«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour la guerre civile

Tiny Avengers (Raymond Teo & Laurent Victorino)

Tiny Avengers (Raymond Teo & Laurent Victorino)

Mes sélections de freeware indé demandent beaucoup de travail et n’obtiennent hélas pas toujours l’attention qu’elles méritent. J’en veux pour preuve que The Abbey of Crime Extensum était passé plutôt inaperçu dans la dernière fournée, alors qu’il a rencontré un franc succès lorsque je lui ai consacré un article pour lui seul à la faveur d’une possible sortie sur Steam. Me voilà donc une nouvelle fois contraint d’attirer le chaland avec des licences populaires, et durant une période en plus apparemment propice à l’insurrection, à la guerre civile… Bon, on triche un peu puisque ce Tiny Avengers, un épatant prototype de beat ’em up créé par Raymond Teo aux graphismes et Laurent Victorino à la programmation, est en réalité inspiré par Age of Ultron plutôt que par Civil War, mais on pouvait difficilement passer à côté d’une telle occasion !


On passe à un tout autre genre de rétro avec Retropia, qui reprend le gameplay d’un Robotron: 2084 (1982), sans doute le premier shoot ’em up à deux sticks de l’Histoire, mais avec une dimension psychédélique inspirée par Tempest 2000 et Defender 2000, deux fameux reboots du légendaire Jeff Minter… Le jeu de Jeffrey Bones retrouve plus ou moins volontairement dans les faits le kitsch des jeux d’arcade Midway du début des années 1990, comme la concrétisation de quelque titre annulé sur Nintendo 64 ou Jaguar dont on aurait vu traîner un ou deux screenshots flous dans la rubrique preview d’un vieux Consoles +… Et en plus, il y a des niveaux basés sur Pac-Man et Asteroids, pour ceux qui auraient du mal à shooter des paires de lèvres issues d’un clip MTV… Le développement n’est pas fini mais une alpha est disponible sur Game Jolt.

Source : AtariAge


Ghost Bird (torcado)

Ghost Bird (torcado)

La Ludum Dare 35 sur le thème de la métamorphose n’aura pas énormément inspiré les créateurs en herbe amateurs de gros pixels… On a quand même déniché ce Ghost Bird, un jeu de plateformes aux collisions exigeantes et dans lequel le level design se transforme selon vos actions. Mais il faut admettre que le jeu se démarque surtout par son style graphique étonnant où l’environnement apparaît par fragments… Il s’essaie depuis votre navigateur sur cette page.

Source : IndieGames


Hurlements (Karamoon)

Hurlements (Karamoon)

C’est en juillet 2013 qu’on vous signalait le remake de Hurlements (1988) à l’occasion des treize ans d’Abandonware France. Si Zombi, le tout premier jeu d’Ubisoft, est revenu sur le devant de la scène ces dernières années à la faveur d’une sorte de reboot sur Wii U, cette fausse suite est bien moins connue, d’autant qu’elle s’inspire cette fois du film éponyme de Joe Dante, une petite perle du cinéma d’horreur elle-même moins célèbre que le second volet de la trilogie des morts-vivants de George A. Romero. Mais en dehors du titre et du thème des loups-garou, le scénario n’a rien à voir… Karamoon, le développeur de ce remake, a récemment présenté son projet sur CPC Wiki, donnant l’occasion de constater qu’il a encore évolué depuis trois ans… La dernière version en date (1.2) de ce jeu entièrement reprogrammé en Visual C++, et avec des graphismes inspirés par la version Amiga de Zombi, se récupère toujours sur Abandonware France.

Source : Indie Retro News


Également issu de la Ludum Dare 35 mais plus polygonal que pixelisé (quoique…), Devil’s Hand ne respecte même pas le thème imposé au final ! En effet, c’était la première participation en solo de Roni « Kuupu » Silva, et il a dû abandonner son idée de faire se transformer la main du protagoniste en fonction de l’arme sélectionnée, pour des raisons bassement techniques. Quoi qu’il en soit, ce FPS à l’ancienne disponible sur Game Jolt devrait ravir ceux qui n’ont pas les moyens (ou une bécane assez puissante) de jouer au nouveau Doom qui sort aujourd’hui…

Source : Indie Retro News


Et encore un remake, cette fois de Sky Kid (1985), un jeu d’arcade méconnu de Namco d’autant que son portage NES n’a pas été commercialisé en Europe, ni même la réédition de ce dernier et de l’original sur Console Virtuelle… Basé sur le hardware de Pac-Land, ce shoot ’em up en biplan fut le premier de l’éditeur à être jouable à deux simultanément, et fait partie des influences de Gaurodan. Développé par Paul Green à l’aide de Game Maker afin de se familiariser avec cet outil, le jeu n’est pas encore fini mais une alpha se récupère sur la page Facebook du projet.

Source : Indie Retro News


Town of Things est un RPG qui peut se révéler extrêmement court ou bien plus long selon votre motivation. Votre mission initiale est uniquement d’aller chercher du lait, et accomplir cette quête marquera la fin de l’aventure… à moins que vous ne préfériez explorer un peu plus la ville, et faire des découvertes étonnantes. Ce mystérieux jeu signé Nordic Chicken se récupère sur IndieDB.

Source : IndieGames


Legend of Xenia (Baku)

Legend of Xenia (Baku)

Créé dans le cadre de l’édition 2016 de la #lowrezjam, dont on a déjà évoqué pas mal de participants il y a deux ans (The Wish, Guns, Beats n’ Dragons, Lands of Lorez, Borderline, etc.), Legend of Xenia est bien évidemment minimaliste et pixelisé à souhait. Et comme son nom l’indique, il s’inspire de The Legend of Zelda, ce qui en fait une valeur sûre à défaut d’un titre original – n’hésitez pas à jeter un œil aux autres candidats en lice pour le coup. Arrivé huitième sur environ quatre cents participants, le jeu de Baku ne vous occupera qu’une vingtaine de minutes, mais une mise à jour ajoutant notamment quelques « cinématiques » est prévue, ainsi qu’une version Linux. Il se récupère pour le moment sous Windows et Mac OS X à cette adresse.

Source : Indie Retro News

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/93538/une-selection-de-freeware-inde-pour-la-guerre-civile/