En mars sur Console Virtuelle

Décalcomanies Super Nintendo pour 3DS par EpicPALDesigns

Décalcomanies Super Nintendo pour 3DS par EpicPALDesigns (via Tiny Cartridge)

Le grand retour de la Console Virtuelle de la 3DS en février n’était donc qu’un début, puisque la portable a accueilli ses premiers jeux Super Nintendo ce mois-ci. Hélas, cela ne concerne que les New 3DS, ce qui a fait grincer les dents de ceux qui n’acceptent pas les explications de Nintendo ; c’est bel et bien un problème de CPU. On peut regretter que le constructeur n’ait pas fait l’effort d’optimiser les rééditions pour qu’elles tournent sur tous les modèles, mais la théorie du complot ne tient pas ; si la société ne daigne pas proposer de cross-buy, pourquoi limiter le public de ces rééditions et s’imposer ainsi un gros manque à gagner ? Quoi qu’il en soit, les premiers jeux disponibles sont donc Super Mario World, The Legend of Zelda: A Link to the Past, Super Metroid, F-Zero, Super Mario Kart, Donkey Kong Country, DKC 2: Diddy’s Kong Quest (7,99 € chacun) ainsi qu’EarthBound (9,99 €). Toutefois, si certains enterrent déjà la Wii U, elle a aussi accueilli des nouveautés ce mois-ci avec Super Mario Advance 1, 2 et 4 (6,99 € pièce), ainsi que Star Fox 64 (4,99 € jusqu’au 21 avril). Côté néorétro, il n’y aura pas de jaloux puisque Mutant Mudds Super Challenge (9,99 €) est proposé en cross-buy, tandis que Shantae: Risky’s Revenge – Director’s Cut (9,99 €) rejoint la Wii U alors qu’il était jouable sur 3DS via l’original DSiWare. Enfin, Justice Chronicles (9,99 €) vient de faire son arrivée sur la portable.


Super Mario World (Super Nintendo, 7,99 €)SUPER MARIO WORLD (New 3DS)
(Super Nintendo, 21/11/90 au Japon, 11/04/92 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 04/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Mario World]

Ayant déjà joué ce rôle pour la Wii U en mai 2013, Super Mario World a de nouveau l’honneur de donner le coup d’envoi sur 3DS. Un choix finalement logique pour un jeu de lancement de la Super Nintendo, et pour l’un des tous meilleurs titres de la console. Certains le considèrent même comme le meilleur épisode de la plus célèbre série de jeux vidéo, même si d’autres lui préfèrent Super Mario Bros. 3. Il faut dire que Shigeru Miyamoto lui-même reconnaît qu’il n’est pas aussi abouti qu’il l’aurait souhaité, puisque la cartouche devait être prête pour le jour J, quand son prédécesseur est arrivé plus de cinq ans après la sortie de la Famicom au Japon ! Ce quatrième volet se caractérise en tout cas par l’apparition de la plume et de la cape associée, mais aussi et surtout de Yoshi, posant ainsi les bases du tout aussi excellent Super Mario World 2: Yoshi’s Island quelques années plus tard… Hélas, comme on le constate encore ce mois-ci avec les Super Mario Advance, il demeure l’un des grands absents de la Console Virtuelle.


EarthBound (Super Nintendo, 9,99 €)EARTHBOUND (New 3DS)
(Super NES, 27/08/94 au Japon, 05/06/95 aux USA)
Catégorie : RPG
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 04/03/2016
Prix : 9,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/EarthBound.html

