En août sur Console Virtuelle

NES30

Comme d’habitude depuis juin, j’ai choisi un accessoire rigolo pour illustrer ce bilan mensuel – en l’occurrence la NES30, une manette sans fil compatible Windows, Mac OS X, iOS, Android et Wii. Celle-ci reprend le look d’un pad NES (existe aussi en version Famicom !) mais ajoute deux boutons de face et deux sur la tranche, et peut être mise à jour via son port USB. On vous présente certes cet accessoire de 8Bitdo tardivement, mais le bon côté est qu’il est de nouveau en stock chez les revendeurs ! Sinon, pour en revenir à la Console Virtuelle, il est clair que le service a été pas mal requinqué ces derniers temps, avec un grand nombre de sorties parmi lesquelles des titres assez inattendus. Et ce n’est pas fini, car on nous annonce pour bientôt Cybernator ou Onimusha Tactics ! En attendant, la fournée Mega Man débutée le mois dernier suit son cours et privilégie, comme prévu, la 3DS qui accueille les épisodes II à V sur Game Boy (3,99 € chacun), en plus d’Xtreme Sports (4,99 €) sur Game Boy Color. La Wii U doit, elle, se contenter du médiocre Mega Man Battle Chip Challenge, mais compense largement avec l’arrivée, également sur Game Boy Advance, des excellents Fire Emblem et Mario Golf: Advance Tour (6,99 € pièce). Et en plus, elle a droit à une poignée de titres NES très recommandables comme Mach Rider (3,99 €), Adventures of Lolo et Double Dragon II: The Revenge (4,99 €). Enfin, pour être complet, rappelons la sortie ce mois-ci de Rabi Laby 3 (4,99 €) sur 3DS.


Mega Man Battle Chip Challenge (Game Boy Advance, 6,99 €)MEGA MAN BATTLE CHIP CHALLENGE (WII U)
(Game Boy Advance, 08/08/2003 au Japon, 19/03/2004 en Europe)
Catégorie : action-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 07/08/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Mega Man Battle Chip Challenge]

Également sorti sur Wonderswan Color, ce titre a la particularité cocasse d’être le spin-off de Mega Man Battle Network proposé deux semaines auparavant, lui même dérivé de la série Mega Man ! Cet épisode en reprend l’univers de mondes virtuels, et s’inspire encore plus de Pokémon en reposant sur un tournoi entre humains par l’intermédiaire de leurs avatars, les « NetNavis ». Mais c’est plutôt le jeu de cartes qui semble avoir influencé Inti Creates – le studio des Mega Man Zero et ZX particulièrement actif ces temps-ci – puisque l’on n’aura cette fois pas d’influence sur le déroulement des affrontements, une fois son deck établi à l’aide des Battle Chips collectés en dehors des combats, même si cette phase n’est pas non plus axée sur l’exploration… Il faut donc faire preuve de stratégie mais l’ensemble repose beaucoup sur la chance, et on ne s’étonnera pas qu’à l’époque la presse ait descendu ce titre en flammes, le jugeant même comme l’un des pires de la licence – seule la musique ayant su convaincre.

 Mach Rider (NES, 3,99 €)MACH RIDER (WII U)
(NES, 18 octobre 1985 aux États-Unis, 15 mars 1987 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 07/08/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Mach-Rider-277908.html

Disponible depuis quelques mois sur l’eShop américain, ainsi que sur nos 3DS depuis juin, ce titre quelque peu oublié était en fait un jeu de lancement aux États-Unis. Sorti quelques mois après Hang-On ainsi que le troisième film de la série Mad Max, il offre des courses en fausse 3D mais y incorpore l’utilisation d’armes, des changements de météo, pas moins de quatre rapports de vitesse et même un rétroviseur ! De plus, il bénéficie d’un éditeur de niveaux à l’instar d’un autre jeu de lancement, ExciteBike. Il est du coup dommage que le titre soit si difficile – hormis dans l’ennuyeux mode Solo sans le moindre ennemi – car c’est une vraie curiosité, et plutôt bien fichue techniquement pour l’époque. Et aujourd’hui, on a du mal à imaginer Nintendo sortir un jeu dans un univers post-apocalyptique, surtout que le titre Mach Rider reprend le nom d’une voiture télécommandée de 1972 dont le constructeur avait acheté la licence à Hasbro !

