En avril sur Console Virtuelle

Le sticker Arwing accompagnant le T-shirt Fox Leader

Le sticker Arwing accompagnant le T-shirt Fox Leader

C’est le mois dernier qu’un épisode de Star Fox a fait son apparition sur Console Virtuelle, mais c’est en avril que le renard de l’espace a fait son retour sur console, et on en profite donc pour signaler tardivement ce T-Shirt « Fox Leader » basé sur l’illustration du même nom (aussi disponible à l’achat) signée Adam Sidwell (via Tiny Cartridge) ; j’ai toutefois préféré mettre en exergue ci-dessus le sticker offert avec le vêtement ! Pour en revenir à nos renards moutons, la série de rééditions Super Nintendo sur New 3DS, entamée en mars, n’est pas terminée mais le débit de sorties s’est bien calmé avec seulement Pilotwings et Super Punch-Out!! (7,99 €) ce mois-ci. Et la Wii U n’accueille aussi que deux titres, Yoshi’s Story et Mario Party 2 (9,99 €). En revanche, elle se taille une nouvelle fois la part du lion côté néorétro avec Chronicles of Teddy: Harmony of Exidus (13,34 €), Asdivine Hearts (9,99 €), Olympia Rising (4,99 €) et Shütshimi (9,99 €) à l’instant. La 3DS doit du coup se contenter du modeste Witch & Hero 2 (3,99 €), mais aussi d’un « gros jeu » uniquement en dématérialisé, Langrisser Re:Incarnation (34,99 €).


Yoshi’s Story (Nintendo 64, 9,99 €)YOSHI’S STORY (WII U)
(Nintendo 64, 21/12/97 au Japon, 10/05/98 en Europe)
Catégorie : plateformes
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 14/04/2016
Prix : 9,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Yoshi-s-Story.html

Encore moins bien accueilli lors de sa réédition sur Wii en 2007, Yoshi’s Story a été la victime d’un malentendu. Bien qu’il ait changé de titre après s’être appelé Yoshi’s Island 64, il a déçu ceux qui attendaient un successeur à Yoshi’s Island. Car, s’il en reprend le gameplay général, il mise encore davantage sur l’exploration et la réflexion et, la Nintendo 64 étant populaire auprès des enfants, il fut l’une des premières tentatives du constructeur de jeu de plateformes pour débutants. Ainsi, il n’y a plus de bébé à protéger, et le jeu offre beaucoup de moyens de reprendre son énergie et de récupérer les Yoshi vaincus. Mais surtout, l’aventure offre deux fois moins de niveaux que son prédécesseur, ceux-ci sont assez courts et on peut se contenter de n’en terminer que six pour voir la fin ! Mais pris comme un jeu de pur scoring, avec son système de fruits et de multiplicateurs, il pourra intéresser les gamers qui ne seront pas allergiques à sa bonne humeur contagieuse comme un virus, en particulier ses musiques interactives créées par Kazumi Totaka. C’est également le compositeur qui offre sa voix au compagnon de Mario pour la première fois ; jusqu’ici il s’exprimait plutôt en bruitages, que l’on retrouvera toutefois dans quelques jeux ultérieurs comme Mario Golf, ou dans New Super Mario Bros. Wii pour le côté nostalgique.


Pilotwings (Super Nintendo, 7,99 €)PILOTWINGS (New 3DS)
(Super Nintendo, 21/12/90 au Japon, 21/01/93 en Europe)
Catégorie : simulation
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 14/04/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Pilotwings.html