Suite au succès de Mother 2 sur sa terre natale, Nintendo décide de le sortir aux États-Unis en grande pompe. Mais son ambiance inhabituelle pour un RPG (l’Amérique contemporaine), ses graphismes pleins de charme mais minimalistes et le fait que Shigesato Itoi soit inconnu de l’autre côté du Pacifique auront raison d’EarthBound… Il va néanmoins développer peu à peu une aura culte et c’est ainsi que, réclamé à corps et à cri par des joueurs qui ne savent pas toujours où ils s’aventurent, il nous est revenu par surprise en juillet 2013 sur Wii U. Et par chance, il conserve encore aujourd’hui une certaine fraîcheur par rapport au genre, grâce à son compteur de vie qui descend lentement pour se sortir de coups durs in extremis, ou ses combats gérés automatiquement lorsque le joueur est suffisamment puissant. Il est aussi possible (mais déconseillé) d’éviter les ennemis car, bien que porté sur l’exploration et les dialogues, le jeu offre des combats plutôt difficiles et le levelling est de mise… Un grand jeu à ne pas mettre entre toutes les mains, donc, et d’ailleurs entièrement en anglais, guide stratégique compris.


Super Mario Advance (Game Boy Advance, 6,99 €)SUPER MARIO ADVANCE (WII U)
(Game Boy Advance, 21/03/2001 au Japon, 22/06/2001 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/03/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Super-Mario-Advance.html

Rappelons à ceux qui se plaignent du recyclage qu’effectue Nintendo ces derniers temps que la Game Boy Advance, de par sa proximité technique avec la Super Nintendo, a accueilli un nombre indécent de rééditions. La portable n’a notamment connu aucun épisode original de sa licence phare, la série des Super Mario Advance étant uniquement composée de remakes des aventures passées du plombier moustachu. Cette première cartouche offre donc une réédition de la version occidentale de Super Mario Bros. 2, évoquant la réalisation de celle présente dans la compilation Super Mario All-Stars sur console 16-bit, mais offrant quelques nouveautés comme un système de scoring, des défis supplémentaires et quelques fioritures telles que la présence de voix digitalisées. Et il faut bien admettre que cet épisode mésestimé en tant que « faux Mario » constituait un choix audacieux mais le candidat idéal pour une réédition. Celle-ci était en outre flanquée, comme les suivantes, d’un remake de Mario Bros. jouable à quatre en bonus, mais qui perd ici sérieusement de son intérêt puisque le multijoueur en link n’est pas émulé sur Wii U.


Super Mario World: Super Mario Advance 2 (Game Boy Advance, 6,99 €)SUPER MARIO WORLD: SUPER MARIO ADVANCE 2 (WII U)
(Game Boy Advance, 14/12/2001 au Japon, 12/04/2002 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/03/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Super Mario World: Super Mario Advance 2]

Moins d’une semaine après l’arrivée de l’original sur New 3DS, lui-même disponible sur Wii U depuis près de trois ans, voici sa réédition Game Boy Advance ! Alors, pourquoi opter pour celle-ci ? Pas pour son mode deux joueurs qui, même à l’époque, manquait à l’appel. Ce qui n’empêche pas Luigi d’être jouable, et même de présenter d’autres différences avec son frangin que les couleurs, puisqu’il court moins vite et saute plus haut comme c’est en général le cas désormais. Au rayon des ajustements de gameplay, on notera la possibilité d’utiliser les Yoshi spéciaux dans tous les niveaux une fois rencontrés, et la collection des pièces associées est également facilitée par un menu récapitulatif qui s’affiche avec Select. En revanche, les puristes apprécieront moins le fait que le joueur revienne à l’état de Super Mario s’il se fait touché avec sa cape ou une fleur de feu… Côté réalisation, la partie graphique s’en tire bien mais le son est plus inégal, d’autant que l’ajout de voix digitalisées ne sera probablement pas du goût de chacun.