Mega Man II (Game Boy, 3,99 €)MEGA MAN II (3DS)
(Game Boy, 20 décembre 1991 au Japon, 1992 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 07/08/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-2-910049.html

À ne pas confondre avec le mythique Mega Man 2 sur NES, il s’agit du second volet de la série développée en parallèle sur Game Boyen général différenciée par l’utilisation de chiffres romains, et dont le premier épisode est arrivé sur Console Virtuelle en septembre 2011 ! Il combine lui aussi des stages de deux épisodes de la série – ici les meilleurs, le 2 et le 3 – mais Capcom a cette fois fait appel au studio Biox, pour la première et la dernière fois ! En effet, l’ensemble donne l’impression de sortir d’une dimension parallèle où le level design a été simplifié à l’extrême, où les proportions des personnages ne sont pas les mêmes, où le ramassage d’un bonus ne fait plus le même bruit et ne déclenche pas une courte pause… Et surtout, les développeurs ont osé changer les musiques, même si le thème final est lui, plutôt réussi, mais c’est bien le seul. Et il sera plutôt facile à découvrir étant donnée la facilité du jeu…

Xtreme Sports (Game Boy Color, 4,99 €)XTREME SPORTS (3DS)
(Game Boy Color, 28 juin 2000 aux États-Unis)
Catégorie : sport multi-épreuves
Joueurs : 1
Éditeur : WayForward
Date de sortie VC : 07/08/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Xtreme-Sports-909494.html

Déjà évoqué rapidement ici à sa sortie, ce titre inédit en Europe est le tout premier jeu Game Boy Color du studio WayForward, une commande qui leur permettra d’offrir Shantae sur la même console. En effet, ce titre multi-épreuve accompagnait aux États-Unis la sortie du jeu du même nom édité là-bas par Infogrames sur Dreamcast, mais connu en tant que Sega Extreme Sports en Europe et au Japon. Il n’a toutefois pas grand chose à voir tant par son design plus cartoon que par son contenu, et ceux qui espèrent entendre des musiques du label Ninja Tunes seront déçus… Les cinq sports proposés (streetluge, skate, roller, surf et skyboard) sont également différents, variés, amusants mais assez difficiles, et un passage par le mode Practice est conseillé. Ils sont de plus réunis sous la forme d’un RPG light à la Mario Tennis, avec des déplacements sur l’île hélas laborieux entre les épreuves. Celles-ci étant purement solo, il faut battre le score de vos rivaux sachant que le temps n’est pas l’unique facteur pris en compte.

Mega Man III (Game Boy, 3,99 €)MEGA MAN III (3DS)
(Game Boy, 11 décembre 1992 au Japon, 1993 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 14/08/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-3-910789.html

À ne pas confondre lui non plus avec l’épisode NES ni avec un titre aussi obscur qu’horrible sur PC, Mega Man III combine logiquement des éléments des épisodes 3 et 4 de la série principale, et marque un énorme progrès par rapport à son triste prédécesseur. Le travail a de nouveau été confié au studio Minakuchi Engineering, qui avait développé le premier volet et en reprend d’ailleurs la formule mais avec davantage de contenu. Et non seulement le résultat fait honneur aux originaux, mais il se permet le luxe d’améliorer certains décors ou de corriger certains petits défauts – le laser de Gemini Man ne ralentit plus toute l’action, par exemple. La deuxième série de stages, tirée du controversé quatrième volet, supplante même son modèle et de manière générale, la difficulté a été mieux dosée, dans un sens ou dans l’autre. Les seuls reproches que l’on peut faire concerneraient les quelques nouvelles pistes musicales, oubliables, et l’étroitesse du level design inhérente à la Game Boy, qui rend certains passages plus difficiles à négocier.

