Une sélection de freeware indé pour RadioShack

Computerized Chess de Radio Shack

Dans notre dernière sélection, on craignait que cette rubrique ne se transforme en nécrologie, mais nous nous devions quand même de mentionner que RadioShack a déposé le bilan la semaine dernière, le 5 février pour exact. Créée en 1921 pour répondre aux besoins naissants des radioamateurs, la société se développe peu à peu en chaîne de magasins d’électronique, mais frôle la banqueroute en 1962 quand elle est rachetée par Tandy. Cette dernière, fondée en 1919 et spécialisée dans le cuir (!), élargit donc radicalement son horizon qui la mènera, en 1977, à sortir l’un des tout premiers micro-ordinateurs grand public aux côtés de l’Apple ][ et du Commodore PET, le TRS-80. Relativement coûteux comme ses concurrents, il sera suivi par le fameux TRS-80 Color Computer dit « CoCo », plus abordable et conçu pour être connecté à un téléviseur. Ensuite, au milieu des années 1980, Tandy lancera une gamme de micro-ordinateurs compatibles PC baptisée Tandy 1000. Ainsi, au début des années 1990, le groupe est non seulement le plus gros fabricant d’ordinateurs au monde, mais sa filiale RadioShack est également la chaîne de boutiques d’électronique numéro un ! Hélas, avec la mutation du marché et son orientation vers la téléphonie mobile, le groupe rebaptisé RadioShack Corporation en 2000 commence à connaître de grandes difficultés, jusqu’à la faillite. On se consolera donc avec une sélection de jaquettes bien kitsch de leurs produits, relayée par Vintage Computing & Gaming


Pour commencer, rappelons que nous avons récemment signalé le freeware Drancia sur mobiles, la dernière création du talentueux duo Skipmore/Urara-Works (Fairune).


On commence avec un énième point & click dans la grande tradition de LucasArts, et cette fois d’autant plus que le sprite de l’héroïne éponyme de Faye King: Jungle Jeopardy est aussi celui de Sophia Hapgood dans Indiana Jones and the Fate of Atlantis ! Mais comme il s’agit d’un jeu à télécharger gratuitement à cette adresse, on n’en tiendra pas trop rigueur à Two Tales.

Source : Indie Retro News


 

Le titre suivant devrait également rappeler des souvenirs, mais cette fois à nos plus anciens et fidèles lecteurs. En effet, cela m’a bien amusé quand il y a quelques jours, plusieurs sites présentaient Angel Land comme une nouveauté, alors que ce demake façon 16-bit de Bayonetta avait été créé pour le premier avril… 2010 ! Toutefois, il semble qu’à l’époque, Platinum Games s’était contenté de mettre en ligne la vidéo ci-dessus, alors que le titre est désormais jouable de votre navigateur à cette adresse. Ne croyez pas, hélas, qu’il ait été étoffé pour autant ; au contraire, Cereza (#spoiler) ne peut plus se déplacer et peut uniquement sauter et tirer pour éliminer les vagues d’ennemis, et ces derniers ne la récompensent plus en auréoles. Dommage…


Troll Song (Dave « CaptainD » Seaman)

Troll Song (Dave « CaptainD » Seaman)

On vous faisait part il y a quelques semaines des avancées de Troll Song, un point & click aux protagonistes inhabituels, et offrant par conséquent un panel d’actions original. Le premier chapitre de cette aventure signée Dave « CaptainD » Seaman, intitulé « Completely Stoned », est enfin prêt. Il se télécharge pour Windows via Game Jolt, sachant qu’une version Linux est prévue.

Source : Indie Retro News


A Landlord's Dream (LostTrainDude & Kastchey)

A Landlord’s Dream (LostTrainDude & Kastchey)

On reste dans le point & click et même chez Adventure Game Studio, puisque A Landlord’s Dream a participé à l’édition de janvier de la compétition mensuelle de la communauté. Le jeu développé par LostTrainDude et Kastchey, avec l’aide de l’inévitable CaptainD, se déroule dans un univers de science-fiction qui ne devrait pas déplaire aux fans de Beneath a Steel Sky. Découvrez-le plus en détail sur les forums dédiés, ou téléchargez-le directement à cette adresse.

Source : Indie Retro News


Realityland Dizzy (Wayne O’Donnell)

Realityland Dizzy (Wayne O’Donnell)

On quitte enfin les point & click pour un autre genre récurrent de cette rubrique néanmoins, les clones de Dizzy. Et ce sont carrément deux aventures de l’œuf sur pattes que nous vous proposons cette fois, toutes deux créées avec le moteur DizzyAGE. Néanmoins, seul Realityland Dizzy, le premier titre du genre signé Wayne O’Donnell, arbore une réalisation façon ZX Spectrum, tandis que Steve « Grandad » Rennie (Another Treasure Island Dizzy, Dizzy’s Challenge) a logiquement opté pour un look plus coloré dans Dizzy Wants Flowers.

Sources : Indie Retro News (Dizzy Wants Flowers, Realityland Dizzy)


Krzysztof Jankowski poursuit sur sa lancée après Bit Wars, d’autant que l’hommage à Advance Wars est encore plus flagrant dans Tanks of Freedom, malgré le choix d’une vue isométrique. Le gameplay se limite toujours aux trois mêmes unités (infanterie, tank, hélicoptère), mais le titre bénéficie cette fois d’un véritable map design. Créé à l’origine dans le cadre d’une game jam, le jeu de P1X Games a été pas mal étoffé depuis même s’il reste encore des éléments à intégrer comme… l’intelligence artificielle des ennemis ! On peut toutefois déjà récupérer la bêta actuelle pour Windows, Mac OS X, Linux mais aussi Android et BlackBerry à partir de la page officielle.

Source : Indie Retro News


Du coup, cela fait étonnamment longtemps que l’on n’a pas évoqué de jeu de plateformes masocore dans cette rubrique, et Nobody Said It Was Easy viendra sans doute combler le manque chez les amateurs de sensations fortes et de graphismes minimalistes. Une version antérieure du jeu de Joseph Rothenberg peut se jouer directement de votre navigateur à cette adresse, mais la version définitive se récupère tout aussi gratuitement sur iTunes.

Source : IndieGames

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/65115/une-selection-de-freeware-inde-pour-radioshack/