Super Mario Advance 4: Super Mario Bros. 3 (Game Boy Advance, 6,99 €)SUPER MARIO ADVANCE 4: SUPER MARIO BROS. 3 (WII U)
(Game Boy Advance, 11/07/2003 au Japon, 17/10/2003 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/03/2016
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Super Mario Advance 4: Super Mario Bros. 3]

Pour se consoler du fait que seuls les Ambassadeurs 3DS auront eu droit à Super Mario Advance 3, c’est-à-dire l’excellent Yoshi’s Island, on pourra saluer la présence des niveaux e-Reader dans cette quatrième réédition, dédiée au tout aussi bon Super Mario Bros. 3. Le lecteur de cartes de la Game Boy Advance n’ayant jamais été distribué en Europe, il est bien commode de disposer ici de trente-huit stages inédits disponibles d’emblée via l’écran de sélection de fichier, d’autant que l’appareil était peu pratique d’utilisation – deux portables étaient nécessaires pour l’opération ! – et que certains niveaux correspondaient à des cartes assez rares… Rappelons toutefois que les possesseurs de Wii U ont pu déjà (re)découvrir vingt-cinq d’entre eux, recréés par un amateur dans Super Mario Maker ! Pour le reste, cette réédition est fidèle à l’original sur NES, hormis peut-être une légère différence de feeling et la possibilité de sauvegarder entre chaque niveau. Cette version bénéficie enfin de graphismes 16-bit et de voix digitalisées signées Charles Martinet comme les deux premiers Super Mario Advance.


Super Metroid (Super Nintendo, 7,99 €)SUPER METROID (New 3DS)
(Super NES, 19/03/94 au Japon, 28/07/94 en Europe)
Catégorie : aventure/plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Metroid]

Réédité sur Wii U en mai 2013 dans une version PAL mais optimisée, et qui a surtout fait l’objet d’une offre impossible à refuser, ce chef d’œuvre de la Super Nintendo revient cette fois en version américaine, tout en anglais mais en 60 Hz. Peu importe ; vous vous devez de le découvrir si vous n’y avez jamais joué ! Le style visuel de la série peut certes diviser, mais le level design fait l’unanimité et le jeu bénéficie surtout d’une atmosphère unique, renforcée par une bande son (musiques comme bruitages) inoubliable. Nettement plus jouable et moins austère que les deux premiers sortis sur NES et Game Boy, cet épisode pourra tout de même sembler hermétique par sa manière de suggérer son gameplay par l’observation plutôt que via un didacticiel. Il n’a d’ailleurs pas manqué de déboussoler les jeunes joueurs qui le découvrent aujourd’hui, même si certains ont peut-être fait semblant. Précisons que la configuration des contrôles (pour rendre la sélection des armes plus aisée) devra passer par le jeu lui-même, car la Console Virtuelle de la 3DS ne permet pas de les personnaliser, contrairement à l’équivalent sur console de salon.


The Legend of Zelda: A Link to the Past (Super Nintendo, 7,99 €)A LINK TO THE PAST (New 3DS)
(Super Nintendo, 21/11/91 au Japon, 24/09/92 en Europe)
Catégorie : action/aventure
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 10/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [A Link to the Past]

Déjà bien servie en matière de jeux Zelda, la 3DS accueille à son tour cet épisode arrivé sur Wii U en décembre 2013, à l’occasion de la sortie de son excellente suite spirituelle, A Link Between Worlds. Néanmoins, il ne s’agit pas cette fois de la version européenne optimisée mais là aussi d’une version américaine en 60 Hz (ce qui présente ici un intérêt plus limité), et surtout entièrement en anglais, ce qui est plus gênant dans un jeu d’action/aventure. Sinon, il n’est sans doute pas très utile de présenter celui qui est, avec Ocarina of Time, le volet le plus populaire et celui qui a posé les bases de tous les épisodes en 2D, principalement sur consoles portables. Avec son Hyrule à deux facettes, le jeu est d’une grande richesse et, sans atteindre le degré d’hermétisme typique de la culture japonaise des deux premières aventures, guide nettement moins le joueur que les épisodes récents. À l’époque, les versions occidentales étaient même accompagnées d’un guide hélas absent ici, mais à l’ère d’Internet et du Miiverse, cela ne devrait sans doute pas empêcher grand monde de (re)découvrir ce chef d’œuvre de la Super Nintendo.


