La fin programmée de Hudson ?

Le jeu vidéo japonais est en crise depuis maintenant plusieurs années, ce qui a poussé pas mal d’éditeurs à fusionner : Sega et Sammy, Square avec Enix puis avec Taito, Namco et Bandai, mais aussi Hudson et Konami. Mais non contente de déjà détenir 54% des parts de la société à la guêpe, Konami compte bien se payer le reste, et ainsi l’absorber entièrement à compter de la prochaine année fiscale, le 1er avril 2011. Et c’est pas une blague. Dans les faits, l’actuel directeur de Hudson, Michihiro Ishizuka, devra donc laisser son fauteuil à Kazuhiko Uehara de Konami.
Des restructurations internes sont à prévoir, et on peut même craindre la disparition de la marque, hélas. En revanche, il est peu probable qu’on n’arrête de nous servir du Bomberman, mais ce sera peut-être sous la bannière seule de Konami désormais. Dans tous les cas, c’est une page importante de l’histoire vidéo-ludique qui se tourne, quand on sait l’apport de Hudson sur le monde du jeu, de la création du Basic pour le Famicom Disk à la modélisation 3D des personnages de Nintendo en passant par la création de la mythique PC Engine. Un patrimoine dont on obtient un bon aperçu d’ailleurs dans la biographie de son porte-parole Takahashi Meijin aux éditions Pix’n Love. Non mais sérieux ! Snif, quoi.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/7655/la-fin-programmee-de-hudson/