Des ouvrages Côté Gamers pour la bonne cause via Ulule

Côté Gamers Ultra – Turbo Style & Revival Gamers Vol.2 – Barbarian Style (Éd. Côté Gamers)

Alors que le Desert Bus de l’Espoir a repris la route hier, il y a d’autres manières de se montrer généreux ce week-end, puisque Côté Gamers vient de lancer une campagne Ulule dont la majorité des bénéfices serviront à offrir des jouets aux enfants malades de l’Hôpital Necker. La maison d’édition fait donc d’une pierre, deux coups puisque les contributeurs pourront ainsi réserver l’un des trois nouveaux magazines, ou acquérir les rééditions de précédents ouvrages tels que Castlevania Codex Majeur, Shmup Vol.1 : La Super Nintendo ou encore Fan Book Vol.2 Rygar, ainsi que les anciens numéros des magazines… À ce sujet, pour 15 €, on pourra donc commander au choix Côté Gamers Vol.5 Supercharged, qui revient entre autres comme son nom l’indique sur l’accessoire de l’Atari 2600, et se voit accompagné d’un supplément de news de 108 pages (!), le hors-série Côté Gamers Ultra – Turbo Style qui se veut encore plus pointu en décortiquant ici Monaco GP (1979) et Turbo (1981), et enfin Revival Gamers Vol.2 – Barbarian Style, le magazine réinventé de Cyril « RayXambeR » Denis spécialisé dans le homebrew et le jeu vidéo alternatif. Rappelons en outre que tous ces magazines totalisent tout de même 350 pages chacun !…

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126195/des-ouvrages-cote-gamers-pour-la-bonne-cause-via-ulule/

Une version spéciale de l’ancien Wolfenstein… dans le nouveau !

Wolfstone 3D

Même si certains éditeurs continuent de faire table rase de leur passé, les petits clins d’œil rétro sont à la mode dans les blockbusters depuis quelques années ; on se souvient d’un remake de NHL ’94 inclus en bonus dans NHL ’14 ou des mini-jeux rétro de Fallout 4 par exemple. Même Call of Duty vient de s’y mettre avec des classiques Activision qui déboussolent quelque peu les joueurs du dernier volet en date. Dans le cas de Wolfenstein, ce n’est pas totalement nouveau puisque Wolfenstein: The New Order (2014) comportait quelques niveaux de l’original sous forme de cauchemars pixelisés… Mais dans le récent Wolfenstein 2: The New Colossus, c’est carrément à une borne d’arcade jouable que l’on peut s’adonner depuis le sous-marin ennemi capturé par la résistance. Sauf que, suivant le concept de réalité alternative du reboot, le jeu en question s’appelle Wolfstone 3D et nous fait affronter des terroristes résistants au lieu des nazis, tandis que les portraits d’Hitler sont remplacés par ceux de l’ennemi public numéro un, B.J. Blazkowicz. Parmi les autres easter eggs du jeu, on notera aussi un nouvel indice semblant confirmer la rumeur selon laquelle Wolfenstein se déroulerait dans le même univers que Doom, l’autre série de FPS créée par id Software. D’un monde dominé par les nazis à l’enfer, il n’y a qu’un pas en effet…

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126178/une-version-speciale-de-lancien-wolfenstein-dans-le-nouveau/

One Strike, la voie du bushidō à petit prix sur Steam

One Strike (Windows)

C’est presque par hasard si l’on a déjà eu l’occasion de mentionner One Strike ici. Il se trouve que le Brésilien Danilo Moreira l’avait créé dans le cadre de la GBJam 5 en octobre 2016, et il arborait donc à l’origine un look Game Boy monochrome. Mais il ne s’était classé « que » 88e sur 395, et si on l’a évoqué à l’occasion d’une sélection de freeware indé, c’est du fait de sa ressemblance avec Shinkendo, arrivé huitième ! Moreira peut donc prendra sa revanche sur Renji Nikaido car, si une version gratuite est toujours disponible à cette adresse, One Strike est disponible à l’achat depuis une semaine sur Steam au tarif de 4,99 €. Il s’agit toujours d’un jeu de combat où les affrontements ne durent que quelques secondes puisque le premier coup est fatal, mais la formule a été enrichie avec divers modes de jeu (tournoi, match en équipe de trois, etc.) et bénéficie des illustrations de Zaidan Andrade et d’une bande-son signée Diogo Bazante.