F-Zero (Super Nintendo, 7,99 €)F-ZERO (New 3DS)
(Super Nintendo, 31/11/90 au Japon, 04/06/92 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 17/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/F-ZERO.html

F-Zero nous revient lui dans le même état que sur Wii U en février 2013, c’est-à-dire en version américaine en 60 Hz, même s’il ne fait pas cette fois l’objet d’une promotion très alléchante. Et l’absence de personnalisation des contrôles et de multijoueur n’a ici pas d’incidence, puisque ce jeu de lancement de la Super Nintendo, au Japon comme en Europe – aux États-Unis il est arrivé avec dix jours de retard ! – est uniquement solo, contrairement à ses successeurs… Cela n’a pas empêché le titre de faire d’emblée la démonstration des capacités de la 16-bit puisqu’il n’aurait pas été faisable sans le fameux mode 7, qui permet d’afficher une map 2D en perspective pour donner l’illusion de la 3D. Jeu de course particulièrement technique, d’autant que les pilotes n’ont aucune arme à leur disposition, il se fera rapidement voler la vedette par un certain Super Mario Kart, basé sur le même procédé mais justement jouable à deux, plus accessible et épiçant ses courses de pièges et de bonus. Cette réédition demeure toutefois l’occasion idéale de (re)découvrir de manière nomade l’une des franchises les plus mésestimées de Nintendo.


Super Mario Kart (Super NES, 7,99 €)SUPER MARIO KART (New 3DS)
(Super NES, 27/08/92 au Japon, 21/01/93 en Europe)
Catégorie : course
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 17/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Mario Kart]

S’il a suscité un grand nombre de clones, Super Mario Kart est avant tout, avec Street Fighter II, le jeu qui a relancé la compétition sur consoles et favorisé le développement de l’esport, au détriment du jeu en coopération alors en perte de vitesse. Avec sa formule mêlant course et action, il a également posé les bases de jeux comme WipEout, et son Battle Mode a donné à lui seul naissance à un nouveau genre. Certains puristes le considèrent encore aujourd’hui comme le meilleur épisode de la série, les suivants ayant « perverti » selon eux le concept en mettant plus l’accent sur les armes (parfois injustes) au détriment du pilotage. Toutefois, il ne faut pas oublier que le titre a aujourd’hui ses limites, avec son IA qui triche, son mode 7 révolutionnaire à l’époque mais qui n’a pas la même lisibilité que la 3D, et surtout son multijoueur réservé à deux compétiteurs seulement, et absent de cette réédition 3DS. En revanche, il s’agit de la version américaine de ce monument du jeu vidéo, et donc en 60 Hz comme sur Wii U en mars 2014.


Star Fox 64 (Nintendo 64, 9,99 €)STAR FOX 64 (WII U)
(Nintendo 64, 27/04/97 au Japon, 20/10/97 en Europe)
Catégorie : shoot ’em up 3D
Joueurs : 1-4
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 24/03/2016
Prix : 9,99 € (4,99 € jusqu’au 21 avril)
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Star-Fox-64.html

Si le premier Star Fox avait été une petite révolution (cf. Pix’n Love #23), c’est sur Nintendo 64 que la licence s’est épanouie grâce aux capacités accrues de la console pour la 3D et le stick analogique de sa manette. Connu sous le nom de Lylat Wars en Europe à cause des mêmes problèmes de droits qui avaient contraint Nintendo a rebaptiser son prédécesseur Star Wing, il s’agit d’ailleurs d’un remake de ce dernier, intégrant toutefois des éléments du fameux Star Fox 2 annulé, dont des passages (les affrontements contre les boss) offrant une liberté totale de mouvement, comme dans un simulateur de vol plus classique. Ajoutant aussi du multijoueur et des voix digitalisées (dont le mythique « do a barrel roll »), il demeure encore aujourd’hui le mètre-étalon de la série, qui s’est par la suite un peu éloignée de son concept, s’attaquant au jeu d’action/aventure et au TPS sur GameCube. Néanmoins, le titre ayant quand même pris un sacré coup de vieux visuellement, on recommandera plutôt son excellent remake Star Fox 64 3D.


