En juin sur Console Virtuelle

Adaptateur de manettes GameCube pour Wii U

L’info est en réalité tombée en mai, quelques heures seulement après la publication de notre dernier bilan mensuel ! Nintendo a dévoilé sur Twitter la sortie prochaine d’un multi-tap se branchant sur les deux ports USB de la Wii U et permettant de connecter jusqu’à quatre manettes GameCube. Ce genre d’initiative n’est pas nouvelle – on a bien vu le constructeur proposer des manettes Super Nintendo pour Wii – mais cette fois, ce n’est pas réservé aux membres du club. Cela vise avant tout les fans de Super Smash Bros. qui, on a pu le constater à Japan Expo en 2013, sont prêts à trimballer leurs manettes avec eux pour jouer dans les meilleures conditions ! Mais cet adaptateur n’arrivera qu’à la fin de l’année au plus tôt, et on ignore s’il préfigure l’arrivée de titres GameCube sur Console Virtuelle. En attendant, le mois de juin aura vu l’arrivée sur console de salon de Wario Land 4*, Pac-Man Collection et Mario Power Tennis (GBA, 6,99 €), de Super Punch-Out!! (Super NES, 7,99 €) ainsi que de Pac-Land, Soccer et Super C (NES, 4,99 €). La 3DS, elle, doit se contenter de Super Dodge Ball et de Mach Rider (NES, 3,99 €). Mais on devrait avoir droit à pas mal de jeux Capcom dans les mois qui viennent, et rappelons enfin la sortie d’Another World – 20th Anniversary Edition (7,99 €) sur les deux consoles.


Wario Land 4 (Game Boy Advance, 6,99 €)WARIO LAND 4 (WII U) (*)
(Game Boy Advance, 21/08/01 au Japon, 16/11/01 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 05/06/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Wario-Land-4-267596.html

Sorti durant les premiers mois de la Game Boy Advance, le jeu fait d’emblée honneur aux capacités de la portable. Son moteur sera d’ailleurs réutilisé pour Metroid Fusion, et ce n’est pas le seul point commun qu’il partage avec cette série. En effet, si son très bon prédécesseur offrait déjà un level design moins linéaire, Wario Land 4 reprend le concept de la fuite en temps limité typique de la fin des Metroid, mais l’applique à chaque niveau. Cette fois vulnérable, notre héros devra d’abord explorer tranquillement les lieux pour trouver tous les objets qu’ils recèlent, puis revenir à son point de départ en quatrième vitesse avant que le portail ne se referme ! Le level design, très varié, est donc en plus pensé pour se traverser de deux manières différentes. Et le gameplay n’est pas en reste, mêlant la plateforme d’un Mario au lancer d’ennemis de Yoshi et aux transformations de Kirby. Et avec ses quelques délires visuels, ses mini-jeux débiles et ses musiques expérimentales à débloquer, il préfigure clairement WarioWare… Et il y aurait tant d’autres choses à dire sur le jeu – quelqu’un y a même consacré un livre de 600 pages !

Super Dodge Ball (NES, 3,99 €)SUPER DODGE BALL (3DS)
(NES, 26 juillet 1988 au Japon, juin 1989 aux États-Unis)
Catégorie : sport
Joueurs : 1-2 (download play)
Éditeur : Technos/Arc System Works
Date de sortie VC : 05/06/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Super-Dodge-Ball-861573.html

Inédit jusque-là sur notre Console Virtuelle, ce titre signé Technos avait fait son arrivée sur Wii U en mars. Si l’on a déjà vu des spin-offs de Kunio-kun sur le service, il s’agit du tout premier de la licence, historiquement. Le concept, refusé chez Taito, avait été suggéré par un de leurs employés qui avait hésité à rejoindre Technos. Déjà à l’aise avec le genre, puisque sa toute première création a été Pro Soccer, notre membre d’honneur Yoshihisa Kishimoto y a intégré les lycéens bagarreurs pour profiter du succès de Renegade et rendre le jeu un peu plus fun. La plupart des idées, y compris les coups spéciaux délirants, sont nés de l’expérience réelle d’un tournoi de balle au prisonnier avec les employés du studio ! Initialement sorti en arcade en 1987, le titre a été porté sur plusieurs supports dont la Famicom, et ce portage ajoute des noms et des caractéristiques aux joueurs de chaque équipe, ainsi qu’un mode Bean Ball très réussi.