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126167/one-strike-la-voie-du-bushido-a-petit-prix-sur-steam/

Les membres d’honneur de MO5.COM

MO5.COM

Les personnalités issues du monde du jeu vidéo sont de plus en plus nombreuses à soutenir l’association MO5.COM, et son initiative de préserver le patrimoine de la culture numérique, dans le but de créer un lieu de préservation et d’exposition permanente. C’est pourquoi l’association a créé le Comité pour le Musée National des Jeux Vidéo dont Philippe Ulrich est le président d’honneur et auxquels les membres d’honneur sont tous invités à participer. Et parce que nous allons accueillir de nouveaux membres prestigieux dans les mois et les années qui viennent, nous avons décidé de créer cette page récapitulative, qui sera mise à jour régulièrement.

Les membres d’honneur de MO5.COM/Honorary members of MO5.COM :

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/a-la-une/8007/les-membres-dhonneur-de-mo5-com/

The Way of the Exploding Fist tatane enfin sur Atari XE/XL

The Way of the Exploding Fist (Atari XE/XL)

The Way of the Exploding Fist (1985) est un jeu de combat sur Commodore 64 que l’on doit aux Australiens de Beam Software, qui deviendront plus tard Krome Studios (Ty the Tasmanian Tiger). Fortement inspiré par le séminal Karate Champ (1984) de Technōs, dont il reprend le système de victoire par points tout comme International Karate quelques mois plus tard, le jeu a été naturellement porté sur la plupart des micro-ordinateurs 8-bit de l’époque… Sauf ceux d’Atari. C’est donc une injustice que viennent de réparer Miker et Fandal – ce dernier ayant déjà participé aux portages d’Alien 8 et d’E-Type pour rappel – avec une adaptation basée sur la version Commodore 16 du jeu, datant de 1986. L’exécutable se télécharge depuis cette adresse.

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126139/the-way-of-the-exploding-fist-tatane-enfin-sur-atari-xexl/

Un portage plus fidèle de Donkey Kong sur NES !

Donkey Kong (arcade)Bien que la NES ait accueilli un portage réussi de Donkey Kong (1981), surtout en comparaison avec ceux qui étaient alors disponibles, certains estiment que la 8-bit aurait pu faire mieux – après tout, c’était un jeu de lancement pour la Famicom au Japon… Cela dit, Nintendo avait lui-même déjà proposé un nouveau portage en 2010, baptisé Donkey Kong Original Edition et uniquement disponible dans la version européenne de la Wii commémorative du 25ème anniversaire de Mario. Celui-ci réintégrait le niveau manquant de l’original, le seul dans lequel le gorille se déplace le long d’un tapis roulant, même s’il était ici immobile pour des raisons techniques. Mais Morten Riis Svendsen a voulu aller nettement plus loin, en voulant recréer le feeling exact de la borne d’origine, ce qui nécessite avant tout d’utiliser le moniteur en mode vertical comme on le voit dans la vidéo ci-dessous. Le gros du travail, comme il l’explique sur les forums de NesDev, a toutefois été de convertir les instructions du Z80 de l’original en assembleur 6502, dont le processeur de la NES dérive. Le développeur a finalement mis un lien pour télécharger la ROM à cette adresse, après avoir craint des représailles de Nintendo. Il faut toutefois rappeler que de nombreux portages homebrew ont déjà été publiés (et même commercialisés) ces dernières années, sur Intellivision, Atari 2600, Super Nintendo, Atari 5200, ColecoVision… Bref, espérons que cette prouesse n’attire pas (trop) l’attention.

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126120/un-portage-plus-fidele-de-donkey-kong-sur-nes/

Trois classiques Sierra de retour sur Good Old Games

Rise of the Dragon, Heart of China & Conqueror A.D. 1086 (Windows)

