En juillet sur Console Virtuelle

La Game Boy Advance "Super Family Entertainment"

La Console Virtuelle ne prend apparemment pas de vacances – du moins sur Wii U – avec un mois de juillet tout aussi chargé que le mois dernier et offrant un éventail de titres nettement moins classiques. On trouve notamment une première fournée de trois jeux Mega Man promis par Capcom. Et si la 3DS devrait être servie en la matière le mois prochain, elle doit pour le moment se contenter d’une seule et unique nouveauté, mais qui a le mérite d’être totalement inattendue : Pokémon Trading Card Game (Game Boy Color, 4,99 €). La console de salon de Nintendo mise quant à elle sur la quantité et la variété, avec Adventure Island, Mega Man 5 et 6 (4,99 € chacun) sur NES, Kirby: Nightmare in Dream Land et Mega Man Battle Network (6,99 € pièce) sur Game Boy Advance et enfin – grosse surprise – Pop’n TwinBee et sa suite méconnue Pop’n TwinBee Rainbow Bell Adventures (7,99 €) sur Super Nintendo. Rappelons aussi la sortie d’une mise à jour gratuite permettant de redécouvrir Mutant Mudds sur 3DS, et l’arrivée aujourd’hui même d’Ice Cream Surfer (5 €) sur l’eShop de la Wii U. Enfin, précisons que la GBA aux couleurs de la Super Famicom ci-dessus est une création de Rose Colored Gaming.


Adventure Island (NES, 4,99 €)ADVENTURE ISLAND (WII U)
(NES, 12 septembre 1986 au Japon, 1992 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Hudson/Konami
Date de sortie VC : 03/07/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Adventure-Island-276104.html

Ce classique n’avait étrangement pas fait son apparition sur le service depuis son arrivée sur Wii début 2008, puisque la 3DS a fait l’impasse dessus en proposant directement sa suite. Il faut dire que cet épisode inaugural n’est autre qu’un portage de Wonder Boy, sorti quelques mois plus tôt en arcade, mais surfant sur la popularité de Takahashi Meijin qui endosse ici le pagne du héros. Rebaptisé Master Higgins en Occident, notre héros doit parcourir 32 niveaux sachant que sa jauge d’énergie baisse constamment et qu’il doit donc ramasser des aliments pour l’empêcher de se vider – sauf les aubergines, qui rappellent au porte-parole de la société Hudson de mauvais souvenirs de l’époque où il travaillait dans une supérette !… Par la suite, il pourra se munir de haches à lancer, échangeables en boules de feu, et chevaucher des skateboards, mais ce sont les épisodes suivants de la série qui amèneront plus de variété dans le gameplay. Celle-ci restera toutefois axée sur la plateforme, contrairement à son modèle Wonder Boy dont l’épisode Dragon Curse sur PC Engine s’appelle ironiquement Adventure Island au Japon !

Pop’n TwinBee (Super Nintendo, 7,99 €)POP’N TWINBEE (WII U)
(Super Nintendo, 26/03/93 au Japon, nov. 93 en Europe)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 10/07/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Pop’n Twinbee]

Si le premier épisode de la série, porté sur NES en 1986, est déjà disponible sur 3DS dans une réédition en 3D stéréoscopique, il est clair que la puissance de la Super Nintendo permet bien mieux d’apprécier l’univers kawaii de TwinBee. Comme nous l’avions rappelé dans un édito, le cute ’em up de Konami n’était pas forcement du goût de tous les amateurs de shoot, et rares sont d’ailleurs les épisodes à être sortis aux États-Unis comme le second volet rebaptisé Stinger là-bas. On ne s’étonnera donc pas de trouver pour une fois un jeu PAL sur Wii U, même s’il s’agit d’une version optimisée pour tourner à la bonne vitesse et que le format a été corrigé pour l’occasion. Cet épisode reprend sinon le gameplay de son prédécesseur Detana!! TwinBee (PC Engine), même si chaque joueur dispose cette fois d’une jauge de vie. Pensé à l’époque pour se jouer en couple, le jeu permet d’ailleurs d’offrir une partie de son énergie à son partenaire ou de l’utiliser comme projectile (!), mais il incorpore surtout un mode « couple » dans lequel les ennemis se focalisent sur le premier joueur – celui (ou celle) qui porte la culotte bien sûr…

Pokémon Trading Card Game (Game Boy Color, 4,99 €)POKÉMON TRADING CARD GAME (3DS)
(Game Boy Color, 18/12/1998 au Japon, 08/12/2000 en Europe)
Catégorie : jeu de cartes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/07/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : [Pokémon Trading Card Game]

Développé par Hudson Soft, il s’agit d’une adaptation du jeu de cartes lui-même inspiré par la série de RPG ! Mais étrangement, il en reprend aussi la présentation avec des déplacements sur une carte où l’on ne trouve toutefois que les huit clubs dont il faut affronter les dresseurs collectionneurs. Le titre est toutefois très bien conçu avec des didacticiels optionnels et la présence des trois premiers sets du jeu d’origine, auxquels il faut ajouter des cartes exclusives pour un total de 226. Hélas uniquement jouable en solo sur 3DS, cette adaptation demeure plutôt fun et fidèle à l’original, même si l’on regrettera le fait que chaque leader de club voient leur deck basé sur un élément. C’est évidemment la même chose dans le RPG, mais ici cela peut rendre les parties beaucoup plus faciles en se constituant son propre deck en conséquence…

Kirby: Nightmare in Dream Land (Game Boy Advance, 6,99 €)KIRBY: NIGHTMARE IN DREAM LAND (WII U)
(Game Boy Advance, 25/10/2002 au Japon, 26/09/2003 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 17/07/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Kirby: Nightmare in Dream Land]

