TEST EXPRESS : Halfway

Halfway (Windows, Mac OS X, Linux)HALFWAY
Windows, Mac OS X, Linux
Catégorie : tactical-RPG
Joueurs : 1
Développeur : Robotality
Éditeur : Chucklefish
Date de sortie : 22/07/2014
Prix : 9,99 €
Site Officiel : https://halfwaygame.com/

Créé par le studio allemand Robotality, le tactical-RPG Halfway séduit au premier coup d’œil par ses graphismes rappelant The Chaos Engine (1993), puis par son gameplay old school à la X-COM (1993) – en plus simple. Les personnages ne disposent en effet, comme dans les représentants modernes du genre, que de deux points d’action pour se déplacer (une ou deux fois), tirer (deux fois ou une seule avec plus de précision), recharger, etc. Chacun bénéficient en prime de deux capacités spéciales, l’une passive et l’autre active, souvent très (trop ?) puissantes mais limitées par des tours de cooldown. Hélas, dès le premier vrai affrontement, on réalise que le jeu a un souci d’équilibrage. Déjà, les pourcentages de réussite sont souvent faibles même quand la cible est exposée, ce qui est cependant vrai pour les deux camps. Mais on déplore surtout l’absence d’attaques durant le tour adverse (l’habituel « overwatch ») au profit de simples « représailles » (retaliation) qui permettent juste d’attaquer après avoir été visé ; il est ainsi impossible de couvrir ses équipiers. Dès lors, dans la pratique, les combats peuvent s’éterniser qu’ils se passent « bien » (ennemis idiots venant les uns après les autres dans votre embuscade) ou pas – un de vos hommes meurt et c’est souvent un cercle vicieux qui s’enclenche… C’est vraiment dommage car Halfway offre une narration plutôt bien construite, des bonus cachés et des missions facultatives, histoire de trouver un meilleur équipement que ce que propose la boutique du hub : seulement du consommable coûteux (les grenades !). Comme souvent dans ce genre, les débuts sont pénibles mais ça s’arrange (un peu) avec l’ajout d’équipiers, avant de repartir en vrille vers la fin, la faute à un inventaire bien réduit qui nécessite quasiment de savoir à l’avance ce que l’on va utiliser et ramasser durant la mission… Et bien que le jeu fasse toujours l’objet de mises à jour quatre ans plus tard (!), on trouve encore des bugs de visibilité/couverture et de sérieux soucis d’interface : fonction des items apparaissant en pop-up mais disparaissant une fois sélectionnés, aucune info sur les objets dans la boutique, impossible de savoir s’il reste des points d’action sans cliquer sur chaque personnage, etc. On espère donc que le tir sera rectifié pour le prochain jeu du studio, Pathway, tout aussi joli et à l’univers plus original.

On aime :On aime moins :
  • La réalisation très séduisante
  • Le système assez riche mais pas intimidant
  • …mais des combats souvent plus laborieux qu’intéressants
  • Les armes à courte portée presque inutilisables
  • Le manque de variété des ennemis
  • L’interface microscopique et parfois mal conçue

Verdict : Derrière sa réalisation 16-bit alléchante, Halfway n’est hélas qu’à « mi-chemin » du bon tactical-RPG, ampoulé par ses combats laborieux qui reposent un peu trop sur le hasard…

70hbpm

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/150574/test-express-halfway/