En septembre sur Console Virtuelle

Homework FirstCe mois-ci, j’illustre ce bilan non pas avec un nouvel accessoire mais avec une étonnante relique du passé signalée par Kotaku. Le Homework Firsttes devoirs d’abord ! ») est en effet un ancêtre cocasse du verrouillage parental pour NES, qui ravira sans doute les détracteurs du dématérialisé par son approche purement mécanique ! Mais on ne saura jamais si cela a empêché des enfants de s’adonner à d’excellents jeux comme Castlevania III: Dracula’s Curse, Gargoyle’s Quest II: The Demon Darkness ou Life Force (4,99 € pièce), arrivés ce mois-ci sur la Console Virtuelle de la Wii U aux côtés des curiosités Super Mario Ball (Game Boy Advance, 6,99 €) et Nobunaga’s Ambition (Super NES, 7,99 €), un jeu de stratégie historique dont on aura l’occasion de reparler très bientôt sur le Mag… Quant à la 3DS, elle poursuit sur sa lancée du mois dernier avec deux autres aventures du robot bleu, Mega Man Xtreme 1 et 2 sur Game Boy Color, mais aussi Game & Watch Gallery 3 sur la même console et une version spéciale de Donkey Kong sur NES, tous à 4,99 €. Côté néorétro, citons le jeu de plateformes/réflexion Teslagrad (14,99 €) sur console de salon et le dungeon-RPG The Keep (9,99 €) sur portable. Comme ça, pas de jaloux !


Castlevania III: Dracula’s Curse (NES, 4,99 €)CASTLEVANIA III: DRACULA’S CURSE (WII U)
(NES, 22 décembre 1989 au Japon, 10 décembre 1992 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 04/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Castlevania-III-Dracula-s-Curse.html

Disponible depuis avril sur 3DS, le meilleur épisode de la série sur NES arrive à son tour sur console de salon. Sorti hélas très tard en Europe, le jeu est probablement plus réputé aux États-Unis où il est régulièrement classé parmi les tous meilleurs jeux de la 8-bit. Comme nous l’avons expliqué dans un récent podcast, cette prequel met en scène Trevor, le grand-père de Simon Belmont, mais aussi d’autres personnages jouables une fois vaincus ou sauvés, dont le fameux Alucard qui fait ici sa première apparition dans la série. La structure décriée de Simon’s Quest est par ailleurs abandonnée pour un système qui perdurera jusqu’au tournant « Metroidvania » de Symphony of the Night : des niveaux linéaires mais offrant des embranchements de difficulté variable. Mais surtout, cet épisode marque un immense progrès par rapport à ses deux prédécesseurs : on peut enfin contrôler la trajectoire des sauts !

Gargoyle's Quest II: The Demon Darkness (NES, 4,99 €)GARGOYLE’S QUEST II: THE DEMON DARKNESS (WII U)
(NES, 17 juillet 1992 au Japon, 17 juin 1993 en Europe)
Catégorie : action/plateformes/RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 04/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : [Gargoyle’s Quest II: The Demon Darkness]

À la fois suite et prequel du jeu Game Boy disponible depuis août 2011 sur le service, ce second spin-off de Ghosts ‘N Goblins était très attendu depuis sa réédition au Japon en début d’année. S’il est d’abord sorti sur NES, ce qui avait l’avantage de rappeler que FirebrandRed Arremer » au Japon) est rouge et non pas vert comme sur la jaquette occidentale de son prédécesseur, il a néanmoins été porté sur portable l’année suivante avec deux nouveaux niveaux, mais cette version n’a hélas jamais quitté le Japon – d’où une traduction amateur parue l’année dernière. Réalisation plus colorée mise à part, cette prequel demeure très proche de l’original en terme de gameplay, alternant toujours les phases de plateformes/action nécessitant une grande maîtrise du vol géostationnaire, et des phases de RPG vues du dessus. Si ces dernières se montrent moins laborieuses avec moins de combats aléatoires, la difficulté est globalement plus élevée et l’aventure plus longue ; le point de récupération sera donc toujours le bienvenu !

