En décembre sur Console Virtuelle

Steel Empire (Nintendo 3DS)

Les services de téléchargement de Nintendo nous ont offert un mois de décembre dans l’esprit de Noël, avec moins de jeux que le mois dernier mais une meilleure sélection. Cela a commencé en douceur avec Game & Watch Gallery Advance et Polarium Advance (Game Boy Advance, 6,99 €), on est monté d’un cran avec l’excellent Mario Tennis (Nintendo 64, 9,99 €) et la curiosité Onimusha Tactics (GBA, 6,99 €), pour célébrer ensuite Noël avec le cultissime Super Mario RPG (Super NES, 7,99 €) – Geno n’a donc pas fait son grand retour dans Smash Bros. par hasard… Et l’année 2015 s’achève en beauté avec 1080° Snowboarding et Wave Race 64 (N64, 9,99 €), deux licences tout autant oubliées que F-Zero (si ce n’est plus), et handicapées par le fait qu’elles abordent des disciplines qui ne sont hélas plus très en vogue… En attendant Pokémon en février, la Console Virtuelle de la 3DS n’aura en revanche accueilli aucun jeu en 2015, même si la portable aura eu droit à de très belles rééditions, et ce mois-ci au superbe remake de Steel Empire (15,99 €) ! Côté néorétro, Angry Video Game Nerd Adventures (9,99 €) n’a pas fait de jaloux en sortant sur les deux consoles du constructeur, tandis que la Wii U a eu l’exclusivité de deux petits jeux assez mineurs, Ascent of Kings (1,99 €) et Job the Leprechaun (2,99 €).


Game & Watch Gallery Advance (Game Boy Advance, 6,99 €)GAME & WATCH GALLERY ADVANCE (WII U)
(Game Boy Advance, 25 octobre 2002 en Europe)
Catégorie : compilation
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/12/2015
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Game & Watch Gallery Advance]

Le quatrième épisode (ou cinquième en comptant Game Boy Gallery de 1995) nous parvient enfin, alors que le précédent est arrivé sur le service en septembre 2014 et son prédécesseur en mai 2012 ! Curieusement inédit au Japon, c’est le premier à sortir sur Game Boy Advance et à créditer le studio TOSE, qui s’enorgueillit pourtant de son statut de développeur de l’ombre… La compilation profite d’une réalisation supérieure mais conserve la formule des volets précédents, à savoir des classiques des Game & Watch jouables dans leur version d’origine ou « remixés » avec un gameplay plus souple et des personnages de l’univers de Mario. Mais le nombre de jeux a été revu à la hausse car s’il n’y en a que six au départ, il y en a vingt en tout : Octopus (1981), Chef (1981), Fire (1981), Fire Attack (1982), Donkey Kong (1982), Donkey Kong Jr. (1982), Mario Bros. (1983), Mario’s Cement Factory (1983), Rain Shower (1983), Boxing/Punch-Out!! (1984) et Donkey Kong 3 (1984), tandis que neuf titres ne sont jouables qu’en mode Classic : Parachute (1981), Manhole (1983), Life Boat (1983), Mario’s Bombs Away (1983), Tropical Fish (1985), Climber (1986-88), Bomb Sweeper (1987), Safe Buster (1988) et Zelda (1989) !


Polarium Advance (Game Boy Advance, 6,99 €)POLARIUM ADVANCE (WII U)
(Game Boy Advance, 13/10/2005 au Japon, 14/04/2006 en Europe)
Catégorie : réflexion
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/12/2015
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Polarium-Advance-298284.html

Véritable anomalie dans la chronologie des consoles, il s’agit d’une suite sur Game Boy Advance d’un jeu de lancement de la Nintendo DS au Japon ! Conçu à l’origine pour le stylet, le jeu de Mitchell (Pang) s’accommode toutefois assez bien de contrôles à la croix directionnelle. La principale différence réside dans la disparition du stressant mode Challenge de Polarium au profit d’un mode Daily Polarium offrant logiquement 365 casse-têtes, même si l’on n’est pas obligé d’attendre le lendemain pour passer au suivant. Le but est toujours de trouver un tracé qui permet de n’avoir qu’une seule couleur par ligne, sachant que toutes les cases par lesquelles il passe changent de couleur. Mais comme il n’y a plus de nouvelles lignes qui tombent du plafond façon Tetris, il faut cette fois éliminer toutes les lignes de chaque tableau d’un seul trait ! Cette suite pimente en plus les parties avec de nouveaux types de cases, supprimant par exemple la bordure neutre autour des tableaux. Enfin, outre la possibilité de refaire chaque casse-tête en respectant le « par », le jeu offre un mode Time Attack ainsi qu’un éditeur de niveaux.


