En janvier sur Console Virtuelle

Drill Dozer (Game Boy Advance, 6,99 €)

Plus encore que décembre, janvier a davantage misé sur la qualité que la quantité car, en dépit de l’ajout de titres DS et Wii trop récents pour être abordés ici, il est indéniable que le service Console Virtuelle a perdu de sa superbe ces derniers mois… Toujours en attente de Pokémon le mois prochain, la 3DS n’a rien eu de rétro à se mettre sous la dent,  tandis que la Wii U a eu droit à une nouveauté par semaine… Mais pas n’importe lesquelles ! Entre le cultissime Drill Dozer, l’excellent Final Fantasy Tactics Advance et deux nouveaux Mega Man Battle Network (6,99 € chacun) sur Game Boy Advance, ainsi que l’indémodable Mario Kart 64 (9,99 €) sur Nintendo 64, il n’y a pas de quoi crier famine ! Et si ça ne suffisait pas, la console de salon a aussi accueilli deux nouveautés néorétro ce mois-ci, Temple of Yog (5,99 €) et Adventures of Pip (13,06 €).


Drill Dozer (Game Boy Advance, 6,99 €)DRILL DOZER (WII U)
(Game Boy Advance, 22/09/05 au Japon, 06/02/06 aux États-Unis)
Catégorie : action/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 07/01/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Drill-Dozer–1078627.html

Repéré en avril dernier au côté d’un certain Bayou Billy, Drill Dozer avait suscité une attente d’autant plus grande qu’il est inédit en Europe, et celle-ci s’est intensifiée avec son arrivée sur la Console Virtuelle japonaise à la mi-décembre… Connu sous le nom de Screw Breaker Gōshin Drillero là-bas, c’est l’un des rares jeux signés Game Freak qui n’appartiennent pas à la licence Pokémon… Du moins après 1996, car le studio de Satoshi Tajiri avec conçu le cultissime Pulseman (1994) sur Mega Drive, et on retrouve peut-être l’ADN de ce dernier dans ce jeu de plateformes où l’on manipule une perceuse géante suivant deux sens de rotation selon le bouton de tranche utilisé. En plus d’offrir un gameplay original basé sur la dualité et des combats de boss mémorables, ce concept crée des sensations physiques puisque Drill Dozer était l’une des deux cartouches Game Boy Advance dotées d’une fonction de vibration. Et la bonne nouvelle est que cet aspect est conservé dans cette réédition ! Court en ligne droite mais riche si l’on prend le temps de dénicher tous ses secrets, Drill Dozer est une perle à découvrir de toute urgence…


Mega Man Battle Network 6: Cybeast Gregar (Game Boy Advance, 6,99 €)MEGA MAN BATTLE NETWORK 6: CYBEAST GREGAR & FALZAR (WII U) (Game Boy Advance, 23 novembre 2005 au Japon, 16 juin 2006 en Europe)
Catégorie : RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Capcom
Date de sortie VC : 14/01/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [MMBN6: Cybeast Gregar / MMBN6: Cybeast Falzar]

Après le cinquième volet en novembre, voici logiquement le sixième… et le dernier ! Oui, à la manière des Mega Man originaux sur NES, cette série Game Boy Advance s’est arrêtée après six épisodes – dont quatre dédoublés cela dit, auxquels il faut ajouter le spin-off Mega Man Network Transmission sur GameCube… Il va falloir cette fois sauver le net de deux créatures anciennes (!) qui le menacent, mais avec quelques changements au programme : la limitation du nombre de puces identiques par deck, la possibilité d’en combiner deux, la disparition des Dark Chips, etc. Le controversé Soul Unisson a aussi été éliminé au profit du Cross System plus indulgent, auquel s’ajoute le Beast Out, une fusion ultime entre MegaMan.EXE et l’un des deux Cybeasts selon la version. En outre, comme dans l’épisode précédent, on pourra incarner d’autres Navis, cette fois en dehors de missions spécifiques même s’ils présentent des limitations. Chaque édition du jeu offre d’ailleurs son avatar exclusif, HeatMan.EXE dans Gregar et AquaMan.EXE dans Falzar. Mais si cet opus profite du meilleur système de combat de la série, cela n’aura pas suffi à estomper la lassitude de la presse qui ne l’a recommandé qu’aux fans qui souhaitent découvrir le fin mot de l’histoire, d’autant que le rythme de l’aventure est perfectible avec des débuts bien poussifs…


Mario Kart 64 (Nintendo 64, 9,99 €)MARIO KART 64 (WII U)
(Nintendo 64, 14/12/96 au Japon, 24/06/97 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1-4
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 21/01/2016
Prix : 9,99 €
Page du jeu : www.nintendo.fr/…/Mario-Kart-64.html

Bien qu’étant seulement le deuxième volet de la série, Mario Kart 64 a été marqué par deux évolutions majeures… La première est le passage à la 3D polygonale pour les décors qui offre des dénivelés aux circuits, même si la réalisation graphique n’a pas toujours bien vieilli. Les tracés sont certes plus complexes ainsi, mais la route pourra sembler bien large aux fans de Super Mario Kart. Toutefois, si elle est moins technique, cette suite est bien plus conviviale car la seconde nouveauté est le mode quatre joueurs, si emblématique qu’on finit par oublier que l’original ne se pratiquait qu’à deux ! Et ce côté party game est renforcé par une troisième évolution aux conséquences plus importantes que prévu : l’ajout, parmi de nouveaux items comme le champignon d’or et les faux blocs bonus, de la fameuse carapace bleue qui cible le leader de la course ! Au moins, les participants contrôlés par l’IA ne s’en servent pas, et ils ont tendance à ne jamais semer le joueur… ni à se faire semer cela dit. À noter que contrairement à la réédition Wii il y a pile neuf ans, il s’agit de la version américaine en 60 Hz, mais les cartes mémoires n’étant pas simulées, il est toujours impossible de sauvegarder ses fantômes…


Final Fantasy Tactics Advance (Game Boy Advance, 6,99 €)FINAL FANTASY TACTICS ADVANCE (WII U)
(Game Boy Advance, 14/02/03 au Japon, 24/10/03 en Europe)
Catégorie : tactical-RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Square Enix
Date de sortie VC : 28/01/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Final Fantasy Tactics Advance]

C’est la suite de Final Fantasy Tactics (1997), le fameux tactical-RPG PlayStation issu de l’imagination du talentueux Yasumi Matsuno (Vagrant Story, Final Fantasy XII) et qui fait toujours école aujourd’hui… Mais, à la manière de la licence dont il est dérivé, ce second épisode ne reprend que le principe de l’original et se situe dans un univers différent. On lui aura d’ailleurs reproché d’abandonner le récit épique du premier pour une mise en abyme mettant en scène des enfants plongés dans un monde imaginaire, mais l’histoire est en fait plutôt sombre et il faut avouer que cette narration plus ténue se prête bien au format nomade… Le gameplay ose ainsi une certaine abstraction avec des affrontements régis par des lois empêchant par exemple l’utilisation d’un type d’attaque. À l’inverse, respecter les règles vous permettra de déclencher des attaques dévastatrices. Les lois quotidiennes étant connues par avance, on pourra donc planifier ses missions pour les tourner à son avantage, et utiliser des cartes spéciales pour dicter ses propres règles ! Extrêmement long et riche avec son système de jobs, FFTA peut vous occuper des centaines d’heures à condition de ne pas être gêné par l’accent mis sur le combat.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de février pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/85593/en-janvier-sur-console-virtuelle-7/