Mega Man Xtreme (Game Boy Color, 4,99 €)MEGA MAN XTREME (3DS)
(Game Boy Color, 20/10/2000 au Japon, 24/08/2001 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 04/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-Xtreme.html

Alors que les Mega Man de la Game Boy ressortis le mois dernier combinaient deux épisodes successifs de la NES, les épisodes Xtreme appliquent ce principe aux Mega Man X. Hélas, hormis la couleur, la Game Boy Color n’apporte pas la puissance nécessaire à émuler Mega Man X et sa suite, d’autant que la cartouche de X2 était justement dotée d’un coprocesseur pour pallier aux ralentissements de son prédécesseur sur Super Nintendo ! Et contrairement aux derniers volets Game Boy, qui recyclaient plus intelligemment les jeux originaux et y apportaient une touche personnelle, le level design n’a ici pas été suffisamment repensé pour le support et les quelques ajouts (ennemis, cinématiques) sont plutôt oubliables. Pire : le gameplay souffre du manque de boutons avec le dash relégué au bouton Start – ce qui est d’autant plus problématique qu’on ne peut pas personnaliser ses contrôles sur 3DS. Sans être mauvais, cet épisode a surtout l’inconvénient d’être inutile quand on peut rejouer aux deux jeux originaux…

Super Mario Ball (Game Boy Advance, 6,99 €)SUPER MARIO BALL (WII U)
(Game Boy Advance, 26/08/2004 au Japon, 26/11/2004 en Europe)
Catégorie : flipper
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 11/09/2014
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Super-Mario-Ball-267376.html

Sonic et Kirby ayant eux-mêmes fait l’objet de jeux de flipper, il était logique que le plus versatile des héros de jeux vidéo s’y mette aussi. Le résultat est toutefois inégal et a d’ailleurs pas mal divisé à l’époque, alors que la cartouche était en plus vendue au prix fort. Le jeu brille surtout par ses graphismes précalculés et son gameplay ambitieux pour le genre, emprunté à Super Mario 64. En effet, le plombier doit parcourir de nombreuses tables pour débloquer les étoiles qui s’y cachent, afin d’obtenir le quota nécessaire à l’ouverture de différentes portes. Mais la nature aléatoire du flipper peut rendre l’aventure frustrante, avec un Mario qui peine parfois à atteindre le bon endroit, ou qui quitte involontairement l’écran, réinitialisant en passant tout ce qui a été fait pour débloquer l’étoile… Néanmoins, le studio anglais Fuse Games, déjà spécialisé dans le genre et qui sera d’ailleurs rebaptisé Silverball Studios en 2009, saura en tirer les leçons pour signer un Metroid Prime Pinball bien plus convaincant l’année suivante sur DS.

Mega Man Xtreme 2 (Game Boy Color, 4,99 €)MEGA MAN XTREME 2 (3DS)
(Game Boy Color, 19/07/2001 au Japon, 08/02/2002 en Europe)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 11/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mega-Man-Xtreme-2.html

À la manière des épisodes Game Boy qui se bonifient à chaque nouvelle aventure, ce second volet en couleurs marque un énorme progrès par rapport au jeu précédent. Non seulement il reprend cette fois des éléments des trois premiers Mega Man X, avec un clin d’œil au quatrième volet également, mais il permet d’incarner Mega Man et Zero en alternance, et de passer même parfois de l’un à l’autre en cours de niveau – ou à tout moment en mode Extreme. Certes, il faudra refaire les stages avec les deux personnages pour finir le jeu, mais leur gameplay diffère suffisamment pour rendre la chose intéressante. Les temps de chargement (!) du premier épisode ont aussi été supprimés et les contrôles affinés, même si certains éléments manquent de clarté, comme le système d’âmes ADN à collectionner ou les mouvements spéciaux de Zero.

Life Force (NES, 4,99 €)LIFE FORCE (WII U)
(NES, 25 septembre 1987 au Japon, 22 novembre 1989 en Europe)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2
Éditeur : Konami
Date de sortie VC : 18/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/Jeux/NES/Life-Force-843430.html

Sans rapport avec le film de science-fiction éponyme de 1985, devenu culte pour la présence de Mathilda May mais l’absence de ses vêtements, il s’agit du shoot ’em up dont la réédition sur 3DS en décembre marquait sa première apparition sur Console Virtuelle européenne, bien qu’ils soit sorti en Europe sous le titre Life Force Salamander. Au départ, Salamander est un spin-off de Gradius intégrant un système de power-up simplifié, des niveaux alternant scrolling horizontal et vertical, et un mode deux joueurs. Cette adaptation NES porte le nom de la version américaine du jeu, mais qui est aussi celui d’une réédition japonaise dont elle reprend certains éléments – dont une jauge de power-up plus proche de Gradius – même si les graphismes sont plutôt basés sur le Salamander original. Sur une console 8-bit pas forcément réputée pour ses shoot ’em up, le titre de Konami est sans doute l’un des meilleurs représentants du genre, en grande partie grâce à son mode coopération mais aussi parce qu’il est plus abordable que Gradius.

