Une sélection de freeware indé pour Super Mario Bros.

Woodlands: Dinosaur Land (Alex Griendling)

Woodlands: Dinosaur Land (Alex Griendling) – via Tiny Cartridge

Comme je l’avais fait comprendre dans ma dernière sélection, j’avais initialement prévu d’attendre aujourd’hui pour dédier une sélection de freeware à Super Mario Bros., puisque c’est bel et bien le 13 septembre 1985 que celui qui a bouleversé la plateforme, et le jeu vidéo tout court, est sorti sur Famicom. Bien évidemment, je n’avais que l’embarras du choix pour les visuels, d’autant que le site officiel en offre de nombreux – et même dans son code source ! J’ai énormément hésité avec ces adorables photos de figurines Mario et Luigi, bien plus identifiables que la superbe carte pyrogravée de Super Mario World ci-dessus… Ce n’est en plus « pas le bon jeu » techniquement, mais c’est d’une grande élégance et ça se commande pour $150 à cette adresse. Et il en existe également pour The Legand of Zelda: Ocarina of Time et Diablo !


Ennuigi (Josh Millard)

Ennuigi (Josh Millard)

Bien entendu, je me devais de réserver pour cette sélection Ennuigi, qui n’est pas vraiment un jeu mais une parodie méta où l’on incarne un Luigi incapable de sauter ! Heureusement, le décor change lorsque l’on revient sur ses pas, mais les seules actions que le plus célèbre frangin des jeux vidéo peut faire, c’est se lamenter ou tirer sur sa cigarette… On ne peut pas dire que ces réflexions philosophiques soient follement originales – Josh Millard est loin d’être le premier à ironiser sur l’incohérence de l’univers de Super Mario Bros. – mais au moins son jeu revendique son côté ennuyeux !… Il est jouable directement sur les forums de Lexaloffle Games.

Source : IndieGames


Et on reste sur NES avec Chipmunk Rangers, un remake sous Windows et sous Android du jeu de plateformes Chip ‘n Dale Rescue Rangers, développé en 1990 par Capcom et tiré du dessin animé éponyme, dont les protagonistes sont connus sous le nom de Tic et Tac chez nous. Même gratuit, ce genre de projet est hélas fortement risqué sur le plan légal, mais il est pourtant toujours disponible au téléchargement, un mois après son annonce, à cette adresse.

Source : AtariAge


The Hunt for the Red Cthulhu (Gumustdo)

The Hunt for the Red Cthulhu (Gumustdo)

La GBJam 4 qui s’est déroulée en août a produit pas moins de 179 jeux, qui auraient tous leur place dans cette rubrique par principe ! Mais en tant qu’amateur de Lovecraft, je me devais au moins de citer The Hunt for the Red Cthulhu, un jeu de sous-marin faisant évidemment écho au film À la poursuite d’Octobre Rouge, réalisé par John McTiernan en 1990 et lui-même basé sur le roman de Tom Clancy publié en 1984. Ironiquement, l’un et l’autre ont été adaptés en jeux vidéo même si ce freeware est bien plus proche du shoot ’em up que du jeu Game Boy développé par Beam Software, qui ne disposait ni du niveau exclusif de la version NES, si de la compatibilité (rare) avec le Super Scope de la version Super Nintendo ! Néanmoins, le jeu de Gumustdo n’est pas linéaire et se révèle assez difficile. D’ailleurs, si la réalisation est très soignée, le nombre et l’agressivité des ennemis ont tendance à ralentir le jeu ! Il se joue directement à cette adresse.

Source : Indie Retro News


Poursuivons avec la GBJam 4, mais cette fois avec deux jeux signalés par Gamekult dans le cadre de leur émission Des Oursins dans les Poches. Le premier est Pirate Pop, un clone de Pang changeant de gravité et qui a fini deuxième dans la compétition ! Développé par le Japonais Hawken King, il se joue ou se télécharge sur Game Jolt. Le second n’a fini « que » huitième, mais Until Dawn (aucun lien !) n’est pas dénué d’intérêt pour autant. Ourson a repris le principe de Quackshot, ou plus récemment Völgarr the Viking, puisque vous devez planter des javelots dans les murs pour en faire des plateformes. Lui aussi se récupère sur Game Jolt.

Source : Gamekult


Rough & Tumble (Virtually Competent)

Rough & Tumble (Virtually Competent)

Et on continue encore avec la GBJam 4, mais on revient à Indie Retro News qui a déniché, bien caché à la quarante-neuvième place, Rough and Tumble. Il faut dire que le jeu de Virtually Competent ne comporte qu’un seul niveau pour le moment, mais il arbore une réalisation très réussie et comporte quelques idées intrigantes, comme le fait que la santé et la vitesse de déplacement – la vitesse d’horloge de votre robot – soient liées, et qu’elles augmentent donc quand on élimine les ennemis. De plus, votre protagoniste subira un sévère recul s’il tire dans les airs. Enfin, le jeu a l’avantage de se jouer directement de votre navigateur à cette adresse.

Source : Indie Retro News

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/77040/une-selection-de-freeware-inde-pour-super-mario-bros/