Réédité sur Wii U en juillet 2013, Pilotwings revient sur la console qui a eu droit à un troisième épisode pour son lancementPilotwings Resort. Et même si ce dernier hybride la licence avec WiiSports, il faut admettre que ce type de simulateur fait à merveille office de démo technique en matière de 3D… Or déjà à l’époque, l’orignal avait joué ce rôle pour le mode 7. Sortie un mois après la Super Famicom et au lancement de la 16-bit aux États-Unis, cette compilation d’épreuves aériennes (avion, deltaplane, parachute, jetpack) parvenait déjà à simuler l’altitude de manière bluffante. Très contemplative hormis deux missions bonus en hélicoptère de combat, et dotée d’une bande-son très réussie, elle a toutefois des airs de didacticiel géant. Il faut dire que ses « leçons de vol » sont courtes, ce qui a le mérite de bien se prêter au support nomade. La série reviendra sur Nintendo 64, et de nouveau au lancement pour faire la démonstration de ses capacités, avec un opus cosigné par un studio jusque-là spécialisé dans les simulateurs de vol pour l’armée américaine ! Hélas, Pilotwings 64 n’a toujours pas fait l’objet d’une réédition…


Mario Party 2 (Nintendo 64, 9,99 €)MARIO PARTY 2 (WII U)
(Nintendo 64, 17/12/97 au Japon, 06/11/00 en Europe)
Catégorie : party game
Joueurs : 1-4
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 21/04/2016
Prix : 9,99 €
Page du jeu : http://www.nintendo.fr/…/Mario-Party-2.html

Ressorti sur Wii en décembre 2010, Mario Party 2 est le seul des trois épisodes Nintendo 64 à avoir fait l’objet d’une réédition. Et si son successeur est sans doute meilleur, on peut en tout cas comprendre que Nintendo ait une nouvelle fois fait l’impasse sur le premier, tristement célèbre pour avoir cassé de nombreuses manettes avec ses épreuves demandant de faire tournoyer le stick… La formule reste de toute façon la même, mais les six plateaux de jeu sont inédits, et de nouvelles cases font leur apparition ainsi que quelques fioritures comme des costumes thématiques pour les joueurs. Rappelons que cette série a été créée par Hudson, un studio déjà chevronné en matière de jeux de société avec la série Momotarō Dentetsu (1988-2012). Néanmoins, à l’instar d’un Mario Kart, ce spin-off a créé un genre à lui tout seul en ponctuant la partie de mini-jeux opposant les quatre joueurs, parfois en équipe. Cet épisode introduit d’ailleurs des duels mais aussi des « battles » où chaque participant mise une somme, le gagnant repartant avec 70% de la cagnotte… Et comme toujours, l’argent sert à acheter des étoiles, et celui qui en a le plus à la fin de la partie a gagné – sachant que l’on peut en piquer à ses potes !


Super Punch-Out!! (Super NES, 7,99 €)SUPER PUNCH-OUT!! (New 3DS)
(Super NES, 14/09/94 aux USA, 26/01/95 en Europe)
Catégorie : sport/combat
Joueurs : 1
Éditeur : Nintendo
Date de sortie VC : 28/04/2016
Prix : 7,99 €
Page du jeu : [Super Punch-Out!!]

Disponible sur Wii U depuis juin 2014, Super Punch-Out!! arrive enfin sur la portable qui avait déjà accueilli son prédécesseur sur NES… en mars 2012 !… Sortie dix ans après l’original en arcade, voire quatorze ans plus tard au Japon (!), cette suite tardive se présente comme une sorte de remake avant l’heure, reprenant le concept de l’original tout en offrant une réalisation superbe. Les adversaires sont toutefois désormais répartis sur quatre championnats, et les K.O. techniques ont été supprimés. Mario a aussi disparu dans le rôle de l’arbitre, même si les fans se consoleront avec les voix digitalisées de Charles Martinet, qui n’était pas encore l’interprète officiel du plombier. Mais si l’original est un classique, cette suite tient plutôt du jeu culte. Street Fighter II est passé par là et un jeu de combat solo qui ne laisse place à quasiment aucune improvisation devait avoir du mal à séduire au milieu des années 1990. Néanmoins, pour ceux qui n’ont pas peur de passer des heures à apprendre par cœur les comportements des adversaires, il offre une durée de vie plus conséquente, en particulier via son mode Time Attack.


Je vous donne donc rendez-vous le dernier jeudi de mai pour le point sur les sorties !

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/92253/en-avril-sur-console-virtuelle-7/