Adventures of Lolo (NES, 4,99 €)ADVENTURES OF LOLO (WII U)
(NES, 20 avril 1989 aux États-Unis, 21 février 1991 en Europe)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 21/08/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Adventures-of-Lolo-276082.html

On doit cette cartouche à HAL Laboratory, une société dont l’ancien président est actuellement à la tête de Nintendo, et avant tout connue pour les Kirby – dans laquelle Lolo (et Lala) ont fait quelques apparitions. Éditée par la filiale américaine du studio, elle est en réalité basée sur la série Eggerland débutée sur MSX en 1985 et poursuivie sur Famicom. Il s’agit donc plus ou moins d’un best of des cinq premiers jeux et n’est pas sorti au Japon, contrairement à ses suites qui ont là-bas, en conséquence, une numérotation décalée… et des niveaux plus difficiles ! Mais la version occidentale n’est pas si simple ; le but de chaque tableau est d’activer tous les cœurs pour faire apparaître un coffre. Or Lolo n’est pas très résistant et peut simplement pousser des obstacles pour piéger les ennemis, ou les attaquer avec une arme très limitée mais qui peut les transformer temporairement en œuf, façon Bubble Bobble. Succès critique et public inattendu à l’époque, le titre reste très accrocheur aujourd’hui malgré une réalisation assez terne.

Double Dragon II: The Revenge (NES, 4,99 €)DOUBLE DRAGON II: THE REVENGE (WII U)
(NES, 23 décembre 1989 au Japon)
Catégorie : beat ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : Arc System Works
Date de sortie VC : 21/08/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Double-Dragon-II-The-Revenge.html

Déjà recommandée à son arrivée sur la Console Virtuelle de la 3DS en mai, cette suite est encore plus conviviale sur console de salon ! Sortie en Europe avant le premier Double Dragon sur NES du fait d’une exclusivité temporaire sur Master System, elle rend ce dernier caduc car elle dispose donc d’un mode deux joueurs. En revanche, elle se démarque de l’original en arcade en reprenant la maniabilité de Renegade, puisque la fonction des boutons dépend de l’orientation du joueur, et en axant davantage son gameplay sur la plateforme pour compenser le manque d’ennemis à l’écran. Offrant aussi plus de niveaux, ce portage produit par notre membre d’honneur Yoshihisa Kishimoto lui-même est l’un des tous meilleurs beat ’em up de la console, grâce à la présence d’un coprocesseur dans la cartouche qui booste les capacités de la 8-bit.

Fire Emblem (Game Boy Advance, 6,99 €)FIRE EMBLEM (WII U)
(Game Boy Advance, 25/04/2003 au Japon, 16/07/2004 en Europe)
Catégorie : tactical-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 21/08/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Fire-Emblem-266738.html

Premier épisode de la série à faire l’objet d’une localisation en Occident, il est connu sous le nom de Fire Emblem: Rekka no Ken (« l’épée de feu ») au Japon. C’est le septième jeu d’une saga débutée en 1990 sur Famicom, et développée par Intelligent Systems comme les Advance Wars, eux aussi découverts chez nous sur Game Boy Advance. Elle suit pourtant une philosophie très différente, orientée vers le RPG et mettant ainsi l’accent sur la narration et l’évolution des personnages. Il y a donc une part de hasard dans les combats même si chaque type d’unité est forte contre l’une et faible contre l’autre, suivant un système « pierre-feuille-ciseaux » repris des Shining Force depuis le quatrième volet en 1996. La stratégie devra donc être bien planifiée d’autant que les armes ont des utilisations limitées et que les boutiques se trouvent sur le champ de bataille où l’on pourra aussi recruter des alliés ! Mais ce sont surtout les morts permanentes qui rendent la série peu accessible aux néophytes, même si le point de récupération de la Wii U devrait éviter quelques tragédies. Pourtant très populaire déjà à l’époque, le jeu est même resté le mieux noté de la série jusqu’à l’arrivée du dernier volet en date, dix ans plus tard sur 3DS.

