Une sélection de freeware indé pour Hillary Clinton

Crédits : Ralph Alswang (William J. Clinton Library via Tiny Cartridge)

Crédits : Ralph Alswang (William J. Clinton Library via Tiny Cartridge)

Après Mortal Kombat, on change radicalement de sujet mais pas forcément d’époque avec cette photographie prise le 6 avril 1993 par Ralph Alswang à bord du vol Austin-Washington, et exhumée par la William J. Clinton Library. On y voit celle qui est alors la Première dame depuis quelques mois jouer à la Game Boy – ou peut-être simplement se demander ce que les gamins peuvent bien trouver dans cette brique en plastique… En tout cas, l’interrupteur est bien en position on. Secrétaire d’État des États-Unis de 2009 à 2013 après avoir perdu aux primaires du Parti démocrate en 2008, Hillary Diane Rodham Clinton a de nouveau présenté le 12 avril sa candidature en vue de l’élection présidentielle de 2016. Comme quoi, Tetris mène à tout…


Ascend (Rose-English)

Ascend (Rose-English)

On reste dans le monochrome ou presque avec Ascend, un jeu indé développé en seulement quatre semaines. Derrière son atmosphère glauque et sa thématique sérieuse, il s’agit avant tout d’un jeu de plateformes masocore rendu épineux par des sauts à l’amplitude verticale bien plus forte qu’à l’horizontale… Les checkpoints sont plutôt nombreux, mais parfois un peu à l’écart à l’instar des vies supplémentaires. La création de Rose-English (Replikant & Antihelios) présente d’ailleurs deux fins selon qu’il vous en reste au moins une au bout du parcours, ou si vous n’êtes plus que l’ombre de vous-mêmes… Le titre se télécharge sous Windows et Mac OS X contre le montant de votre choix à cette adresse, où l’on peut aussi y jouer directement de son navigateur.

Source : IndieGames


On reste dans le sordide mais avec une atmosphère paradoxalement plus festive, du moins dans l’esprit d’un Lakeview Cabin. On est en effet pas loin du simulateur de slasher avec Party Hard, un jeu dans lequel on doit assassiner ses voisins qui ont eu la mauvaise idée de vous déranger avec leur soirée. Il faudra donc leur tendre des pièges pour simuler l’accident, et prendre soin de danser comme si de rien n’était si la police se pointe. Gros succès de la dernière Global Game Jam, le jeu de Pinokl Games devrait être enrichi pour une sortie cette année sur Steam et mobiles, puis sur consoles. On peut s’adonner au prototype sur le site officiel ou via Kongregate.

Source : Indie Retro News


The Visitor 3 (Nicky Nice)

The Visitor 3 (Nicky Nice)

The Visitor 3 n’est pas le troisième volet très attendu (ou pas) des aventures de Jacquouille, mais celui d’une série de point & click conçus par Nicky Nice. Le pitch est classique puisqu’il s’agit de répondre à l’appel de détresse d’un vaisseau transportant deux prisonniers, mais les protagonistes le sont moins : trois extra-terrestres accompagnés d’un assistant « humain » – ou plutôt une tête dans une jarre flottante… Pour en savoir plus sur cette courte aventure (35 pièces), rendez-vous sur Adventure Game Studio où l’on trouve le lien pour télécharger l’archive.

Source : Indie Retro News


Cucaracha (Brent Eaton)

Cucaracha (Brent Eaton)

On continue avec un protagoniste improbable dans Cucaracha, dans lequel on dirige un cafard comme les hispanophones auront pu le deviner. L’idée n’est pas neuve, mais l’ambiance cartoon du jeu de Brent Eaton n’a rien à voir avec celle de Bad Mojo. Il ne s’agit en plus pas d’un jeu d’aventure, mais d’un roguelike intense dans lequel il faut trouver dans un temps très limité (et non affiché à l’écran) la sortie de chacun des vingt niveaux, tout en dénichant les items bien cachés et en évitant les ennemis bien trop forts pour vous… La difficulté semblant plus adaptée à deux joueurs, mieux vaut s’y adonner en coopération après l’avoir récupéré à cette adresse.

Source : IndieGames


Your Bizarre Eyes (Shilov)

Your Bizarre Eyes (Shilov)

Après le jeu d’aventure The Rats in the Walls, Shilov s’attaque au jeu de plateformes sans pour autant se départir de son style mélancolique et de ses ambitions. Mais comme pour le premier jeu de cette sélection, avant de découvrir l’épilogue probablement déchirant, il faudra parcourir un certain nombre d’écrans fixes truffés de pics acérés… C’est donc surtout une question de maîtrise du timing du double saut et de sang froid, et vous serez ainsi récompensés par l’apparition progressive de couleurs à chaque monde. Ça se joue directement sur Game Jolt.

Source : IndieGames


Heavens Below (Alice Elwin)

Heavens Below (Alice Elwin)

On passe à du plus consistant avec Heavens Below, même si l’exécutable disponible au prix de votre choix à cette adresse correspond à la version 0.2 de ce très joli Metroidvania aquatique. Celui-ci se distingue de la masse grandissante du genre avec un gameplay qui fera toutefois fuir certains, puisque l’on n’a pas le contrôle direct du sous-marin mais de ses propulseurs, façon Lunar Lander. Il faudra donc être délicat dans ses manipulations même si Alice Elwin, pour le compte de Mojiken, semble avoir fait du bon travail sur la physique, relativement intuitive.

Source : Gamekult


Pendek (Cloak and Dagger Games)

Pendek (Cloak and Dagger Games)

Conçu en deux semaines dans le cadre de l’Adventure Jam 2015, Pendek est un court point & click axé sur la survie en pleine jungle, donc très éloigné d’A Date in the Park du même studio Cloak and Dagger Games. Vous pouvez en apprendre plus sur les forums d’Adventure Game Studio, le télécharger via Game Jolt, et pourquoi pas aller voter pour lui à cette adresse !

Source : Indie Retro News


Saber Disk (Kyle Riley)

Saber Disk (Kyle Riley)

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas mentionné de jeu créé lors d’une Ludum Dare… Or Kyle Riley l’a développé durant la 32e édition qui s’est tenue il y a peu sur le thème « une arme non conventionnelle ». En l’occurrence, Saber Disk est un shoot ’em up où l’on lance des disquettes, mais ce n’est pas tant sur le gameplay qu’il fait la différence que sur sa réalisation fluo très années 1980, où l’on dirige un hacker se déplaçant forcément sur un hoverboard, dans le futur lointain de… 1999. La perspective rend les collisions plutôt difficiles à anticiper, mais il est clair que tous ceux qui attendent avec impatience Kung Fury, qui a sans doute influencé le développeur, devrait apprécier le trip téléchargeable ou jouable directement de cette page.

Source : Indie Retro News

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/68479/une-selection-de-freeware-inde-pour-hillary-clinton/