Oricium, Uridium porté sur Oric !

Oricium (Oric)

Si le simple fait qu’Oricium soit l’un des très rares homebrew développés sur machines Oric suffit à le rendre digne d’intérêt, le nouveau jeu de José María Enguita, alias « Chema », est en plus une sacrée prouesse technique. Déjà en 1986, Andrew Braybrook avait réussi l’exploit, avec son shoot ’em up Uridium, de simuler un scrolling en parallaxe sur Commodore 64 puisque le joueur y survolait des cuirassés suivant un scrolling libre, les étoiles demeurant elles fixes à l’arrière-plan. Une astuce similaire a donc été employée sur le nettement moins puissant Oric, qui se voit également doté de son tout premier jeu en synchronisation verticale ! Les graphismes monochromes font certes « speccy », mais l’original n’était pas très coloré non plus… Le gameplay, lui, se permet davantage de libertés avec le classique de Graftgold et les cuirassés sont ainsi générés aléatoirement, ce qui permet d’obtenir la bagatelle de 42 niveaux. Dans la vidéo ci-dessous, le joueur ne survit pas assez longtemps pour que l’on voie si l’on doit toujours poser son vaisseau, mais on constate quelques clins d’œil à la culture des années 80, comme la chanson Tainted Love en guise de générique. Téléchargeable sur le site de Defence Force Games, la ROM fonctionne sur les modèles et les émulateurs listés en bas de page.

Source : RGC (Godzil avait présenté le jeu à l’AC 2014)

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/56035/oricium-uridium-porte-oric/