Pac-Land (Famicom, 4,99 €)PAC-LAND (WII U)
(Famicom, 21 novembre 1985 au Japon)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Bandai Namco
Date de sortie VC : 11/06/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/PAC-LAND.html

Jusqu’ici inédit sur Console Virtuelle et même en Occident, ce portage de Pac-Land ne constitue pas pour autant un must. Comme on l’expliquait dans notre article précédent, l’original en arcade avait marqué les esprits en 1984 car avant l’arrivée de Mario, les jeux de plateforme à scrolling horizontal n’étaient pas si nombreux. En pionnier, il utilisait d’ailleurs des contrôles inhabituels : pas de joystick mais trois boutons pour aller à gauche, à droite et sauter. Hélas, le level design est assez primitif et la difficulté provient plutôt des collisions. En plus, dans cette version Famicom, il n’est pas très clair qu’après le troisième niveau, Pac-Man ramène dans son monde la fée qu’il planquait sous son chapeau, et gagne ainsi la possibilité de flotter dans les airs pour le retour. Mais surtout, la réalisation est assez mauvaise, et les nostalgiques du dessin animé des années 80 lui préfèreront la version PC Engine, qui offre, elle, le choix des contrôles.

Pac-Man Collection (Game Boy Advance, 6,99 €)PAC-MAN COLLECTION (WII U)
(Game Boy Advance, 12/07/01 aux États-Unis, 7/12/01 en Europe)
Catégorie : arcade/compilation
Joueurs : 1
Éditeur : Bandai Namco
Date de sortie VC : 12/06/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/PAC-MAN-COLLECTION.html

Comme on le notait alors qu’il faisait en outre l’objet d’une promotion, Pac-Man Collection fait partie de ces compilations que Namco multipliait bien avant l’arrivée de la Console Virtuelle et de la mode du retrogaming. Et à l’époque, il faut bien reconnaître que payer le prix d’une cartouche neuve pour une poignée de vieilleries, ce n’était pas très tentant… Et même si l’on a vu depuis des best ofs très complets (et actuellement à -75% sur Steam !), cette cartouche présente l’intérêt de réunir deux épisodes méconnus de la licence, en plus de l’original, jouable de manière optionnelle en vue rapprochée, et de Pac-Mania (1987). Le premier est Pac-Attack, un puzzle game  façon Dr. Mario qui était sorti en 1993 sur de nombreuses consoles, mais qui est ici privé de son mode multi. Mais surtout, Pac-Man Arrangement n’avait jusque-là jamais été porté sur console. Proposé en 1996 au sein de la borne d’arcade Namco Classic Collection Volume 2, il réinvente la formule avec l’ajout d’un cinquième fantôme, faible au départ mais qui peut fusionner avec les autres pour former un super fantôme, tandis que Pac-Man dispose de différents items.

Super Punch-Out!! (Super NES, 7,99 €)SUPER PUNCH-OUT!! (WII U)
(Super NES, 14/09/94 aux USA, 26/01/95 en Europe)
Catégorie : sport/combat
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 12/06/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Punch-Out!!]

On n’avait pas eu droit à un jeu Super Nintendo depuis mars, et il faut remonter à mars de l’année d’avant pour retrouver le premier épisode sur NES. Sortie dix ans après l’original en arcade, voire quatorze ans au Japon (!), cette suite tardive se présente comme une sorte de remake avant l’heure, reprenant le concept de l’original tout en offrant une réalisation superbe. Les adversaires sont toutefois désormais répartis sur quatre championnats, et les K.O. techniques ont disparu. Mario a également disparu dans le rôle de l’arbitre, même si les fans se consoleront avec les voix digitalisées de Charles Martinet, qui n’était pas encore l’interprète officiel du plombier. Mais si l’original est un classique, cette suite tient plutôt du jeu culte. Street Fighter II est passé par là et un jeu de combat solo qui ne laisse place à quasiment aucune improvisation devait avoir du mal à séduire au milieu des années 90. Néanmoins, pour ceux qui n’ont pas peur de passer des heures à apprendre par cœur les comportements des adversaires, le jeu offre une durée de vie plus conséquente, en particulier via le mode Time Attack.

