En novembre sur le PlayStation Store

Le fameux protoype de la Play Station

Le fameux protoype de la Play Station

Ce mois de novembre aura clairement été placé sous le signe des croisements contre-nature, d’ailleurs parfaitement symbolisé par le prototype de la Play Station ci-dessus, qui combine la Super Nintendo avec le lecteur CD que devait lui fabriquer Sony. Mais, si on ne s’étonnera pas vraiment de voir sur PlayStation 3 le remake d’un jeu FamicomRiver City Super Sports Challenge (24,99 €), il est quand même plus audacieux que Cloud s’invite dans Super Smash Bros., et surtout que Super Star Wars fasse son arrivée sur le PlayStation Store, du moins aux États-Unis. Et le fait qu’il soit accompagné par trois jeux PlayStation 2 appartenant à la licence a aussi éveillé l’intérêt de la presse, notamment Digital Foundry, sur l’arrivée d’autres oldies sur PlayStation 4. Car si ces jeux relèvent bien de l’émulation, incluant par exemple la gestion de cartes mémoires virtuelles, ils bénéficient de retouches moins courantes pour ce type de rééditions, comme l’ajout de succès. Le constructeur a fini par avouer qu’il envisageait bien de proposer des jeux PS2 en téléchargement sur PS4, mais il faudra se montrer patient pour en savoir plus. En attendant, la série Arcade Archives, après trois titres en octobre, ne nous laisse qu’une nouveauté à nous mettre sous la dent ce mois-ci, mais encore une véritable curiosité : NOVA2001 (9,99 €). Côté néorétroPoncho (14,99 €) est finalement sorti en début de mois, avec quelques jours de retard sur la (dernière) date prévue. Signalons enfin, vendredi prochain sur Vita, l’arrivée de Teslagrad (14,99 €) déjà disponible sur consoles de salon depuis décembre.


NOVA2001 (arcade, 9,99 €)NOVA2001 (PS4)
(arcade, 1983)

Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : UPL
Date de sortie PSN : 03/11/2015
Prix : 9,99 €
Page du jeu : [NOVA2001]

NOVA2001 est avec Ninja-kun l’un des premiers jeux développés par UPL, une filiale japonaise du groupe Universal dans laquelle officiait à l’époque Ryuichi Nishizawa, le papa de Wonder Boy. C’est un exemple alors peu courant de shoot ’em up en arène, bien qu’il ne propose pas le système de double joystick inventé par Taito avec Space Dungeon (1981), et démocratisé par Robotron: 2084 (1982). À l’origine, l’unique stick embarquait deux boutons, dont l’un permettait de fixer la direction du vaisseau indépendamment de ses déplacements. Mais par la suite, notamment sur les bornes importées dès 1984, les deux boutons seront placés de manière plus traditionnelle, à côté du manche. Aujourd’hui, les meubles munis du panneau de contrôle original sont d’ailleurs très rares, et le jeu n’a lui-même pas laissé beaucoup de marques, si ce n’est qu’on retrouvera des éléments visuels dans les jeux suivants du studio comme Atomic Robo-Kid (1988), et qu’il aura même droit à une suite Ark Area (1987), toutefois exclusive au Japon.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier mardi de décembre pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/81495/en-novembre-sur-le-playstation-store-4/