Donkey Kong: Original Edition (NES, 4,99 €)DONKEY KONG: ORIGINAL EDITION (3DS)
(NES, 15 juillet 1983 au Japon, 18 octobre 1985 aux États-Unis)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 18/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : [Donkey Kong: Original Edition]

Si les aventures de Donkey Kong ne manquent pas sur le service, c’est en réalité la toute première fois que cette version du classique est accessible à tous sur Console Virtuelle ! En effet, si l’URL de la page du jeu indique « Arcade » au lieu de NES, le jeu n’inaugure pas sur 3DS une rubrique Console Virtuelle Arcade comme celle qui existait sur Wii, puisqu’il s’agit bien d’une version modifiée du portage 8-bit de 1983. Jusqu’à présent, celle-ci n’était disponible que dans la mémoire interne d’un modèle bien spécifique de la Wii, l’édition rouge « 25ème anniversaire de Super Mario Bros. » sortie fin 2010 en Europe – d’où le copyright « 1983-2010 » à l’écran-titre. Ainsi, bien que reprenant le moteur et les assets du portage NES original, par ailleurs déjà disponible sur le service depuis novembre dernier, cette réédition réintègre le fameux niveau de l’usine, supprimé à l’époque de la cartouche pour des raisons de mémoire.

Nobunaga's Ambition (Super NES, 7,99 €)NOBUNAGA’S AMBITION (WII U)
(Super NES, 05/08/93 au Japon, déc. 93 aux États-Unis)
Catégorie : stratégie
Joueurs : 1-8
Éditeur : Tecmo Koei
Date de sortie VC : 25/09/2014
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Nobunaga’s Ambition]

À l’instar de Romance of the Three Kingdoms IV ou d’Uncharted Waters, il s’agit d’un des nombreux jeux de stratégie dont Koei a toujours été le spécialiste mais qui ne sont hélas jamais sortis en Europe. Se déroulant durant la fameuse période Sengoku du 16ème siècle, dans un Japon alors déchiré par de nombreuses batailles entre clans visant à unifier le pays, il s’agit du second épisode d’une très longue série mais le premier à être arrivé en Occident. Publié initialement en 1986 sur PC-88, il porte au Japon le sous-titre Zenkokuban pour indiquer qu’il couvre cette fois les cinquante provinces du pays, en plus d’offrir une meilleure réalisation que l’original de 1983. Il propose également quatre scénarios correspondant à différentes périodes, qui ne vous demanderont pas que de mener des combats au tour par tour, mais aussi de gérer votre économie, le bien-être des paysans, etc. Moins riche et donc plus accessible que les épisodes suivants ou d’autres jeux de stratégie de Koei, il demandera toutefois un peu de patience d’autant que l’interface, revue par rapport à la version NES, fait le choix discutable de représenter certaines options par des icônes plus jolies mais moins parlantes que des mots !

Game & Watch Gallery 3 (Game Boy Color, 4,99 €)GAME & WATCH GALLERY 3 (3DS)
(Game Boy Color, 17 avril 1999 au Japon, février 2000 en Europe)
Catégorie : Game & Watch
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 25/09/2014
Prix : 4,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Game-Watch-Gallery-3.html

Les amateurs de Game & Watch ont dû trouver le temps sacrément long, dans la mesure où le volet précédent de cette série de compilations de jeux électroniques réédités sur Game Boy était arrivé sur le service en mai 2012 ! Il contient une nouvelle fois cinq titres disponibles en version classique ou « moderne » : Egg (qui est la version sans licence et bien plus rare du wide screen Mickey Mouse), Turtle BridgeDonkey Kong Jr., ainsi que Greenhouse et Mario Bros., deux multi screen très connus également, le premier vertical et le second horizontal. Ce dernier n’a en fait aucun lien avec le jeu d’arcade qui sortira quelques mois plus tard ; on y trouve d’ailleurs les deux frangins en manutentionnaires dans une usine de boissons. Et ce n’est pas tout, car la cartouche contient en réalité six autres jeux à débloquer même s’ils ne sont disponibles qu’en version classique, fidèles aux originaux : Judge, Flagman, Lion, l’un des deux jeux de la série « Super Color » Spitball Sparky, Donkey Kong 2 ainsi qu’un prototype de Fire !

Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’octobre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/57662/en-septembre-console-virtuelle/