Donkey Kong Country (Super Nintendo, 7,99 €)DONKEY KONG COUNTRY (New 3DS)
(Super Nintendo, 24 novembre 1994 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 24/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Donkey Kong Country]

Disponible sur Wii U depuis octobre 2014, cet incontournable de la Super Nintendo a vu sa genèse abordée en détail dans Pix’n Love #29, mais résumons le contexte… Au CES de Chicago de juin 1994, alors qu’une nouvelle génération se prépare et que Nintendo laisse courir des tas de rumeurs sur sa future Ultra 64 comme on l’appelle alors, Rare bluffe le public avec un titre 16-bit que tout le monde prend pour le premier jeu « next gen ». Il faut dire aussi que tous ses graphismes ont été précalculés sur des stations Silicon Graphics alors réservées aux effets spéciaux de cinéma, et qui serviront d’ailleurs de base au hardware de la Nintendo 64. Mais si cette technique garantit surtout une animation détaillée et fluide, le rendu est avec le recul un peu hétérogène, d’autant que la direction artistique du studio anglais est parfois inégale… Heureusement, ce qui n’a pas vieilli, c’est l’excellence du gameplay et du level design, qui n’ont pas à rougir des deux opus créés depuis par Retro Studios. Le seul reproche que l’on pourrait faire concerne les boss dont les affrontements sont peu mémorables, mais rien de grave !


Donkey Kong Country 2: Diddy’s Kong Quest (Super Nintendo, 7,99 €)DONKEY KONG COUNTRY 2: DIDDY’S KONG QUEST
(New 3DS)
(Super NES, 20/11/95 aux États-Unis, 14/12/95 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 24/03/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Donkey-Kong-Country-2-Diddy-s-Kong-Quest-276907.html

Si le premier Donkey Kong Country était excellent, cette suite parvient à la surpasser, et demeure l’épisode le mieux noté de la série. Elle reprend pourtant la formule de son prédécesseur dans les grandes lignes, et élimine même certaines mécaniques dont certaines feront toutefois leur retour dans le troisième volet. Mais le titre est globalement plus riche avec de nombreux niveaux cachés, pas moins de sept animaux à chevaucher et deux protagonistes mieux différenciés. Donkey Kong, qui est en fait la version adulte de Donkey Kong Jr. dans la série, a en effet été kidnappé à l’instar de son géniteur en 1982, mais pas par Mario cette fois ! C’est encore Kaptain K. Rool le responsable de ce forfait, et c’est donc à Diddy Kong et à sa petite amie Dixie Kong d’aller à sa rescousse. Le premier court plus vite et saute plus loin, tandis que la seconde peut planer dans les airs en utilisant sa natte comme une pale d’hélicoptère. Située cette fois dans un univers plus maritime avec des Kremlings déguisés en pirates, cette nouvelle aventure offre en outre des graphismes plus réussis, avec un rendu un peu moins artificiel que dans l’original.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi d’avril pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/89835/en-mars-sur-console-virtuelle-7/

  • sseb22

    Un jour peut-être, Nintendo se mettra vraiment au cross-buy (je pense que ce sera d’emblée et transparent pour la NX quand elle sera complète)

  • Leur politique, qui décrédibilise en passant la théorie selon laquelle les jeux SNES seraient limités à la New 3DS uniquement pour vendre des nouveaux modèles, c’est en gros : pourquoi ne vendre un jeu qu’une fois si on peut le vendre deux fois. 😉 Je pense aussi qu’avec la NX ce sera différent, car soit les deux machines utiliseront le même OS, soit ce sera une seule machine hybride, et donc fatalement…