toutefois la possibilité à tout programmeur motivé d’achever le travail. C’est fait depuis peu et on peut télécharger la ROM de cette page.
(Source : RetrOtaku)

The Valley Rule (Raiyumi)

The Valley Rule (Raiyumi)

On revient à la Ludum Dare avec The Valley Rule, qui a sans doute profité du thème sous-terrain pour rendre hommage à Cave Story. Car même si l’on ne peut pas tirer, l’influence de Daisuke « Pixel » Amaya est manifeste tant sur le plan graphique que sur celui du gameplay. Très classique avec ses énigmes à base de blocs à pousser sur des interrupteurs et des capacités à débloquer pas plus originales (escalade, double saut), le jeu de Ryan « Raiyumi » Carag (Fever Blue) et Bill Kiley se révèle toutefois très plaisant à jouer pour un titre tout de même réalisé en seulement 72 heures ! D’ailleurs, la version finale sur Newgrounds est à peine différente.

Sebastian « Ultimate Walrus » Janisz a lui choisi d’aborder le thème avec la 3D isométrique qu’il avait déjà exploré dans Isopark. Et là encore, on a plutôt l’impression que la difficulté de Vertico vient avant tout de ses contrôles et de son mode de représentation, même s’il est clair que le jeu manquerait fortement d’intérêt autrement. Malgré la présence d’une grille et de lignes verticales pour indiquer la position des ennemis, c’est le genre de jeu qui prouve indirectement l’intérêt de la 3D relief dans le jeu vidéo. Il se télécharge pour Windows à partir de sa page Ludum Dare.

On change de compétition avec la TOJAM9 durant laquelle a été créé le run ‘n gun coopératif Dogthrow Duo. Dans les faits, il s’agit d’une variante du jeu de course infinie dans laquelle on tire uniquement vers la gauche – une première ? – pour éliminer les hordes de homards, tandis que les deux protagonistes devront s’entraider pour passer des obstacles, le chien ne sautant pas haut, et la fille ne pouvant pas marcher sur les pics mais pouvant atteindre des interrupteurs. Le jeu a lui-même été réalisé en coop’ en trois jours par Ian « Bootdisk Revolution » Campbell (Bleed), par Justin Chan qui travaille sur Nuclear Throne pour Vlambeer et par Joonas Turner, le sound designer de Badland. Il se télécharge sur cette page contre le montant de votre choix.

Sub Diver (Greg-Anims)

Sub Diver (Greg-Anims)

De son propre aveu, Greg Sergeant alias Greg-Anims (Skullface) n’a pas pu passer le temps souhaité sur Sub Diver durant la Ludum Dare, parce qu’il avait au départ commencé un autre projet avant de l’abandonner. En résulte un titre assez simple, où l’on contrôle un sous-marin qui doit ramasser des caisses et les amener à l’arrivée tout en prenant garde à son fuel. Si l’aspect rétro des graphismes est quand même trahi par la présence de rotations à 360°, la chiptune qui accompagne le jeu donne envie d’aller plus loin. Celui-ci se joue directement de cette adresse.

Sunk (George Broussard)

Sunk (George Broussard)

Il faut croire que George Broussard ne manque pas d’air, parce qu’après nous avoir torturés avec Robot Planet, un dungeon-RPG dans lequel l’oxygène diminue constamment, il nous propose carrément un simulateur de noyade ! Dans Sunk (notez l’utilisation du participe passé), vous n’avez qu’à appuyer sur la flèche haut de votre clavier, mais tout se joue dans le dosage : si vous appuyez souvent, votre endurance va fondre, mais si vous vous laissez couler trop longtemps, votre oxygène va diminuer et votre endurance remonter moins vite. De toute façon, vous mourrez forcément, et le jeu se limite à retarder l’échéance en tenant le plus longtemps possible. Un jeu éprouvant qui a le mérite de nous faire préférer la vie réelle, à découvrir à cette adresse.

Pixel Rooms 2 (Skipmore & Urara-Works)

Pixel Rooms 2 (Skipmore & Urara-Works)

Les studios Skipmore et Urara-Works, que vous évoquons régulièrement dans cette rubrique, viennent de sortir une suite à leur Pixel Rooms. Logiquement baptisée Pixel Rooms 2, cette suite offre vingt-cinq nouvelles salles dont il faudra s’échapper en résolvant des énigmes complexes. Et bien entendu, elle est également gratuite, aussi bien sur l’AppStore que sur Google Play.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/50674/une-selection-de-freeware-inde-pour-bob-hoskins/