Soccer (NES, 4,99 €)SOCCER (WII U)
(NES, 9 avril 1985 au Japon, 15 janvier 1987 en Europe)
Catégorie : sport
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 12/06/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Soccer-279019.html

Volleyball n’a donc pas mis fin à la série de jeux de sport primitifs sur NES le mois dernier, même si celui-ci a le mérite d’être en phase avec l’actualité – mais on aurait préféré Nintendo World Cup pour être honnête. Un peu plus récent que les vieilleries d’octobre, il n’est malheureusement pas bien meilleur, d’autant qu’il doit gérer plus de joueurs à l’écran – six en l’occurrence – que Baseball ou Tennis. Les inconditionnels du ballon rond hurleront devant la tenue orange (!) des joueurs français et le manque de modes de jeu, même si le soft gère les touches, les corners et même le hors-jeu, ce qui n’était pas si courant à l’époque. Hélas, le titre d’Intelligent Systems est lent au point que le scrolling a parfois du mal à suivre le ballon, et le choix du joueur contrôlé n’est pas automatique, ce qui rend les parties bien laborieuses… À noter que le jeu est ressorti sur Famicom Disk System en février 1986, probablement pour tirer parti de la coupe du monde.

Mach Rider (NES, 3,99 €)MACH RIDER (3DS)
(NES, 18 octobre 1985 aux États-Unis, 15 mars 1987 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 12/06/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mach-Rider-277908.html

Disponible depuis quelques mois sur l’eShop américain (et d’ailleurs sur Wii U également), ce titre quelque peu oublié était en fait un titre de lancement aux États-Unis. Sorti quelques mois après Hang-On ainsi que le troisième film de la série Mad Max, le jeu offre des courses en fausse 3D mais y incorpore l’utilisation d’armes, des changements de météo, pas moins de quatre rapports de vitesse et même un rétroviseur ! De plus, il bénéficie d’un éditeur de niveaux à l’instar d’un autre jeu de lancement, ExciteBike. Il est du coup dommage que le titre soit si difficile (hormis dans l’ennuyeux mode Solo sans le moindre ennemi), car c’est une vraie curiosité, et plutôt bien fichue techniquement pour l’époque. Aujourd’hui, on a du mal à imaginer Nintendo sortir un jeu dans un univers post-apocalyptique, surtout que le titre Mach Rider reprend le nom d’une voiture télécommandée de 1972 dont le constructeur avait acheté la licence à Hasbro !

Super C (NES, 4,99 €)SUPER C (WII U)
(NES, 2 février 1990 au Japon, 1992 en Europe)
Catégorie : run ‘n gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 19/06/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Super-C-746943.html

Super C est disponible depuis plus d’un an sur 3DS et depuis février sur les Wii U américaines, alors qu’il s’agit également ici de la version US du jeu. Sous ce titre un peu curieux, qui montre que la licence était si populaire à l’époque qu’une lettre suffisait à l’identifier, se cache bien évidemment le portage sur console du jeu d’arcade Super Contra, suite du classique de Konami qui voit l’arrivée notable de séquences vues du dessus à la Ikari Warriors. Sur NES, le jeu profite de quelques niveaux supplémentaires même si graphiquement, il est plus proche de son prédécesseur. Court et intense mais plus accessible que ce dernier, il est sorti en Europe sous le titre Probotector II: Return of the Evil Forces, avec des robots pour protagonistes. Les puristes le trouveront trop facile, mais les novices ont là un bon jeu pour découvrir la saga.

Mario Power Tennis (Game Boy Advance, 6,99 €)MARIO POWER TENNIS (WII U)
(Game Boy Advance, 13/09/2005 au Japon, 18/11/2005 en Europe)
Catégorie : sport
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 26/06/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-Power-Tennis.html

À point nommé pour Wimbledon qui a débuté cette semaine – mais qui a quelque peu été éclipsé par une autre compétition sportive – Mario Power Tennis fait son arrivée sur Console Virtuelle, quelques mois après l’épisode précédent sur 3DS. Et comme lui, il a été pensé comme un complément du jeu GameCube du même nom (du moins en Europe), avec lequel on pouvait le connecter. On ne pourra évidemment pas profiter de cette spécificité ici, mais on retrouve le gameplay et les excellents mini-jeux de l’opus console, tout en profitant de l’accent mis sur le solo pour cette version portable logiquement moins conviviale – d’autant que l’émulation ne gère pas le multijoueur ici. En effet, comme souvent avec le développeur Camelot, cette édition nomade offre une campagne solo proche d’un RPG où l’on développe son avatar au gré d’un scénario plein de rebondissements jusqu’à affronter Mario, le meilleur joueur bien entendu…

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de juillet pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/53278/en-juin-console-virtuelle/