Mario Tennis (Nintendo 64, 9,99 €)MARIO TENNIS (WII U)
(Nintendo 64, 21/07/00 au Japon, 03/11/00 en Europe)
Catégorie : tennis
Joueurs : 1-4
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 17/12/2015
Prix : 9,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-Golf.html

Sorti sur Wii en juin 2010, il s’agit du deuxième jeu de sport de Camelot Software Planning sur consoles Nintendo après Mario Golf. Et il n’est techniquement que le second jeu de tennis mettant en scène le plombier moustachu si l’on compte l’infortuné Mario’s Tennis sur Virtual Boy… Connu pour constituer la première apparition de Waluigi dans l’univers de Mario, il reste encore aujourd’hui une référence du genre en matière de convivialité, avec une accessibilité sans doute pas aussi poussée que WiiSports mais qui saura séduire les amateurs de simulations plus techniques. Car il est tout à fait possible d’ignorer les modes de jeu surréalistes, même si certains d’entre eux se révèlent excellents pour travailler sa visée ou son placement, quand les épisodes suivants de la série feront parfois l’erreur d’intégrer des mécaniques délirantes dans leur gameplay général. Bien entendu, il ne sera pas possible d’importer vos personnages de la version Game Boy Color ni de débloquer des courts supplémentaires, comme avec le Transfer Pak à l’époque. C’est dommage, mais comme Mario Tennis: Ultra Smash a plutôt déçu…


Onimusha Tactics (Game Boy Advance, 6,99 €)ONIMUSHA TACTICS (WII U)
(Game Boy Advance, 25/07/2003 au Japon, 05/12/2003 en Europe)
Catégorie : tactical-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 17/12/2015
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Onimusha-Tactics.html

Listée par un organisme de classification dès juillet 2014, cette réédition n’était pas si inattendue que ça même si elle n’a, espérons-le, aucun rapport avec le fait que Capcom ait renouvelé la marque au début du mois de décembre au Japon… En attendant d’en savoir plus, on pourra donc se replonger dans l’univers d’Onimusha via ce spin-off assez surprenant, même si le tactical était revenu en force sur Game Boy Advance avec Advance Wars, Fire Emblem ou encore Final Fantasy Tactics… Proche de ce dernier sur le plan graphique, il se présente comme une version light, plus accessible dans la mesure où vos personnages vaincus ressuscitent après chaque combat. Le gameplay offre cependant un système de crafting assez réussi ainsi qu’une subtilité stratégique intéressante ; chaque membre de votre équipe ne peut transporter que deux objets ! En dépit d’une traduction parfois douteuse, le scénario est plutôt intéressant et on apprécie le fait de pouvoir revenir en arrière dans les dialogues en cas de fausse manœuvre. Si le jeu a clairement souffert de la comparaison avec les ténors du genre nombreux sur la portable à l’époque, il se révèle aujourd’hui une alternative tentante pour les amateurs de tactical


Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars (Super NES, 7,99 €)SUPER MARIO RPG (WII U)
(S.NES, 09/03/1996 au Japon, 13/05/1996 aux États-Unis)
Catégorie : RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 24/12/2015
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Mario RPG]