Si la ludothèque de la Game Boy Advance comporte beaucoup (trop ?) de remakes de jeux Super Nintendo, il se trouve que cet épisode est en réalité celui de Kirby’s Adventure, le deuxième opus de la série sorti sur NES dix ans plus tôt. Au moins, la puissance de la portable 32-bit permet de bénéficier de graphismes largement retravaillés par rapport à l’original, disponible sur Wii U depuis avril 2013 et qui a fait l’objet d’une réédition en relief sur 3DS. Outre la refonte graphique, ce remake offre de nouveaux mini-jeux dont un mettant en scène le populaire Meta Knight, ainsi qu’un mode coopération jouable à quatre, hélas absent de cette réédition. En revanche, le level design, qui peut sembler un peu basique avec le recul, demeure globalement inchangé même si les boss, plus inventifs, demandent toujours un minimum de jugeote.

Mega Man Battle Network (Game Boy Advance, 6,99 €)MEGA MAN BATTLE NETWORK (WII U)
(Game Boy Advance, 21/03/2001 au Japon, 30/11/2001 en Europe)
Catégorie : action-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 24/07/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-Battle-Network.html

En dehors de Mario, peu de licences sont parvenues à faire l’objet de séries dérivées réussies, en particulier quand elles se démarquent nettement de l’original. C’est pourtant le cas de Mega Man Battle Network, qui délaisse totalement la plateforme pour le RPG. Histoire de faciliter l’identification des (jeunes) joueurs, Capcom a eu l’idée de faire du robot bleu l’avatar virtuel, un « programme » nommé MegaMan.EXE, d’un petit garçon appelé Lan – histoire de coller avec la thématique Internet. Le jeu alterne donc des phases dans le monde réel et d’autres sur le web dans un style évoquant le film Tron. Les deux emploient une vue isométrique et demandent de discuter avec les PNJ et de collecter des Battle Chips, les attaques avec lesquelles il faudra se constituer un deck appelé « dossier » pour rester dans le ton. Mais ce n’est pas qu’un simple habillage et le titre offre des combats tactiques originaux se déroulant sur une grille de dix-huit cases divisée en deux camps, ce qui donne à l’ensemble un petit air de tactical

Mega Man 5 (NES, 4,99 €)MEGA MAN 5 (WII U)
(NES, 4 décembre 92 au Japon, 18 novembre 93 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 24/07/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mega-Man-5-756335.html

Disponible depuis plus d’un an sur 3DS, ce cinquième volet des aventures du robot bleu poursuit donc la série qui s’était interrompu avec son controversé prédécesseur arrivé en catimini au mois de juin 2013 sur le service ; on ne l’avait d’ailleurs signalé qu’en septembre. Et Mega Man 5 offre une aventure de qualité sans égaler les populaires épisodes 2 et 3. Même si la formule commence à s’essouffler – d’où l’arrivée de Mega Man X l’année suivante – cet épisode est nettement plus accessible que d’habitude, ce qui séduira les profanes qui n’ont jamais osé s’essayer à la série de Capcom. Et les fans de la première heure apprécieront certains grands moments comme le stage en jetski, ou bien le niveau où la gravité s’inverse fréquemment.

Mega Man 6 (NES, 4,99 €)MEGA MAN 6 (WII U)
(NES, 5 octobre 1993 au Japon, mars 1994 aux États-Unis)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 24/07/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mega-Man-6-766726.html

Lui aussi sorti l’année dernière sur 3DS, un petit mois après son prédécesseur, cet ultime épisode de la NES était jusqu’alors inédit en Europe. Pour ce chant du cygne sur console 8-bit, Capcom, qui devait commencer à être à cours d’idée, avait lancé un concours et ce sont donc les joueurs qui ont designé les robots. La recette est cela dit inchangée mais toujours aussi efficace. Les seules nouveautés résident dans la présence de quelques chemins alternatifs, mais plus particulièrement dans la Forteresse de Wily, et aussi dans celle de deux armures permettant de fusionner avec le chien Rush : Jet pour planer et Power pour des attaques chargées.

Pop’n TwinBee Rainbow Bell Adventures (Super Nintendo, 7,99 €)POP’N TWINBEE RAINBOW BELL ADVENTURES (WII U)
(Super Nintendo, 07/01/1994 au Japon, 1994 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 31/07/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Pop’n TwinBee Rainbow Bell Adventures]

Bien qu’il s’agisse de la suite directe de Pop’n TwinBee chroniqué plus haut, cet épisode marque un changement radical dans le gameplay puisqu’il s’agit d’un jeu de plateformes – le genre le plus en vogue à l’époque, en particulier dans le registre kawaii pas toujours populaire auprès des fans de shoot ’em up. On retrouve cela dit des éléments de la série comme les cloches qui font office de bonus, même si elles sont cette fois délivrées par les ennemis plutôt que les nuages, ainsi que les coups de poing et la possibilité de planer – à défaut de voler. C’est d’ailleurs le temps de charge de ces deux actions, en plus de leurs armes, qui différencient les trois protagonistes – le vert GwinBee se joignant à TwinBee et WinBee. Le jeu n’étant une nouvelle fois pas sorti aux États-Unis, cette version PAL présente quelques différences avec l’original puisque l’aventure y est strictement linéaire et n’a qu’une seule fin à offrir. En revanche, le fait qu’elle utilise des mots de passe plutôt qu’une pile de sauvegarde n’aura pas d’importance sur Wii U

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’août pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/54829/en-juillet-console-virtuelle/