Mega Man IV (Game Boy, 3,99 €)MEGA MAN IV (3DS)
(Game Boy, 29 octobre 1993 au Japon, 1993 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 21/08/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-4-911725.html

Une nouvelle fois développé par Minakuchi Engineering, qui maîtrisait alors la Game Boy, le jeu prend logiquement son inspiration dans les épisodes 4 et 5 de la NES mais, cette fois, il a su prendre quelques libertés bienvenues. Si l’on retrouve, comme dans le déjà très bon précédent volet, deux séries de quatre stages, il est le premier à incorporer une boutique que l’on retrouvera d’ailleurs dans des épisodes canoniques par la suite, mais aussi des boss intermédiaires entre les séries de stages, et enfin des petites animations bien utiles pour comprendre l’utilité de chaque arme ! D’autre part, là où les niveaux de Mega Man III avaient été enrichis voire améliorés par rapport à leur modèles, ils ont ici été parfois repensés de manière drastique mais pertinente, avec l’ajout de chemins alternatifs et de lettres à dénicher pour débloquer Beat et le niveau final du jeu. Un peu plus accessible que son prédécesseur, il est surtout encore meilleur !

Mario Golf: Advance Tour (Game Boy Advance, 6,99 €)MARIO GOLF: ADVANCE TOUR (WII U)
(Game Boy Advance, 22/04/2004 au Japon, 17/09/2004 en Europe)
Catégorie : golf
Joueurs : 1-4
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 28/08/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-Golf-Advance-Tour.html

À la manière de l’épisode Game Boy Color paru sur 3DS en mai, ce titre se montre complémentaire de celui sorti sur console de salon, même si aux États-Unis et au Japon, le volet GameCube est arrivé près d’un an plus tôt. Toujours développée par Camelot, cette mouture portable en reprend le gameplay mais retranscrit les parcours en mode 7. Moins conviviale, même s’il est possible de jouer à quatre en se passant la console ou la mablette sur Wii U, elle compense comme d’habitude avec un mode solo bien plus riche et inspiré du RPG. La mention de la jaquette « un jeu de rôle sur le golf » est toutefois abusive, mais l’importance non négligeable des matches en double dans ce mode oblige le joueur à non seulement bien choisir les stats de son avatar à améliorer, mais aussi celles de son partenaire. La connectivité avec la version GameCube est ici bien sûr absente, mais le titre demeure une référence en la matière.

Mega Man V (Game Boy, 3,99 €)MEGA MAN V (3DS)
(Game Boy, 22 juillet 1994 au Japon, 1994 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 28/08/2014
Prix : 3,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-5-913332.html

Dans la lignée de l’excellent épisode précédent, cet ultime volet des aventures du robot bleu sur Game Boy est peut-être encore meilleur, d’autant qu’il chamboule encore davantage la formule de la saga. Si le titre est toujours structuré en deux séries de quatre niveaux, tout y est cette fois inédit, aussi bien les boss – ici neuf Stardroïdes associés aux planètes du système solaire – que les pouvoirs associés. C’est même le seul épisode classique dans lequel Wily n’est pas le boss final ! Et ce n’est pas tout, car même l’arme de base de Mega Man a été changée pour un poing détachable que l’on retrouvera dans Mega Man 7 l’année suivante sur Super Nintendo ! Et en plus de Rush, un nouveau compagnon vient s’ajouter à la liste même si le chat Tango n’a pas fait beaucoup d’autres apparitions par la suite. Toutefois, cet épisode est un peu plus facile et l’absence de l’effet best of des volets précédents le rendra un peu plus inégal pour certains.

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de septembre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/56374/en-aout-console-virtuelle/