Lorsque Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars est sorti sur la Console Virtuelle de la Wii en 2008, c’était un évènement car le RPG inédit en Europe faisait partie des titres les plus réclamés… Cette frustration a sans doute amplifié l’aura de légende se dégageant du jeu, par ailleurs fruit de la collaboration exceptionnelle entre Nintendo et Square, en plus peu de temps avant le coup de poignard de Final Fantasy VII… Néanmoins, ceux qui ne le découvriront que maintenant, sans nostalgie, trouveront un RPG court mais solide. Le seul aspect qui ait vraiment mal vieilli est sa réalisation graphique basée sur la 3D précalculée, bluffante à l’époque, mais aujourd’hui datée – il suffit de jeter un œil aux modèles 3D de la jaquette ci-dessus. La direction artistique est aussi étrange, jurant parfois avec l’univers de Mario, et le réalisateur Chihiro Fujioka exploitera sans doute mieux cette liberté de ton au sein du studio AlphaDream, en charge des excellents Mario & Luigi. Ceux-ci reprennent la formule de RPG light mais versent nettement plus dans la parodie et leurs combats en semi-temps réel demandent davantage d’habileté.


1080° Snowboarding (Nintendo 64, 9,99 €)1080° SNOWBOARDING (WII U)
(Nintendo 64, 28/02/98 au Japon, 09/10/98 en Europe)
Catégorie : glisse
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 31/12/2015
Prix : 9,99 € (4,99 € si vous achetez Wave Race 64 (*))
Page du jeu : [1080° Snowboarding]

Il n’est pas très courant qu’un jeu de sport édité par Nintendo devienne la référence du genre… Il faut dire aussi que ce dernier était alors en vogue mais balbutiant, comptant tout de même déjà deux Cool Boarders sur PlayStation et un Steep Slope Sliders tout aussi réussi sur Saturn. Mais ce 1080° Snowboarding se révèle bien plus réaliste, avec un rendu de la neige bluffant pour l’époque et grâce à une technique permettant de cacher la jointure entre les polygones, conçue par le programmeur Giles Goddard, l’un des deux Anglais d’Argonaut débauchés par Nintendo pour créer Star Fox quelques années plus tôt. Globalement encensé à sa sortie, le jeu a parfois divisé sur ses contrôles, à la fois simples et difficiles à appréhender, et sur son IA qui triche… Mais c’est surtout son contenu (huit pistes, autant de personnages et neuf planches) qui peut paraître léger avec le recul, et on pourra lui préférer sa suite sur GameCube, qui profite cette fois d’un mode quatre joueurs en écran splitté ou même en LAN ! Mais à la sortie de 1080° Avalanche en 2003, la concurrence (Electronic Arts avec SSX) avait pu rattraper son retard…

(*) : jusqu’au 7 janvier


Wave Race 64 (Nintendo 64, 9,99 €)WAVE RACE 64 (WII U)
(Nintendo 64, 27/09/96 au Japon, 29/04/97 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1-2
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 31/12/2015
Prix : 9,99 € (4,99 € si vous achetez 1080° (*))
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Wave-Race-64.html

Réalisé par Katsuya Eguchi et Shinya Takahashi, aujourd’hui deux pontes du constructeur, Wave Race 64 est lui aussi devenu la référence du genre à sa sortie, mais lui n’a pas vraiment été détrôné depuis. Initialement envisagé comme un jeu de course futuriste, genre qui va d’ailleurs fleurir sur la console, il décrochera finalement la licence Kawasaki, et toutes les références à la marque de Jet Skis (mais pas à Fanta !) ont été réintégrées depuis la réédition Wii. Sorti peu après la Nintendo 64, il a même dû faire office de jeu de lancement en France et a donc d’emblée impressionné avec sa gestion des vagues extrêmement complexe à programmer à l’époque. Bien entendu, cette physique réaliste sera encore plus poussée dans son successeur sur GameCube, mais Wave Race: Blue Storm souffre hélas d’une prise en main plus délicate, sans offrir une réalisation bien meilleure pour autant, même pour un jeu de lancement. Enfin, le genre étant lui aussi passé de mode, l’original reste donc inégalé d’autant que l’épreuve de motomarine de WiiSports Resort est sympathique mais pas assez développée pour rivaliser…

(*) : jusqu’au 7 janvier


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de janvier pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/83575/en-decembre-sur-console-virtuelle-6/

  • sseb22

    J’ai pris G&W gallery. Très sympa, très fun pour des parties rapides et distrayantes (là, j’y joue pendant que je regarde les Star Wars 1 à 3 que je « remate » en attendant d’aller voir le 7 :o)