En début d’année, Activision, qui détient le catalogue Sierra et a ressuscité l’éditeur sous forme de label pour mémoire, a réédité plusieurs de ces jeux sur Good Old Games : des city builders, le diptyque Laura Bow (1989-1992), The Adventures of Willy Beamish (1991), Codename: ICEMAN (1989) et le diptyque Conquests (1989-1991) début mai. Après une très longue pause estivale, donc, les ressorties reprennent sur la plateforme avec trois jeux d’un coup. Les deux premiers sont des point & click signés Dynamix (Willy Beamish), se déroulant tous deux dans des ambiances exotiques mais avec pas mal d’années d’écart, puisque Rise of the Dragon (1990) se situe en fait dans le Los Angeles cyberpunk et multiculturel de 2053 alors que Heart of China (1991) nous plonge dans le Hong Kong des années 1930… Également sortis à l’époque sur Amiga et même sur Mega-CD dans le cas du premier, ces jeux considérés alors comme très innovants appartiennent à cette mouvance pré-full motion video où l’on avait énormément recours aux graphismes digitalisés, ce qui leur confère un sacré coup de vieux ou un charme certain selon les goûts. Le changement d’univers et de registre est du coup total avec Conqueror A.D. 1086 (1995), un jeu de stratégie qui se déroule lui dans le Moyen Âge anglais, bien que l’on ait la possibilité d’occire un dragon comme de renverser Guillaume le Conquérant. Néanmoins, ces trois jeux sont au même prix, 5,09 €.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126102/trois-classiques-sierra-de-retour-sur-good-old-games/

Obelus, un jeu d’action atmosphérique en campagne sur Fig

Obelus (Windows, Switch)

Nous avions découvert le studio Springloaded cet été à l’occasion de la sortie de Ultra Hyperball sur Switch, un party game modeste mais qui témoignait d’un grand soin apporté au pixelart et à la chiptune. Et il en est de même dans le nettement plus ambitieux Obelus, qui se présente comme un « shoot ’em up à deux sticks tactique » où l’on incarne un vendeur d’assurances interplanétaire à bord d’un mécha volant. Celui-ci dispose de trois modes de contrôle mettant respectivement l’accent sur le mouvement, la défense ou l’attaque. Et, comme on le voit en vidéo ci-dessous, l’ambiance est très travaillée car il s’agit d’un projet plus personnel pour le fondateur du studio, James Barnard. L’ancien lead designer de LucasArts, qui a débuté sa carrière comme musicien pour rappel, s’est inspiré des compositions de John Carpenter, Vangelis et Brian Eno afin d’offrir une atmosphère envoûtante à une aventure qui vise aussi à faire réfléchir. Voilà qui explique le choix d’une campagne de financement sur Fig afin de concrétiser la sortie du jeu sur PC et Switch au minimum, voire sur Xbox One et PlayStation 4 en fonction du succès rencontré. Il faudra miser au moins $15 (13 € environ) pour réserver sa copie en dématérialisé sur le support de son choix.

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126080/obelus-un-jeu-daction-atmospherique-en-campagne-sur-fig/

Trois traductions en français sur NES pour ses 30 ans (en France)

Salamander, Perman et Kid Niki 3 (NES)

Bien que le site T.R.A.F. évoque les trente ans de la Famicom, la 8-bit de Nintendo a fait son arrivée au Japon le 15 juillet 1983 sous ce nom, et c’est en France que la NES est sortie à l’automne 1987. Quoi qu’il en soit, c’est bien sur cette console que tournent les trois jeux traduits en français par FlashPV du groupe Terminus Traduction, dont la dernière salve remonte ici à fin septembre même s’il a également participé à la version anglaise de Tengai Makyō Zero pour rappel. Le premier jeu est le shoot ’em up Salamander (1987) alias Life Force aux États-Unis, le spin-off de Gradius réédité sur 3DS en décembre 2013 et sur Wii U en septembre 2014. Le deuxième est le nettement plus obscur Perman: Enban wo Torikaese!! (1990), un jeu d’action/plateformes publié par Irem. Enfin, le troisième est Kid Niki 3 – Taiketsu! Zouringen (1993), lui aussi signé Irem, et dont les deux prédécesseurs avaient déjà été traduits en août et septembre respectivement.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126066/trois-traductions-en-francais-sur-nes-pour-ses-30-ans-en-france/

Castlevania ressuscité en vue subjective pour Halloween !

Castlevania: Simon’s Destiny (Windows, Mac OS X, Linux)

La bande originale de Symphony of the Night n’a pas été le seul hommage rendu à Castlevania pour Halloween cette année… C’est en effet la date choisie par Andrea Gori « Batandy » pour mettre en ligne Castlevania: Simon’s Destiny, un fangame qui réinvente le jeu original sur NES en vue subjective, puisqu’il s’agit en réalité d’un mod de Doom. D’ailleurs, il vous faudra au préalable installer GZDoom afin d’en profiter, comme c’est indiqué à cette adresse où se télécharge le jeu, également disponible sur Mod DB, et de quoi fabriquer soi-même la jaquette ci-dessus !…

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/126045/castlevania-ressuscite-en-vue-subjective-pour-halloween/